Le groupe de protection sociale s'offre un nouvel outil de gestion

 |   |  330  mots
Vauban Humanis grandit par rapprochements d'entités et doit entrer dans un modèle de croissance industrialisé. L'ancien programme, développé en interne, n'était plus adapté aux enjeux ni à la croissance de l'entreprise. Son nouvel outil de gestion de projets intégré est bâti à son échelle et sert de moyen de communication entre les équipes internes. Ses données structurées écartent toute divergence d'interprétation quant à l'avancement des projets et au suivi comptable des activités. La méthodologie de l'éditeur est retenue pour délivrer cette vue cohérente et centralisée. L'uniformisation des processus passe aussi par une simplification des procédures internes du groupe de protection sociale. Auparavant, les trois quarts des informations demandées par les formulaires issus d'outils bureautiques n'étaient pas ou mal renseignées. Or, les demandes d'autorisation de dépenses contribuent à l'avancement des projets. La validation budgétaire suit maintenant un « workflow » spécifique, inspectant les estimations de charges avant de déclencher le bon d'engagement de dépenses. La direction en charge de la coordination et de la supervision des projets du groupe doit valider ce document afin de générer les bons de commandes. En juillet dernier, 170 salariés du groupe pouvaient utiliser l'outil de suivi intégré ; à terme, ils seront 250 à 300 utilisateurs réguliers, des informaticiens et des chefs de projets métiers principalement. Un prestataire externe, la société de conseils Additeam a piloté l'intégration et une partie du paramétrage du progiciel. Côté infrastructure, le groupe de prévoyance a évité toute rupture technologique : « La solution intégrée repose sur une architecture technique des plus standards (base de données Oracle, serveurs Linux) que nous retenons déjà pour la majorité de nos développements ainsi que pour nos services extranet », confirme-t-on chez Vauban Humanis. L'informatique du groupe peut prouver qu'elle est organisée et industrielle : elle peut aborder de nouveaux projets de fusion avec un outillage adapté. O. B.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :