Plongeon à Manille

Forte baisse à Manille. La Bourse a clôturé en recul de 4,2 %. L'indice de référence chute de 79,52 points à 1.815,67 points. C'est son niveau le plus bas depuis le 23 décembre 2004 et la plus forte baisse depuis 2001. La cour suprême a invalidé la loi sur la hausse de la TVA, une mesure instaurée dans le cadre des réformes économiques de la présidente Gloria Arroyo. L'objectif était de renflouer les caisses de l'Etat, qui accusent un déficit de 518 millions de dollars.C'est un nouveau camouflet infligé à Gloria Arroyo, déjà affaiblie par des affaires de fraude électorale et les soupçons de corruption qui touchent des membres de sa famille. Le secrétaire aux Finances, Cesar Purisima, a annoncé que le gouvernement interviendrait auprès de la Cour suprême.La suppression de cette mesure pourrait être mal perçue par les analystes et les investisseurs étrangers. Ils sont prêt à accepter les risques politiques, mais "l'agenda des réformes fiscales doit être tenu", prévient Allan Yu de Metropolitan Bank & Trust Co. Ces perturbations interviennent dans un contexte défavorable. La hausse des taux directeurs américains, qui devrait se poursuivre, est peu profitable aux marchés asiatiques.Après une baisse en ouverture de séance, le peso s'est raffermi suite à l'intervention du gouverneur de la banque centrale, Armando Tetangco, annonçant que les autorités monétaires pourraient intervenir sur le marché. Le peso clôture à 56,067 pour 1 dollar, contre 55,87 la veille. "Il semble qu'une intervention ait eu lieu à 56,10, la banque centrale ayant soutenu ce niveau", a confirmé un cambiste à Manille.D. K.-G.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.