Présidentielles : ne pas laisser prospérer la cacophonie politique

CHRONIQUE. L'histoire et l'immigration se sont imposés comme thèmes dans la campagne présidentielle, mais cela ne constitue pas un programme de réformes et une réponse démocratique. (*) Par Didier Julienne, Président de Commodities & Resources.

3 mn

Didier Julienne.
Didier Julienne. (Crédits : Patrick FITZ / M&B)

L'horizon de la future élection présidentielle est en marche et dominé par deux débats.

D'une part, une grille de lecture de l'histoire de France qui fait horreur aux témoins encore vivants de pages d'hier, par exemple la Shoah, ou bien elle impose aux téléspectateurs de prendre parti, par exemple sur la colonisation, alors qu'ils ne sont ni historiens ni adeptes de l'ultracrépidariasnisme. Cette grille de lecture historique destinée aux plus âgés semble inutile, car elle n'est pas un programme présidentiel.

Autre débat en résonance chez les plus jeunes, l'histoire d'aujourd'hui avec la question démographique de l'immigration. Chaque Français peut en témoigner, sous une forme positive ou négative. Dans un mouvement brownien contemporain, l'identité française est-elle en route vers un melting-pot sans direction et ni tête ? Reste la réforme. Comme à chaque fois qu'une liberté atteint ses propres bornes, ces libertés s'effondrent. Comment ériger de nouvelles limites ? La clef de ce thème est devenue un prochain référendum sur l'immigration, sans que l'on sache vraiment quelle sera la question compatible avec la constitution, à laquelle il faudra répondre par un oui ou par un non.

Le calme succédera à la tempête

La forme, c'est le fond qui remonte à la surface. L'élection présidentielle de la Ve République à la forme d'un scrutin direct, parce que c'est une rencontre entre un homme et la France. Mais il n'y a plus de De Gaulle dans la France d'aujourd'hui, car sa légitimité présidentielle était réelle puisqu'elle provenait de son histoire dans un siècle qu'il avait participé à façonner.

La France d'aujourd'hui n'est plus celle de De Gaulle, le fond a changé, la forme doit changer également. Une innovation serait-elle la rencontre entre la France et un duo ? Un ticket présidentiel comme à Washington, sous la forme d'une certitude : le candidat président désignant avant l'élection son futur Premier ministre. Quel couple serait le plus crédible face au candidat Macron : Mélenchon et Jadot, Bertrand et Barnier, Zemmour et Le Pen ?

Un désordre politique qui va durer

Le désordre politique que nous vivons va encore durer. Laisser cette cacophonie prospérer quelques semaines peut-être un avantage, pour celui qui, tardivement désigné candidat, provoquera une rupture avec son silence, son calme, sa nuance et son programme clair qui ne se résumera pas à 100 mesures, 10 lois, 5 objectifs d'avenir et un référendum.

La démocratie c'est accepter de perdre des élections ; la politique avec le pouvoir, c'est l'action et la réforme, la politique seule, c'est communiquer.

Élire un président communicant, c'est prendre le risque qu'il ne prenne jamais le risque de l'action.

_______

(*) Didier Julienne anime un blog sur les problématiques industrielles et géopolitiques liées aux marchés des métaux. Il est aussi auteur sur LaTribune.fr.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 12/10/2021 à 14:58
Signaler
2 grands sujets: l’endettement et la balance commerciale. Les 2 relèvent de la politique monétaire déléguée à l’UE. Nous devons nous désendetter et nous devons créer de l’activité. Macron est un président favorable à l’UE. Va-t-il imposer de l’in...

à écrit le 12/10/2021 à 9:01
Signaler
La démocratie est aussi le changement de toute la politique de À à Z . Plus les meme têtes de À à Z du constitutionnel aux parties politiques. Un changement comme un tsunami.

à écrit le 12/10/2021 à 8:41
Signaler
Ils vont la laisser prospérer, dépourvus de tous les pouvoirs ils n'ont plus que les mots pour faire illusions, mots qu'ils tordent dans tous les sens car n'ayant plus aucune imagination. L'immigration c'est un thème démago vieux comme le monde, c'es...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.