La reprise pourrait vite être bridée par la dégradation du m...

 |  | 161 mots
Lecture 1 min.
La reprise pourrait vite être bridée par la dégradation du marché de l'emploiCette fois-ci encore plus que par le passé, la reprise qui s'amorce pourrait vite s'essouffler, en raison de la forte dégradation du marché de l'emploi. Si les « jobless recoveries », les reprises sans emploi, sont de mise depuis plusieurs cycles économiques, la récession qui se termine a été encore plus meurtrière que les précédentes en termes de destructions de postes. Du coup, non seulement les ménages s'inquiètent pour leur avenir professionnel et rechignent à la dépense, mais en plus les augmentations, en période de chômage élevé, sont rares. De quoi peser un peu plus sur la consommation. Or si les ménages réfléchissent à deux fois avant d'aller au restaurant ou de changer de voiture, ce sont, in fine, des emplois en moins qui seront créés. De quoi enclencher un cercle vicieux et peser sur la croissance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :