Carlyle se dote d'un directeur du lobbying

 |  | 81 mots
Lecture 1 min.
Le hiatus grandissant entre les législations publiques étrangères - notamment en Chine - et les activités immobilières et de LBO du fonds américain a motivé la création de ce nouveau poste dédié aux relations gouvernementales. Carlyle qui par le passé s'est reposé sur l'expertise de consultants aussi renommés que George H. Bush ou John Major, affirme que ce nouveau directeur devra se consacrer à la régulation courante des problèmes fiscaux ou commerciaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :