Spéculations sur le périmètre de Carrefour

 |   |  193  mots
+ 3,08?%À l'heure où l'on ne jure que par les pays émergents et leur potentiel de croissance, Carrefour pourrait se séparer de ses activités en Asie et en Amérique latine. Selon le quotidien « Le Monde », les fonds d'investissement Colony Capital et Groupe Arnault, propriétaires à eux deux de 13,5 % du distributeur français, presseraient les dirigeants de Carrefour de se retirer des pays émergents.Une initiative qui n'aurait aucun sens au plan stratégique : en 2008, les ventes de Carrefour se sont envolées de 26 % en Amérique latine, et de 11 % en Asie, alors qu'elles ont augmenté de 1 % seulement sur le territoire français.Au plan financier, l'histoire serait tout autre. Nul doute que Carrefour récolterait une coquette somme de la vente de ses activités dans les réservoirs de croissance que représentent les pays émergents. espoirs de dividendesUne somme qui, selon « Le Monde », permettrait de verser des dividendes exceptionnels à Colony Capital et à Groupe Arnault. Entrés au capital du distributeur début 2007, les deux fonds ont vu le cours de Bourse chuter de 30 % depuis. Mais cette vue court-termiste n'est-elle pas de nature à remettre en question l'avenir du distributeur ? C. L.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :