La traçabilité s'impose dans les mentalités

Les Français sont sensibilisés à la traçabilité : 80 % d'entre eux en ont entendu parler, principalement à l'occasion d'une crise sanitaire, 41 % par l'intermédiaire des médias et 15 % sur un emballage ou une publicité pour un produit. C'est ce qui ressort d'une étude menée récemment par MV2 conseil.Toutefois, 54 % estiment ne pas en avoir entendu parler assez. 39 % trouvent que la qualité et la clarté des informations données laissent à désirer. Pourtant, ils sont quasi unanimes à considérer que les enjeux sont importants. Voilà qui devrait inciter les professionnels qui se réuniront dans quelques jours à la réflexion (*). Parmi les principaux avantages associés à la traçabilité sont cités la connaissance du produit, le respect des normes, l'amélioration de la qualité devant la sécurité, etc. Du côté des inconvénients, le fait que la traçabilité crée de nouvelles contraintes pour les fabricants arrive en tête, devant la crainte d'un surcoût pour le consommateur, mais aussi celle d'une société où tout est contrôlé et mis en fiche. Reste que les consommateurs formulent de véritables attentes en matière de traçabilité autant auprès des fabricants que des distributeurs. Il est intéressant de noter qu'ils accordent plus de crédit au circuit de distribution classique (grande distribution ou commerce de proximité) qu'à la vente par correspondance ou par Internet.Prime aux bas prix. De même, les consommateurs font a priori plus confiance (60 %) aux petites marques nationales qu'aux grandes marques internationales (20 %). Ils estiment notamment qu'elles ont les moyens de mettre en place les structures de suivi. En revanche, ceux qui doutent pensent qu'elles sont en mesure de contourner les normes. Concernant les marques des distributeurs, il ressort que ce sont les prix bas qui priment et non la qualité.Les consommateurs pensent en outre que le meilleur moyen de prouver que la traçabilité du produit existe est une information complète sur le détail du processus de traçabilité (46 %). D'autres prônent la création d'un label qui garantisse que le produit suit les normes de traçabilité (44 %). Et c'est avant tout sur l'emballage et la notice du produit (78 %) qu'ils souhaiteraient avoir les informations sur la traçabilité.E. L.(*) Salon de la traçabilité, du 24 au 26 janvier au Cnit-Paris.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.