OMC : Paris s'oppose à Bruxelles sur l'agriculture

Paris s'est fermement opposé à ce que le commissaire européen au Commerce, Peter Mandelson, "évoque de quelque manière que ce soit le dossier agricole" lors des sessions de négociations prévues à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) cette semaine. Ces nouvelles négociations, censées durer jusqu'à demain, devaient permettre de remettre le cycle de Doha sur les rails à moins de deux mois de la conférence de Hong Kong. Les difficiles négociations sur la libéralisation des échanges, dont l'échéance est espérée pour fin 2006, achoppent sur la question agricole. Mardi, Paris était déjà monté au créneau, afin d'exiger de Peter Mandelson plus de contrôles préalables sur ses propositions à l'OMC et la démonstration qu'il ne met pas la politique agricole commune en péril. Mais Peter Mandelson n'en a pas moins affirmé que l'Europe ferait la "preuve d'une certaine souplesse supplémentaire" en matière agricole.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.