Ford fait mieux que Volkswagen et Daimler

 |   |  341  mots
Qui l'eût cru ? Après 30 milliards de dollars de pertes cumulées, Ford affiche les meilleurs résultats trimestriels de l'industrie automobile mondiale. Le constructeur de Dearborn a généré un bénéfice net de 2,08 milliards de dollars (1,5 milliard d'euros) au premier trimestre. Trois fois supérieur à celui de Volkswagen, deux fois et demi à celui de Daimler! Et le seul des trois constructeurs américains à ne pas avoir été mis en faillite pronostique de bonnes performances sur l'année. Sur trois mois, Ford est parvenu à réaliser un profit opérationnel de plus de 1,2 milliard de dollars (900 millions d'euros) en Amérique du Nord. Et ses opérations en Europe, Asie Pacifique et Amérique du sud se sont aussi revélees bénéficiaires. Même la filiale Volvo Cars, en cours de vente au chinois Geely, est redevenue rentable.Cette spectaculaire amélioration des résultats provient d'une hausse substantielle du chiffre d'affaires (+ 15 %, à 28 milliards de dollars) et des ventes en volumes (+ 27 %, à 1,25 million d'unités). Ford affirme avoir atteint sa plus forte part de marché aux Etats-Unis depuis longtemps, soit 16,6 %, en progression de 2,7 points sur un an. Et ce, grâce à des modèles attractifs, plus économes en carburant et dont les niveaux de qualité-fiabilité sont attestés par les dernières enquêtes auprès des consommateurs en Amérique du Nord. Les grandes berlines Fusion - restylée - et Taurus - entièrement nouvelle -, la compacte Focus et le pick-up F-150 - refondu en 2008 - séduisent les clients. La firme à l'ovale bleu prévoit d'ailleurs une croissance de la production au deuxième trimestre outre-Atlantique. Et elle s'octroie une très honorable pénétration de 9,4 % en Europe.EndettementFord a toutefois terminé le trimestre avec un très lourd endettement, de 34,3 milliards de dollars (hors activités de crédit automobile). C'est là son principal handicap. Le groupe assure toutefois avoir remboursé 3 milliards de crédits le 6 avril. Et sa trésorerie (25 milliards de dollars) s'est accrue de 400 millions. Alain-Gabriel Verdevoye

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :