Peugeot 508 : au sommet du premium français !

 |   |  816  mots
La nouvelle 508 doit consolider la stratégie de montée en gamme de Peugeot : mission accomplie !
La nouvelle 508 doit consolider la stratégie de montée en gamme de Peugeot : mission accomplie ! (Crédits : Peugeot)
La nouvelle grande berline de la marque au lion a réalisé un véritable bond qualitatif, la propulsant directement face aux standards des meilleurs premiums allemands. La nouvelle 508 a vocation à bousculer un segment pourtant en déclin, et lui redonner de l'attrait...

Peugeot a pris une bonne "mauvaise habitude", celle de casser les codes... Même les siens ! Avec le nouveau 508, la marque au lion revisite totalement le concept de grande berline, non sans succès ! Si la génération précédente affichait des lignes assez consensuelles et « statutaires », elle avait fini par devenir la voiture officielle des chauffeurs VTC !

Montée en gamme

Avec la nouvelle génération de 508, Peugeot veut se défaire de cette image pour monter quelques marches supplémentaires dans sa stratégie de montée en gamme, amorcée avec les 3008 et 5008.

Peugeot 508

S'il y a bien une rupture entre les deux générations de berlines, la 508 a néanmoins choisi de tempérer la « radicalité » assumée des SUV précités. Certes, on retrouve cette calandre verticale, cette signature lumineuse agressive, ces lignes acérées qui musclent le capot... Le châssis bas accentue la sportivité de l'aérodynamisme. Le hayon marque un parti pris audacieux qui rappelle les berlines premium allemandes les plus exclusives. Mais Peugeot devait éviter l'écueil d'une radicalité trop marquée qui aurait rebuté les plus conservateurs, tout en dessinant une voiture raffinée.

Il faut bien le reconnaître, cette mission a été parfaitement réussie ! La nouvelle 508 qui doit « coiffer » la nouvelle gamme Peugeot pour reprendre le mot de Jean-Philippe Imparato, patron de la marque, est le résultat d'un très subtil équilibre entre ce chic absolu et cette griffe virile désormais assumée sans complexe par Peugeot.

Peugeot 508

Intérieur confortable et élégant

L'intérieur de la voiture s'inscrit tout à fait en cohérence avec cette stratégie de repositionnement. On retrouve cette planche de bord verticale qui offre un très élégant contraste de matières. La console centrale aurait sûrement gagné à encastrer l'écran tactile, mais l'excellent système iCockpit compense largement. L'écran et le tableau de bord numérique se complètent avec efficacité pour un environnement de conduite parmi les plus confortables du marché, y compris chez les premiums allemands. Les raccourcis qui permettent de contrôler en deux touches toutes les commandes, assortis à ce petit volant, ne sont pas pour rien dans ce confort. Une réserve toutefois : cette planche de bord est la même sur 3008 et 5008, il n'y a donc pas de surprises. Mais compte tenu de son succès, c'est un gage de qualité que nous aurions tort de refuser.

Sur l'habitacle, il faudra néanmoins s'habituer à un châssis assez bas, une position qui ne convient pas à tout le monde mais qui nous a paru, ici, bien dimensionnée. Plus problématique, l'espace à l'arrière, probablement trop étroit pour que la 508 accède au statut de voiture statutaire de référence... Dommage !

Peugeot 508

Peugeot 508

Agrément de conduite exceptionnel

Mais le plus beau est à venir... Car tous ces détails ne sont rien comparé à l'exceptionnel agrément de conduite de la nouvelle grande berline de Peugeot.

Après notre essai 3008, nous avions déjà goûté à cette remarquable qualité moteur. Avec la 508, la marque au lion fait un bond en avant grâce à une nouvelle génération de moteur essence PureTech (élu en 2018, pour la quatrième année consécutive, meilleur moteur de l'année) accompagnée d'une nouvelle génération de boîte automatique à 8 rapports. De fait, la qualité moteur, la réactivité en côte ou en dépassement, assortie à ces suspensions extrêmement confortables et dynamiques à la fois, réglables sur les version GT et GT Line, sans oublier ce fameux "toucher sur route", cette adhérence à la route, ce point de gravité assez bas... Peugeot 508 se positionne tout simplement parmi les meilleures berlines du marché, marques premiums comprises. Nous avons préféré la gamme essence (PureTech 225) au moteur diesel qui souffre encore de creux à bas régime.

Peugeot 508

Côté prix, la discipline est de rigueur... Les prix démarrent à 32.300 euros sur la version Active en 130 chevaux diesel. Pour 2.000 euros de plus, vous basculez néanmoins sur le PureTech 180 chevaux avec boîte automatique comprise. Les prix s'envolent lorsque l'on veut aller sur la version essence 225 chevaux, à près de 46.000 euros, uniquement disponible en version GT.

Berline de référence

La Peugeot 508 s'inscrit parfaitement dans la stratégie de montée en gamme de la marque française, et ce, sans faire d'esbrouffe. Les finitions intérieures sont soignées et abouties, les équipements sont de premier choix, que ce soit les assistants de conduite, les motorisations ou le système de connectivité et de navigation. Le confort de conduite, l'environnement de "pilotage"... tout est très travaillé, au point de faire figure de référence. Le Peugeot 508 pourrait bien marquer un tournant, non pas pour la marque, mais pour un segment qui s'était résigné au déclin... Une opportunité en or pour Peugeot !

Peugeot 508

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/07/2018 à 10:57 :
Encore une peuje : pas bien fini, pas au niveau des allemandes, c'est même écrit dans l'article. Elle finira en VTC, ce n'est certes pas le même tarif, mais en grande berline, comparons là a une audi A6 AVUS, le premium c'est d'abord le haut de gamme. la gamme peugeot termine là ou commence vraiment celle d'Audi ou de BMW.
PAs vraiment assez de place à l'arrière, hifi décevante... du haut de gamme pour français. on va encore comparer à renault dans des essais... c'est comme pour la Golf, regardez les ventes mondiales, j'espère que la chine va les aider a refaire des investissements
a écrit le 25/06/2018 à 9:44 :
Très jolie en rouge la nouvelle pijo !!!
a écrit le 24/06/2018 à 20:22 :
Oui bof ...
1,6 l et 225 cv, la motorisation n’est pas haut de gamme !
C’est certainement une très bonne voiture mais on en reparlera à la revente face à une série 4 gran coupé (que je possède) ou la nouvelle A5. Les allemandes sont certes plus chères à l’achat qu’une Peugeot haut de gamme mais on récupère ses billes à la revente. Même les Alfa autrement plus sexy qu’une Peugeot se dévaluent très vite.
Réponse de le 24/06/2018 à 22:40 :
Audi est sur une voie de garage alors les ventes plongent de plus de 5 % encore en mai quand PSA explose les siennes, allez acheter une couverture pour vous réchauffer les mimines !
Réponse de le 25/06/2018 à 8:58 :
Audi : de la margarine Skoda au prix du beurre !!
a écrit le 24/06/2018 à 18:54 :
Cette 508 est un coupé avec ses avantages pour transporter deux personnes sans trop de bagages, et ses inconvénients quant à l'accès à l'arrière et à la petitesse du coffre, qui entre en concurrence avec l'Aerton ou l'Audi A5, par exemple, qui sont nettement plus chères.
C'est un marché de niche.
Réponse de le 24/06/2018 à 21:20 :
Artéon et Audi A5 sont des produits VW groupe, non mais quoi .....?
a écrit le 24/06/2018 à 17:30 :
Il me semble qu’une monté en gamme se doit d’être comprise sur l’ensemble de la dimension du haut de gamme exigeant qui se construit dans le temps. Avec seulement 225 ch et un intérieur copiant le style austère germanique, l’approche me semble teintée d’amateurisme qui viendra s’écraser sur la réalité d’un service Peugeot. Je crois que ce haut de gamme à la française restera limité à la France. Les constructeurs français savent très bien faire du bas de gamme qui correspondent à leur clientèle. D’ailleurs, j’ai acheter une Zoë qui est excellente pour sa technologie, son confort, son prix et son utilisation. Par contre, pour la voiture familiale avec un budget à plus de 120’000€ pour une Volvo, les constructeurs français sont complètement à la rue en terme de produit et de service. Bonne journée.
