PSA ouvre demain une nouvelle usine en Chine

 |   |  387  mots
utomobilePSA donne l'assaut aux pays émergents. Il était temps. Une offensive maintes fois proclamée par le passé, mais jusqu'ici peu décisive. Philippe Varin, président du groupe, compte porter à 500.000 unités par an ses capacités de production en Chine avec l'ouverture, demain, d'une deuxième usine à Wuhan, dans le centre du pays. Le constructeur voit grand puisqu'il aura vendu 260.000 véhicules à peine en Chine cette année, un chiffre en hausse toutefois de 40 %. Deux Peugeot à quatre portes sur la base de la 308 compacte, ainsi que la future familiale 508 sont prévues dans les dix-huit mois. PSA élargit aussi son offre de moteurs à essence et de boîtes automatiques, indispensables sur place, tout en étudiant des moteurs hybrides à essence ? à partir de sa technologie hybride diesel commercialisée en 2011 ?, notamment pour l'ex-empire du Milieu. Il a d'ailleurs créé un centre de développement et de design à Shanghai, qui emploie 200 personnes, pour mieux tenir compte des desiderata locaux. Il revoit aussi son réseau de distribution. Citroën doit ainsi accroître ses points de vente de presque un tiers, à trois cents, investissant les villes chinoises moyennes, où la marque était faible. En Russie, le groupe inaugurera au premier trimestre son site de Kalouga, en coopération avec Mitsubishi. L'assemblage débutera par la Peugeot 308 à quatre portes, la même qu'en Chine et qu'en Argentine. La pleine capacité de 125.000 unités (dont les deux tiers pour PSA) devrait être atteinte en 2012. En Amérique du Sud, la production recevra un coup de fouet, avec trois produits spécifiques au premier semestre 2010. La firme a démarré l'été dernier l'usinage de moteurs au Brésil. En Iran, PSA discute, avec son licencié Iran Khodro, du renouvellement d'une gamme vieillie (Peugeot 206 et 405, âgée de plus de vingt ans). Enfin, dès février 2010, Peugeot fabriquera une 206 à quatre portes restylée en Malaisie avec son partenaire Naza. 18.000 unités annuelles sont prévues dans un premier temps.du chemin à parcourirLe grand bond en avant dans les pays émergents n'interviendra pas, cependant, avant fin 2012, date de l'arrivée de la future petite berline populaire à bas coûts, sur la base d'une Peugeot 207 simplifiée. Le groupe a encore du chemin à parcourir. Il vend aujourd'hui 27 % de ses véhicules en France, alors que Volkswagen en écoule 17 % seulement en Allemagne. n

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :