Les rémunérations au menu de l'AG de Crédit Agricole

Aux actionnaires de Crédit Agricolegricole SA qui, en assemblée générale mercredi, s'interrogeaient sur la baisse du cours du titre et la solidité du groupe, René Carron, président qui laissait sa place à Jean-Marie Sander, a défendu son bilan et la solidité de la banque. Il a salué le travail des salariés, l'ancien directeur général Georges Pauget, le développement à l'international et le fait que la banque était « une de celles qui avaient le moins fait appel aux fonds publics, et une des mieux capitalisées aujourd'hui ».Des actionnaires se sont émus des niveaux de rémunérations des dirigeants de la banque. Un groupe de salariés, à l'extérieur de la salle, a évoqué le « manque d'écoute à l'égard de leurs rémunérations » et le « malaise » que cela générait dans les caisses régionales. Ils venaient de découvrir les niveaux des rémunérations variables votés lors du conseil d'administration du 12 mai : 520.950 euros pour Georges Pauget, 375.565 pour le directeur général délégué, Jean-Yves Hocher ; 348.562 euros pour le DGD Jacques Lenormand, 334.126 euros pour le DGD Jean-Frédéric de Leusse et 158.413 pour le quatrième DGD Bernard Mary. G. L. S

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.