« InfoMatin » : le tribunal se prononce vendredi

Le tribunal de commerce de Paris, qui a été avisé lundi du dépôt de bilan d'InfoMatin (La Tribune d'hier) doit se prononcer vendredi prochain sur le sort du quotidien qui « fête » aujourd'hui le deuxième anniversaire de son lancement. Le tribunal devra opter entre la liquidation, qui implique le licenciement des 86 salariés d'InfoMatin, ou la continuation dans le cadre d'un redressement sous contrôle d'un administrateur judiciaire. La continuation dépendra de l'existence d'une offre de reprise crédible, aucun candidat ne s'étant manifesté pour le moment. Toutes les parties concernées se retrouveront à 10 h 30 devant les magistrats du tribunal de commerce : porte-parole des salariés, représentants de la direction et des actionnaires de la société éditrice Sodepresse, dont le chef de file est André Rousselet, qui détient près de 80 % du capital. Les pertes du journal ont atteint 84 millions de francs en 1994, année du lancement, et 65 millions en 1995. InfoMatin a interrompu sa parution depuis mardi.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.