Réponse de le 24/06/2018 à 18:19 :
Pas vrai. Ma femme a une Espace 5 tce 225 et elle fait des envieux chez ses copines Volvo, Range Rover etc Pourquoi ? Meilleure synthèse confort/performances/ habitabilité/ coté pratique...
Réponse de le 24/06/2018 à 18:29 :
Le style austère germanique lui a été abandonné. Il est remarquable de voir combien PEUGEOT l' a surpassé avec cette 508 qui apparait bien au-dessus du style figé et fade d' une Passat sinon d' une A4, d' ailleurs on ne copie pas une marque que les acheteurs oublient.
Comme cela ferait-il sens ?
a écrit le 24/06/2018 à 13:13 :
Ça ressemble à une berline allemande…
a écrit le 24/06/2018 à 10:41 :
Du premium français qui s'arrête à la frontière du pays.
Réponse de le 24/06/2018 à 18:17 :
Non, pas vraiment, allez au Benelux et vous verrez le nombre de voitures françaises... Il faut sortir un peu....
Réponse de le 24/06/2018 à 18:30 :
Le premium allemand ne rentre plus au pays quand les françaises s avec ce profil s' exportent de mieux en mieux en Europe, merci de vous auto-corriger.
a écrit le 24/06/2018 à 1:09 :
Dans deux ans ça vaudra 10000e alors qu'une vw 30% plus cher... En terme de qualité et fiabilité on est très loin. Dommage et puis pourquoi pas un moteur de 400ch pour les clients fortunés
Réponse de le 24/06/2018 à 7:22 :
400 ch, pour quoi faire ? Rouler à 80 ...
Réponse de le 24/06/2018 à 9:32 :
Vv est bine entamé par le dieselgate et vous en redemandez encore ...?
Avez-vous situé la hauteur de la panne en France pour ce groupe de coquinous ?
a écrit le 23/06/2018 à 15:25 :
225 ch , c'est ça le haut de gamme ? une trottinette cossue, confortable qui tient la route comme toutes les voitures modernes de cette gamme de prix, mais pas plus. Une voiture haut de gamme n'est pas qu'un bidet doré avec une belle peinture, et du cuir.
Réponse de le 23/06/2018 à 19:08 :
225cv bien servis par une boîte EAT8, avec un châssis super ,et un poids raisonnable, ça marche très,très bien !! Différemment des voitures allemandes obèses et pataudes ,auxquelles il faut mettre des puissances démentielles, absorbées par le surpoids, et une bonne triche sur l'anti pollution...pour moi, plus jamais ça....parader dans le Sentier avec un bœuf germanique, non merci !!
Réponse de le 23/06/2018 à 21:32 :
Vous l'avez essayé ?
Si ce n'est pas le cas, dans le genre je cause sans savoir vous êtes dans le premium !
Réponse de le 23/06/2018 à 22:24 :
225 ch, pour rouler à 80 km/h c'est bien suffisant !
Réponse de le 23/06/2018 à 23:07 :
Alors, c’est quoi le haut de gamme ? 300ch ? 400ch ? 500ch ? On trouvera toujours plus haut de gamme que soi. Sans doute, votre auto dispose de plus de 400ch ? Auquel cas, vous êtes dans la catégorie de 0,08% du parc. La catégorie des 200/299ch représente 1,6% du parc. C’est déjà un haut de gamme par rapport aux 97% restants.
Réponse de le 24/06/2018 à 0:08 :
Pour Rolling Pat: 225 ch pour rouler à 80....Une trottinette sans permis monte à 60 aussi, pas mal non plus!!! 70 ch pour rouler à 80 çà marche aussi...Il y a chevaux et chevaux...mais encore? Rolling a tout compris...c'est bien.
Réponse de le 24/06/2018 à 0:32 :
Voyez l' exemple de VW avec une marque qui a longtemps prétendu au haut de gamme et qui ne se vend plus.
a écrit le 23/06/2018 à 12:04 :
Dommage que l'intérieur soit aussi à l'allemande : c'est noir, c'est triste... Des inserts de bois style britannique ça aurait eu du style. Des inserts styles DS ou style zoé, ça aurait illuminé la voiture. Mais non, si ce n'est pas terne à l'allemande, ça ne fait pas sérieux apparemment...
a écrit le 23/06/2018 à 8:17 :
L' Argus donne la Talisman devant et 508 devant l' Artéon de VAG, c' est tout de même étonnant ; après c' est selon et c' est pour cela que je m' appelle Gaston!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :