Moderne, la Corée du Nord crée un smartphone local et... instaure la monarchie

 |   |  387  mots
Les Américains commencent à préfèrer le Sud-Coréen Samsung à Apple. Il n\'en fallait pas plus à la Corée du Nord pour se lancer elle aussi dans la fabrication d\'un smartphone. Il porte le nom d\'\"Arirang\", comme une chanson traditionnelle coréenne, possède un écran tactile et un appareil photo avec « beaucoup de pixels ».Kim Jong-un a pu vanter tous les mérites de cette technologie lors d\'une visite de la fabrique du \"11 Mai\". D\'après KCNA, un media officiel, il a « grandement apprécié l\'ingénieuse créativité et l\'enthousiasme patriotique » des employés de l\'usine. Le dirigeant du pays s\'est d\'ailleurs réjoui de voir des téléphones portables « fabriqués avec succès avec des technologies locales ». Le smartphone \"Arirang\", avec un système d\'exploitation Android. Crédits : KCNA.Les photos publiées par KCNA remettent toutefois en doute le côté locale de ce téléphone.. Le site North Korea Tech fait remarquer que tous les produits sont montrés finis et que l\'on ne voit aucun travail de manufacture. Ce qui indiquerait que l\'\"Arirang\" est en fait fabriqué dans des usines chinoises et ensuite expédiés dans la fabrique du \"11 Mai\", où ils sont inspectés avant d\'être vendus.La succession héréditaire légitiméeGageons que ces révélations ne contrarieront pas trop Kim Jong-un, qui a récemment fait réviser l\'équivalent de la Constitution pour le Parti travailliste. Selon le journal sud-coréen Chosun Ilbo, Pyongyang a légitimisé la succession héréditaire, comme dans les monarchies. Les lois révisées stipulent désormais que la Corée du Nord et le Parti travailliste seront « entretenus pour toujours par la lignée Baekdu », celle de la famille Kim.En soi, la succession héréditaire n\'est pas nouvelle. Le leader actuel, Kim Jong-un, a pris le pouvoir après la mort de son père Kim Jong-il en 2011. Ce dernier avait lui-même succédé à son père Kim Il-sung, fondateur de la Corée du Nord. C\'est toutefois la première fois depuis l\'accès au pouvoir de Kim Jong-un, en 1974, que ces lois sont modifiés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :