Électricité et Eaux de Madagascar bien orienté

 |   |  277  mots
2010 est une année faste pour Électricité et Eaux de Madagascar (EEM) qui, comme son nom ne l'indique pas, a pour activité principale l'hôtellerie au Vietnam. La société s'envole en Bourse depuis le début de l'année avec un gain de 69 %.Principale raison à cela, une série de bonnes publications avec, notamment, la forte diminution de son ratio endettement sur fonds propres de 0,29 à 0,19 entre 2008 et 2009, confortant ainsi la solidité de son bilan, ce qui laisse rarement insensible le marché. Et ce, même si la société pâtit toutefois au premier chef de la crise financière mais aussi de la volatilité du dollar. EEM a récemment publié des résultats semestriels d'assez bonne facture, avec un chiffre d'affaires en progression de 1,4 % sur le premier semestre 2010 en glissement annuel. La forte valorisation du dollar sur les six premiers mois de l'année n'y est pas étrangère. L'activité du groupe résulte essentiellement du segment hôtellerie à hauteur de 98 %. Sa principale chaîne Victoria, implantée massivement au Vietnam et au Cambodge, pense d'ailleurs réviser à la hausse ses objectifs annuels. Et ce malgré les difficultés rencontrées par l'hôtel de Phan Thiet au Vietnam. « Sur les bases actuelles, le résultat agrégé, budgété de 2 millions d'euros, devrait être dépassé » expliquait déjà la direction de la société en avril. Concernant le secteur immobilier qui représente le solde de son chiffre d'affaires, l'entreprise « espère débuter la commercialisation d'un immeuble à Boulogne-Billancourt dès l'automne » et concrétiser une opération de créditbail adossée sur un immeuble parisien. Mathias ThépotLA VALEUR À SUIVRE+ 5,60 %

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :