Les éoliennes de la baie de Saint-Brieuc seront-elles la catastrophe industrielle d'Iberdrola ?

CHRONIQUE. La difficile implantation technique des éoliennes maritimes dans cette baie pourrait se révéler problématique pour le groupe énergétique espagnol, l'un des leaders mondiaux de l'énergie éolienne. Par Didier Julienne, Président de Commodities & Resources » (*).

3 mn

Didier Julienne.
Didier Julienne. (Crédits : Patrick FITZ / M&B)

L'orgueil écologique veut implanter des champs d'éoliennes sur les façades maritimes françaises. N'en parlons pas.

Il engendre un labourage des fonds marins, des bouleversements de la faune et de la flore marines, des tragédies humaines dans les populations qui vivent de la mer. N'en discutons pas.

N'évoquons pas non plus la concertation, les études d'impact, le rendement laborieux de ces usines électriques éoliennes qu'il soit exprimé en euros ou bien en quantité de métaux utilisés par KWh.

Ne parlons pas non plus ni des potentielles compromissions politico-mafieuses et encore moins, par solidarité, des désastres visuels des éoliennes terrestres.

Rien de tout cela. Interrogeons-nous simplement si Iberdrola n'est pas en train de faire la même erreur qu'Areva ?

Le sous-sol marin est Terra Incognita

Chacun se souvient du désastre d'Uramin. Des propriétés minières achetées par Areva à prix d'or en 2007, alors que l'entreprise restait sourde aux avertissements de ses propres géologues qui lui disaient qu'aucun uranium économiquement exploitable n'en sortirait. Par la suite, elle investissait dans des procédés, des infrastructures et, en Namibie, dans une usine de production d'eau douce à partir d'eau de mer. Résultat, Areva a disparu.

Le sous-sol marin est Terra Incognita. Forer le sous-sol de la baie de Saint-Brieuc pour y planter des éoliennes sur un tripode, c'est percer avec précision mais dans l'inconnu 196 trous de 3 mètres de diamètre et 40 mètres de profondeur, trois pour chacune des 62 éoliennes.

Sans surprise, il semble que les forages d'Iberdrola rencontrent de manière inattendue des boulets de dolérite. Cette roche magmatique qui aura souvent refroidi sous une couche de granite dispose d'un coefficient de Los Angeles élevé, témoignant d'une grande résistance aux chocs et aux frottements.

Cette caractéristique est, par exemple, idéale pour stabiliser les ballasts de chemin de fer. La roche y encaissera mieux que d'autres les chocs répétés créés par les passages de trains. Ici, la résistance à l'érosion de la dolérite est un gage de sécurité, mais elle est un sérieux problème lorsqu'un trépan doit la transpercer.

La confrontation entre la dolérite et le système de forage d'Iberdrola a donc jusqu'à présent penché en faveur de la première avec pour conséquence deux fuites d'huile du second. C'est pourquoi, bien que les données soient encore incomplètes au large de Saint-Quay-Portrieux, Erquy et du Cap Fréhel, le navire d'Iberdrola est en échec : aucun tripode n'est viable, l'entreprise est en retard, quelques éoliennes seront peut-être un jour installées, mais probablement jamais les 62 prévues, financièrement le projet n'est donc plus sain.

On ne fait pas de trou dans le granit

Areva échoua parce que les gisements d'Uramin étaient pauvres et qu'elle fut imprudente de ne pas écouter la nature au travers des alertes de ses géologues maison.

Face au risque géologique inverse, une richesse de dolérite en baie de Saint-Brieuc, qu'on dit les géologues d'Iberdrola de la présence de ce taxon magmatique coriace, résistant et diffus ? Que révélaient les repérages qu'imposaient la prudence et les sondages préalables ?

Afin d'éviter le spectre d'une catastrophe industrielle à la Areva, Iberdrola devrait méditer l'ancien dicton breton : « on ne fait pas de trou dans le granit », surtout si la dolérite est dessous. Et commencer à ouvrir des portes de sortie.

_________

(*) Didier Julienne anime un blog sur les problématiques industrielles et géopolitiques liées aux marchés des métaux. Il est aussi auteur sur LaTribune.fr.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 25
à écrit le 01/09/2021 à 19:34
Signaler
Rochain se croit très fort avec son commentaire ridicule. Même l'Allemagne a besoin de multiples lignes THT aériennes pour distribuer les productions de tous ses champs éoliens, photovoltaïques, et de ses nombreuses centrales charbon et gaz nécessai...

à écrit le 01/09/2021 à 10:37
Signaler
La pèche industrielle a labouré les fonds marins à l'extrême... cela n' a jamais intéressé La Tribune. Pourquoi ce labourage localisé pour la construction des éoliennes devient subitement un sujet écologique d'importance ?

le 02/09/2021 à 21:14
Signaler
Nuance romain, la perturbation des fonds liée au draguage est très brève, localisée et reconnue comme touchant des milieux à forte et rapide capacité de régénération, quelques mois seulement. bonne soirée

à écrit le 31/08/2021 à 13:35
Signaler
Voilà un résumé de toutes les âneries que l'ont peu débiter à propos du parc de St Brieuc, ou d'un autre. On se fait facilement une pub auprès de tous les naïfs emmenés par le lobby nucléaire qui, régnant sans partage depuis plus de 60 ans voit d'un...

le 31/08/2021 à 16:01
Signaler
C est discutable car c est Areva qui fournit la techno, voir la DMO

à écrit le 31/08/2021 à 13:04
Signaler
Un grand merci pour votre article qui reflète la situation actuelle de ce projet. Nous sommes loin des propos bobos écolos urbains . Les Bretons se sont désintéressés, hélas, de ce projet, ou ont abdiqué. Mais la terre de Bretagne résiste. Et c'est t...

le 31/08/2021 à 13:37
Signaler
Vous préférez manifestement les propos nucleo-bobo du lobby nucléaire qui nous pollue avec ses d'éjection radioactive depuis 60 ans et qui 'e font que grossir

le 31/08/2021 à 13:38
Signaler
Vous préférez manifestement les propos nucleo-bobo du lobby nucléaire qui nous pollue avec ses d'éjection radioactive depuis 60 ans et qui 'e font que grossir

à écrit le 31/08/2021 à 11:14
Signaler
Evidemment, dans l'énergie éolienne, où la FRANCE a une position de pionnier, qui n'est utilisée nulle part dans le monde, et qui pourrait causer une catastrophe majeure (comme la panne de vent), il faut utiliser de la façon la plus stricte le princi...

le 31/08/2021 à 13:43
Signaler
Et qui pourraient nous voler notre stocke de 1200 tonnes de déchets radioactifs don't on ne saurait se passer pour continuer à vivre sereinement à l'abri de tout accident nucléaire impossible comme le savent les russes et les japonais

à écrit le 31/08/2021 à 8:43
Signaler
Un article de Ouest France daté du 29 08 fait un point sur l'avancement du chantier et l'histoire est tout autre.. Ils ont apparemment bien avancé côté forage. 21 des fondations (monopieux et non tripodes comme l'affirme le chroniqueur) sur les 80 ...

le 31/08/2021 à 13:30
Signaler
Contrefaits? Etonnant car le projet Iberdrola et Ailes Marines consigné dans la DMO a choisi la techno jacket 3 pieds et non pas le monopieux. Jackets dont la cosntruction a démarré à Brest. Assez comique en tout cas de voir que l'étude d'impact env...

le 02/09/2021 à 20:59
Signaler
bonjour, Lesfaits, une lecture un peu plus attentive de l'article dont vous parlez vous montrera qu'il concerne le parc de St Nazaire et non St Brieuc, rien à voir... Bonne soirée

à écrit le 31/08/2021 à 7:33
Signaler
Bonjour Monsieur, Vous semblez affirmer des choses avec grande conviction. Mais sans aucune référence ou citation. Or contrairement a cela que vous avancez Iberdrola a effectué un grand nombre de campagne de caractérisation géotechnique et forage ...

à écrit le 30/08/2021 à 18:42
Signaler
plus de 4000 eoliennes offshores ont deja ete plante dans la mer. Pourquoi n y arriveraient t ils pas ? ils ne sont pas plus betes que les autres

le 31/08/2021 à 3:33
Signaler
Forer dans les sédiments de mer du Nord ou de la Baltique et forer dans le granit n'est pas la même chose. Ce n'est pas une question d'intelligence...

à écrit le 30/08/2021 à 18:34
Signaler
Quelques cerveaux s'enrichissent = beaucoup peut disparaître

le 31/08/2021 à 13:50
Signaler
@panpau Heureusement que vous êtes là pour expliquer aux spécialistes d'Iberdrola que la vase et le granite ce n'est pas pareil... Merci, ils allaient faire de grosses erreurs, mais grâce à vous ils vont peut être s'en sortir. Comment peut on être ...

à écrit le 30/08/2021 à 17:14
Signaler
Iberdrola/qatarinvestissements/blackrock veuent aussi construire des éoliennes sur le plateau des millevaches (endroit le moins venteux de france dixit meteo france) mais où le montant des subventions est le même qu'à Saint Brieux, alors depuis 3 ans...

le 31/08/2021 à 3:36
Signaler
Si vous aviez fait votre service militaire à La Courtine, vous sauriez que c'est très venteux au contraire....

à écrit le 30/08/2021 à 16:36
Signaler
Article creux ne présentant aucune donnée factuelle, scientifique Nombre de jours de retard subit ? Montants investis / perdus ? Résultats des pré études ? C'est très creux. Les premières questions faussement naïves du début provoquent un effet de ...

à écrit le 30/08/2021 à 16:02
Signaler
Ca promet une belle leçon d'humilité à la caste technocratique, financière et médiatique qui encense ces éléphants blancs que sont les parcs éoliens. Le peuple français n'en veut pas, point ! Au lieu de ces horreurs, installons des réacteurs nucléa...

le 31/08/2021 à 13:59
Signaler
C'est vrai que les 8000 éoliennes du pays sont affreuses comparées aux jolis 300 000 pylo de 90m de haut nécessaires pour distribuer les super puissances nucléaires alors que celles de l'éolien se contentent de distribution en souterrain, impossible ...

le 31/08/2021 à 14:01
Signaler
C'est vrai que les 8000 éoliennes du pays sont affreuses comparées aux jolis 300 000 pylo de 90m de haut nécessaires pour distribuer les super puissances nucléaires alors que celles de l'éolien se contentent de distribution en souterrain, impossible ...

à écrit le 30/08/2021 à 15:33
Signaler
Il est quand même incroyable de lire et entendre tout ces gens qui se préoccupent brusquement de l'écologie quand il s'agit de construire des champs d’éoliennes tandis qu'elles n'y sont absolument pour rien dans le massacre de 80% des insectes dans l...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.