Alerte sur la retraite des fonctionnaires américains

Les fonctionnaires américains pouvaient s'estimer heureux : contrairement aux salariés du privé, ils ont échappé aux vagues de licenciements de ces derniers mois. Ils pourraient déchanter à l'avenir, leur retraite étant loin d'être acquise. Selon une étude qui vient d'être publiée par un institut de recherche, le Pew Center on States, les États, qui se sont engagés à verser des pensions à leurs fonctionnaires sur les trente ans à venir, n'ont pas tous les ressources pour le faire. Ainsi, le petit État du Rhode Island, dans l'est du pays, a promis de payer à ses fonctionnaires des prestations (pensions, santé et autres avantages sociaux), s'élevant à 12 milliards de dollars. Mais n'a mis que 6,8 milliards de côté ! Accentué par la crise, mais résultant également d'un manque de discipline budgétaire générale - les États peuvent ainsi « détourner » les fonds destinés aux retraites - et associé parfois à des placements hasardeux, le phénomène de sous-financement des pensions se répète à travers l'Amérique. seuls 4 états peuvent honorer leurs promessesAu total, les engagements des 50 États s'élevaient, en juin 2008 (derniers chiffres disponibles) à 3.350 milliards de dollars, alors que leurs caisses de retraite ne contenaient que 2.350 milliards. Soit un trou de 1.000 milliards ! Si, dans l'idéal, les obligations concernant les pensions publiques devraient être couvertes quasi à 100 %, elles ne le sont qu'à 54 % dans l'Illinois, qui affiche la pire performance. La situation dans le Kansas, l'Oklahoma, le Rhode Island ou le Connecticut n'est guère meilleure. En fait, seuls quatre États - Floride, New York, Washington et Wisconsin - ont assez d'argent dans leurs caisses de retraite pour honorer leurs promesses. « À l'avenir, cela ne peut signifier qu'une chose : plus d'impôts, moins d'argent pour les services publics et une note plus basse pour la dette des États », a expliqué Susan Urahn, du Pew Center on States. L. J. B.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.