flash infos

 |   |  252  mots
Conséquence de son récent rachat des activités pharmaceutiques du groupe belge Solvay, le laboratoire américain Abbott a annoncé mardi son intention de supprimer 3.000 emplois d'ici à 2012 (sur un total de 93.000 dans le monde), dont une bonne partie en Europe. Ces suppressions concerneront principalement les équipes commerciales, la production, la recherche et les services administratifs, a précisé le groupe.En Europe, 300 emplois devraient être supprimés en Allemagne (à Hanovre), 500 aux Pays-Bas (sur le site de Weesp) et 180 en France, dans les services commerciaux, a indiqué Scott Stoffel, porte-parole du groupe. Le sort des salariés belges ne sera connu que dans les semaines à venir. Aux États-Unis, Abbott compte notamment fermer l'ancien siège de Solvay Pharma à Marietta (Géorgie) d'ici à la fin 2011.Abbott chiffre le coût de ces restructurations entre 810 et 970 millions de dollars au total sur deux ans. Le groupe américain a finalisé en février l'acquisition, pour 5,2 milliards d'euros, de la pharmacie de Solvay, ce dernier ayant décidé de se recentrer sur la chimie et les plastiques.Avec les concentrations qui ont secoué le secteur et les pertes de nombreux brevets, les géants de la pharmacie multiplient, ces derniers mois, les suppressions de postes. L'américain Lilly a, lui aussi, annoncé mardi son intention de supprimer 250 emplois en France, sans aucun licenciement, sur un effectif total de 2.421 salariés. Le groupe emploie 277 personnes à son siège social de Suresnes, 1.700 sur son site de production de Fegersheim, en Alsace, et 480 dans ses équipes commerciales.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :