Une centrale à charbon qui stocke le carbone qu'elle produit

 |   |  146  mots
En s'élevant dans la tour, les fumées issues de la centrale sont mélangées à de l'eau contenant des produits chimiques conçus pour se coller au gaz carbonique, qui se retrouve piégé dans le liquide
En s'élevant dans la tour, les fumées issues de la centrale sont mélangées à de l'eau contenant des produits chimiques conçus pour se coller au gaz carbonique, qui se retrouve piégé dans le liquide (Crédits : Reuters)
La centrale électrique Boundary Dam, a mis au point une solution pour capter le gaz carbonique avant qu'il ne s'échappe dans l'atmosphère. L'objectif : récupérer un million de tonnes de CO2 par an.


Chaque année, 36 milliards de tonnes de CO2 sont rejetées dans l'atmosphère, ce qui contribue au réchauffement de la planète. Pour moins polluer, la centrale électrique canadienne, fonctionnant au charbon, Boundary Dam, a mis au point une solution pour capter le gaz carbonique avant qu'il ne s'échappe dans l'atmosphère. L'objectif : récupérer un million de tonnes de CO2 par an.

Pour cela, il a fallu construire une tour d'absorption capable d'isoler le CO2. En s'élevant dans la tour, les fumées issues de la centrale sont mélangées à de l'eau contenant des produits chimiques conçus pour se coller au gaz carbonique, qui se retrouve piégé dans le liquide. Le CO2 part ensuite dans un compresseur, qui le fait passer d'un état gazeux à un état quasi liquide. La substance est ensuite enterrée dans le sol.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/12/2015 à 12:27 :
Une solution d'avenir à proposer à nos amis allemands, chinois, indiens, bref à tous ceux qui ont des centrales à charbon. Le progrès dans la meilleure version possible. Reste quand même à savoir comment exploiter le CO2 liquide enterré, et parallèlement vérifier que cet enfouissement soit pérenne.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :