Après le Mondial, les Sud-Africains veulent les Jeux Olympiques

 |   |  370  mots
Après avoir été à la tête du premier pays africain à accueillir la Coupe du monde, Jacob Zuma se verrait bien être l'homme des premiers Jeux Olympiques sur le continent. « Je suis sûr qu'on pourrait gagner, a déclaré le président sud-africain, il y a quelques jours. Je vais l'inscrire sur notre agenda parce que c'est important de faire venir chez nous des gens du monde entier. »En 1997, Le Cap avait fini troisième derrière Athènes et Rome pour les JO de 2004. Mais ce n'était qu'un coup d'essai. Depuis la Coupe du monde 2010, la donne est différente. « Il y a toujours eu des spéculations sur la capacité de l'Afrique à accueillir un tel évènement sportif sans aucun problème, explique Tubby Reddy, le président du comité Olympique sud-africain. Je crois que depuis le premier jour, on a montré au monde que cette Coupe du monde est un succès, et cela va évidemment nous aider. »Le Cap et Durban en compétitionPour l'instant, rien n'est officiel. Le comité Olympique doit encore se réunir de nouveau avec le gouvernement pour envisager définitivement des candidatures. Deux villes sud-africaines pourraient être en compétition : Le Cap et Durban, l'altitude de Johannesburg (1500 mètres) jouant en sa défaveur.Pourtant, dans le pays, cette annonce fait grincer des dents, et certains jugent un peu précoce une telle candidature. Car si l'Afrique du Sud peut faire valoir ses stades flambant neufs auprès du Comité International Olympique, l'organisation d'un tel évènement nécessiterait encore de gros investissements. 3 milliards d'euros« Je crains qu'après la fête de la coupe du monde, qui a coûté plus de trois milliards d'euros au pays, les Sud-Africains aient la gueule de bois, explique Gary van Staden, analyste politique. Il faudrait peut-être attendre de voir les bénéfices que le Mondial va réellement apporter au pays et à la population avant de faire de telles annonces. »Avant la décision finale en 2013, les Sud-Africains auront le temps de faire les comptes. Mais pour accueillir les premiers Jeux Olympiques du continent africain, d'autres villes, comme Rabat et Casablanca, sont sur les rangs. La concurrence s'annonce rude...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :