6ème Tribune Women's Awards : Miren de Lorgeril, Carole Garcia & Nathalie Juin nommées comme entrepreneures

 |   |  1277  mots
Carole Garcia & Nathalie Juin  et  Miren de Lorgeril
Carole Garcia & Nathalie Juin et Miren de Lorgeril (Crédits : DR)
Dans la catégorie entrepreneure, trois femmes, dont deux associées, ont défendu leur candidature devant le jury composé d'experts, qui s'est réuni le 3 novembre. La compétition s'achèvera par une soirée exceptionnelle, le 14 décembre, à partir de 19 heures, dans le somptueux cadre du Théâtre de Paris. En attendant les résultats, découvrez le portrait de ces trois femmes.

Cette année, 15 femmes remarquables sont en lice dans sept catégories (Sciences et Technologies, Numérique, Smart City, Startup, Entrepreneure, ETI, Manager) pour remporter la 6e édition de notre concours La Tribune Women's Awards. Découvrez, cette semaine, les nommées comme entrepreneures.

Dans cette catégorie, elles ne sont pas deux candidates, mais deux plus une, à se disputer les voix du jury. Miren de Lorgeril incarne l'une des plus belles réussites dans la région du Languedoc dans le domaine viticole et du tourisme, les deux autres Carole Garcia et Nathalie Juin ont créé dans la région toulousaine une entreprise cosmétique audacieuse et fondée sur le pastel, une graine ancrée dans le sud-ouest.

Toutes trois ont défendu leur candidature devant le jury composé d'experts, qui s'est réuni le 3 novembre. La compétition s'achèvera par une soirée exceptionnelle, le 14 décembre, à partir de 19 heures, dans le somptueux cadre du Théâtre de Paris. En attendant les résultats, découvrez le portrait de ces femmes brillantes et généreuses.

Carole Garcia et Nathalie Juin : Un duo pragmatique et visionnaire

« Nous sommes toutes les deux labellisés poulettes fermières du Sud-Ouest, où nous avons été très entourées de nos parents et frères et sœurs ; cet équilibre familial est notre socle. La vie en poulailler, ça nous connait. » déclarent en chœur Carole Garcia et Nathalie Juin. Enfants, la première voulait devenir présidente de la République, écrivain ou cheffe d'entreprise, imaginant une vie de voyages au bout du monde ; la seconde, voulait sauver la planète, ici ou ailleurs porter la belle parole d'un monde meilleur.

Le parcours de Carole la conduit en classe préparatoire, puis Sup de Co à Bordeaux (KEDGE), avec un premier record du monde de vitesse et un diplôme à 20 ans. Ensuite c'est la vie parisienne à l'Université Paris Dauphine, en Master 2 Stratégie Marketing. Nathalie opte pour une Licence en Biologie puis un Master 2 en Pharmacologie et Conception du Médicament.

Leur rencontre date de 2001. Chacune a derrière elle une première vie professionnelle dans l'industrie cosmétique et pharmaceutique. C'est en discutant toutes deux, au fil des jours, qu'ensemble, elles imaginent de relancer une plante oubliée, le pastel, originaire de la région, dont les vertus étaient déjà vantées par Henri IV. « Nous avons voulu remettre en lumière ce pan du patrimoine français, en concevant des produits cosmétiques innovants et écologiques. »

Graine de pastel nait en 2003 après 18 mois de gestation et de complicité éprouvée. « Aujourd'hui, Nous co-dirigeons l'entreprise. Notre équipe a parfois du mal nous reconnaitre, heureusement l'une est blonde, l'autre brune... » Carole veille à l'image de l'entreprise, au commercial, à la finance et aux affaires industrielles. C'est elle qui pilote les ouvertures de magasins et le déploiement au travers d'un réseau de franchisés. De son côté, Nathalie « couve » l'entreprise, et pilote les aspects marketing et Recherche & Développement.

Du champ à la boutique en passant par le laboratoire de recherche, tout est orchestré par les deux associées. Elles gèrent Graine de pastel comme une entreprise « familiale » qui table sur une très forte croissance dans les trois ans à venir pour passer de 1,7 à 6 millions d'euros de chiffre d'affaires. Déjà, elles exportent 25 % de leur production. Bénéficiant du crédit impôt recherche, elle réinvestisse 15 % de leur CA en R&D. « Le RSE est dans l'ADN de notre société. » C'est la clef de leur réussite. Lancer une marque cosmétique en France, dans un pays déjà richement doté sur ce marché est un pari risqué. Mais, ensemble, Carole Garcia et Nathalie Juin, sans renier leur amour pour le sud-ouest, sont en train de réussir. C'est une très belle aventure entrepreneuriale qui avance à pas cadencé et mesuré, évoquant la réussite passée d'une marque comme celle de Nuxe à ses débuts. C'est tout ce qu'on peut leur souhaiter !

Miren de Lorgeril Une cheffe d'orchestre

« Elevée en région parisienne, 6è de 7 enfants, mon père était avocat, ma mère au foyer, je me suis mariée très jeune (18 ans). Passionnée de relations internationales et de grands sujets politiques, je m'imaginais plus spectatrice qu'actrice... mais la découverte du monde économique m'a enthousiasmée et aidé à exprimer un tempérament actif et dynamique. J'ai saisi les opportunités de formation et d'ouvertures qui se sont offertes au gré de mes études, pour me préparer à aborder le monde économique. Petit à petit, j'ai osé m'imaginer manager. » Après un master de commerce international à l'Institut d'étude des relations internationales, une licence d'histoire à la Sorbonne, un DESS en droit de la vigne et du vin, Miren de Lorgeril crée sa première entreprise, Vignobles Lorgeril en 1992, pour développer les activités du domaine familial dont l'origine remonte à 1620. Le lieu est magnifique, le château de Pennautier est une bâtisse d'exception du XVIIème siècle. En 2005, Miren décide de miser sur lui, avec la société Vigny, une entreprise de développement touristique spécialisée dans la restauration et la mise en valeur de sites touristiques pour la valorisation en BtoC de l'offre des vins et du bien-être. En 2007, elle va encore plus loin et se lance dans la restauration complète du château.

« Aujourd'hui, nous sommes propriétaires de 6 domaines viticoles (350 hectares de vignes), partenaire durable de 20 domaines indépendants (350 ha) et négociant spécialisé dans la distribution de vins premiums du Languedoc. » A la présidence du groupe et de ses filiales, Miren de Lorgeril développe et anime également quatre sites touristiques pour l'accueil du public, la mise en valeur des vins et la valorisation du patrimoine. Situé à cinq kilomètres de la cité de Carcassonne et du Canal du midi, le château de Pennautier, monument historique classé, est devenu un centre de séminaires et un resort prestige 4* (doté de 25 chambres et 800 m² d'espace de réception et réunion) très recherché ; il attire majoritairement des entreprises dont les équipes sont attirées par l'offre moderne mais aussi le cadre patrimonial qu'offre le château inspiré à sa conception par Versailles, avec son parc dessiné par Le Nôtre. C'est un franc succès. Preuve en est ? En 2015, le groupe devrait finir l'année avec un chiffre d'affaires de près de 9 millions d'euros en hausse de + 10 %. En 15 ans, le nombre de salariés est passé de 5 à 60 emplois directs. « Je n'ai pas 'inventé' de nouveau métier ou de nouveaux marchés, mais j'ai, avec des atouts existants, mis au point des outils, et des produits, conquis des marchés, mis en musique et orchestré un développement solide pour asseoir le développement national et international (60% d'export) et faire de nous l'un des acteurs incontournables de notre région. »

Pour garantir la réussite, Miren de Lorgeril le sait, tout est une question de détails. « L'escalier se balaye par le haut : si je ne donne par l'exemple, je ne serai pas suivie. » Son énergie et sa capacité à fédérer les individus, en privilégiant la confiance, l'ont conduite à devenir la présidente de l'AOC Cabardès. Dans un secteur traditionnellement dominé par les hommes, sa philosophie fait mouche. « Notre métier unit par nature une mixité des métiers car nous allons du produit brut au consommateur par la transformation et le service. Chaque collaborateur exerce une partie du métier mais tous doivent s'accorder efficacement pour que l'orchestre fonctionne. » A chacun de jouer sa partition.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :