Le génie fiscal français

 |   |  346  mots
Par Jean-Baptiste Jacquin, rédacteur en chef à La Tribune.

Ségolène Royal ira-t-elle s'excuser devant le peuple espagnol parce que Madrid lui inflige aujourd'hui une réforme de l'audiovisuel calquée sur celle imaginée en France par Nicolas Sarkozy ? Sans doute pas. Mais au petit jeu de l'absurde, elle aurait là de quoi faire du bruit tant les paradoxes s'accumulent. Résumons la situation : un gouvernement de gauche (celui de José Luis Zapatero) décide une réforme de l'audiovisuel public supprimant la publicité, qui reprend une bonne part des choix inscrits dans la loi française du 5 mars et contre laquelle l'opposition socialiste avait tenté de faire barrage.

Comment deux majorités de couleur différente en arrivent à opter pour une réforme commune sur un sujet aussi marqué politiquement que la télévision publique ? Faut-il y voir le triomphe d'un bon sens incontournable ? Pas sûr ! Certes, la question de départ est pertinente : devant l'explosion des chaînes TV en quête d'audimat, la télévision publique doit-elle rester dans une stratégie d'audience pour assurer une partie de son financement avec de la publicité ?

Si Paris et Madrid apportent la même solution à l'équation économique (le manque à gagner de la TV publique sera financé par une taxe sur la publicité des chaînes privées et une taxe sur le chiffre d'affaires des opérateurs télécoms), c'est tout bonnement que José Luis Zapatero et Nicolas Sarkozy ont, faute d'avoir la même vision, la même peur.

Celle de la réaction des électeurs face à la redevance qu'il aurait fallu fortement augmenter ici et instaurer de l'autre côté des Pyrénées. La seule bonne nouvelle, dans la conversion espagnole à nos recettes de bouts de ficelle, est que les opérateurs télécoms en France qui pleuraient de se voir imposer une taxe unique au monde ne sont plus tout seuls. Le génie fiscal français fait pour une fois tache d'huile en Europe. Mais là, il n'y a pas grand monde pour nous en excuser auprès de nos voisins.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :