L'Autorité de la concurrence épargne Google, pour le moment

 |   |  320  mots
À travers Navx, Google joue une partie importante. Jeudi, l'Autorité de la concurrence a rendu un avis favorable sur les engagements pris par le moteur de recherche vis-à-vis de la société spécialisée dans les avertisseurs de radars routiers, et d'une manière plus générale sur sa politique en matière de publicité. Pour rappel, Google avait exclu Navx comme annonceur, jugeant que la société n'était pas en conformité avec la législation. Privés de visibilité sur Google, les revenus de Navx avaient chuté de façon drastique le poussant à porter l'affaire devant l'Autorité de la concurrence. Cette dernière avait pris le 30 juin des mesures conservatoires et demandé au moteur de préciser dans quelles conditions il pouvait exclure un annonceur. Montrant patte blanche, Google a répondu à toutes les demandes de l'Autorité, étendant même une nouvelle politique publicitaire au-delà de la France.Si le moteur se montre d'aussi bonne volonté, c'est qu'en juin l'Autorité jugeait que ses pratiques pouvaient constituer « un abus de position dominante ». Sous-entendu, Google pouvait être en position dominante dans la publicité en ligne. Ce que Google cherche à éviter à tout prix. En réalité, c'est uniquement par pragmatisme que l'Autorité a décidé de ne pas trancher sur ce point de façon spécifique dans l'affaire Navx. Ce que le moteur a pris comme une victoire : « l'Autorité de la concurrence n'a retenu aucune position dominante ou abus de monopole », s'est félicité le moteur. Mais ce n'est que partie remise. L'Autorité, saisie en février par Bercy, prépare un avis général sur la publicité en ligne en France, avec comme axe la place de Google, dont la part de marché dans les liens commerciaux dépasse 90 %. « Nous aurons donc l'occasion de dire des choses intéresssantes sur ce sujet », indique-t-on à l'Autorité. Réponse dans la première quinzaine de décembre. Sandrine C

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :