Pour Bruxelles, plus de doute, Microsoft doit payer

 |  | 165 mots
C'est vraisemblablement la semaine prochaine que l'on devrait connaître le montant de la sanction financière que la Commission européenne infligera à Microsoft pour infraction à la législation antitrust.Microsoft avait déjà été condamné à payer une amende record de 497 millions d'euros en mars 2004 pour abus de position dominante. Mais cette deuxième sanction fera suite au refus de la firme de Bill Gates de fournir à ses concurrents des informations susceptibles d'assurer l'interopérabilité entre Windows et les autres produits du marché. Pour tenter de faire fléchir Microsoft, Neelie Kroes, la commissaire européenne à la Concurrence, l'a menacé d'une amende journalière pouvant aller jusqu'à 2 millions d'euros. Elle a obtenu le soutien des 25 pays membres, qui se réuniront le 10 juillet pour statuer sur le montant de l'amende.Hier, Microsoft a annoncé qu'il offrirait avant la fin de l'année en téléchargement gratuit un système de traduction des documents créés avec sa suite bureautique Office vers des standards ouverts.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :