SIIC de Paris va accueillir un nouvel actionnaire

toutes les sociétés foncières qui n'étaient pas aux normes ont mis beaucoup de temps à s'adapter.La mise aux normes des foncières cotées françaises par rapport aux nouvelles règles du régime fiscal SIIC 4 bat son plein. SIIC de Paris, société immobilière aux mains d'investisseurs espagnols (en l'occurrence, Realia Patrimonio) est ainsi en train de finaliser l'entrée à plus de 20 % d'un nouvel actionnaire au sein de son tour de table. Et ce, afin d'abaisser à 60 % le taux de détention des actionnaires majoritaires, seuil maximal autorisé par le législateur pour pouvoir bénéficier du régime SIIC. Au titre de 2010, SIIC de Paris ne bénéficiera d'ailleurs pas des avantages fiscaux liés à ce régime car elle ne s'était pas mise en ordre de marche l'an passé. Il faut dire que l'équation n'est pas aisée. Depuis mi 2007, les sociétés immobilières cotées ont connu un vaste mouvement de reflux. Et là où elles se négociaient presque toutes avec une prime boursière par rapport à leur valeur d'actifs nets réévalués (ANR), leurs cours font aujourd'hui ressortir une décote de 30 à 50 %. D'où la difficulté pour nombre d'intervenants de vendre de gros paquets de titres à un tel niveau de valorisation. D'autant plus que les acquéreurs potentiels veulent, en outre, obtenir des ristournes par rapport aux cours de Bourse. Du coup, toutes les sociétés foncières qui n'étaient pas aux normes ont mis beaucoup de temps à s'adapter. Certaines, comme Groupe La Lucette qui s'est carrément vendu à Icade, ont même envisagé des solutions extrêmes. SIIC de Paris a prévu de faire des annonces officielles lors de son assemblée générale annuelle le 21 juin. Les modalités ne sont pas encore arrêtées et la fixation du prix fait encore l'objet d'âpres négociations. SIIC de Paris est spécialisée dans l'immobilier de bureau avec un portefeuille d'actifs parisiens situés dans les plus beaux quartiers. Le groupe, qui affiche une capitalisation boursière de 460 millions d'euros, est issu d'une entité bien connue des professionnels du secteur : PHRV. Au dernier recensement, le portefeuille a été évalué environ 1 milliard d'euros. Sur le premier trimestre de l'année en cours, la société a fait part d'un chiffre d'affaires stable de 15,9 millions d'euros. En revanche, le niveau des revenus locatifs a baissé de 4,7 % pour atteindre 14,9 millions. Pascale Besses-Boumard

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.