Le plan social de Miko mis en cause

Un rapport d'experts nommés par le comité d'entreprise pour évaluer l'usine en restructuration Miko (Unilever) à Saint-Dizier (Haute-Marne) met à mal l'idée même de plan social sur le site. Selon eux, les résultats ont été favorablement orientés entre 2004 et 2006 et connaissent une " progression sensible " en 2007. En novembre, la direction avait annoncé la suppression de 254 postes et la fermeture de trois des huit lignes de production afin d'accroître la productivité du site.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.