20 ans après, que reste-t-il du mitterrandisme ?

 |   |  83  mots
L'image de François Mitterrand lors de son premier mandat le 10 mai 1981.
L'image de François Mitterrand lors de son premier mandat le 10 mai 1981. (Crédits : DR)
[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui : 20 ans après, que reste-t-il du mitterrandisme ?

MISE AU POINT
Par Sandrine Lecalvez

La « Mitterrandie » a laissé des traces marquantes dans la politique française, et notamment chez les socialistes, qui continuent de s'en disputer l'héritage.

Mais que subsiste-t-il réellement de la politique telle qu'elle fut pratiquée par « Tonton » ?

DEBAT
Pour débattre, l'écrivain et cinéaste Frédéric Mitterrand, l'historien Michel Winock, et l'éditorialiste et écrivain Franz-Olivier Giesbert.

_____

>>> Suivez 28 minutes sur le site de l'émission
sur
 Twitter @28minutes et sur Facebook

28 minutes

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/05/2015 à 10:40 :
la principale reussite de Mitterrand est le FN. inexistant en 81, 10-15 % 15 ans plus tard.
a écrit le 20/05/2015 à 9:18 :
j'ai oublié : il reste aussi ...un petit bout de quai ...;
obtenu avec peine car meme la gauche etait contre ...
bon , et ausi
la Grande Bibliotheque : la BNF .
a écrit le 20/05/2015 à 8:43 :
Je retiens de Mitterand un homme manipulateur, cynique, menteur, sans aucun goût ni culture économique. Son objectif presque unique était le pouvoir.
Il y a eu quelques bonnes réformes sociales de faites (libéralisation des média, etc), mais tant d'erreurs sur le plan économique et de la gouvernance du pays...
Je n'ai pas de respect ni de reconnaissance pour ce personnage, pas plus que pour Chirac ou Sarkosy d'ailleurs...
a écrit le 20/05/2015 à 7:50 :
Les dettes, les SDF, les immigrés, la technocratie, la vente de la France à l'étranger, les syndicats tout puissants, ... j'en oublie!
a écrit le 19/05/2015 à 19:12 :
ce qu'il reste de ce sombre personnage sans scrupules, manipulateur, qui a mis en place rocard mais l'a torpillé et empéché de prendre les bonnes décisions ? il nous reste ce coup d'arrêt de la croissance de la france, l'arrêt de 2eme étage de la fusée : les 35h et la retraite à 60 ans....
ces mesures complétement à l'opposé de ce qu'il fallait faire, ces boulets qu'on traine et qui nous enfonce, de la pure démagogie et dilapidation du capital et du potentiel de la france...
Réponse de le 20/05/2015 à 9:54 :
Je ne savais pas que Mitterand était encore vivant entre 1998 et 2000 au moment de la mise en place des 35h. On peut reprocher beaucoup de choses à Mitterand mais pas les 35h.
Réponse de le 20/05/2015 à 11:06 :
vous avez raison, ce sont ses disciples inconditionnels, c'est équivalent, la secte est encore en place et fait des ravages...
a écrit le 19/05/2015 à 18:33 :
20 ANS APRES QUE RESTE-IL?? TOUTE LA CLASSE POLITIQUE QUI NOUS GOUVERNE AUJOURD'HUI, UNE EXCEPTION EUROPEENNE !!!

IMAGINEZ LE RETOUR DE G.SCHROEDER, DE TONY BLAIR, GORDON BROWN, HELMUT KOHL, FELIPE GONZALEZ, JOSE MARIA AZNAR, CES GENS ONT LAISSE LA PLACE A D'AUTRES POUR LE PLUS GRAND BONHEUR DE LEURS CONCITOYENS !!!
a écrit le 19/05/2015 à 16:21 :
Le Socialisme de Mitterrand était tellement minable qu'il a dû demander les 18 mois le mettre au rencard et revenir à des idées moins folles, heureusement qu'il avait sous la main un homme habile et compétant : Bérégovoy, qu'il méprisait car peu enclin aux divagations du Président; nous sont rester: la retraite à 60 ans quand on vieillissait avec régularité et sa fille planquée avec habileté l'Élysée
a écrit le 19/05/2015 à 16:04 :
Mazarine PINGEOT, pur produit des alcôves Elyséennes, et d'une République ressemblant plus à l'ancien régime "'appelez-moi Dieu" qu'à une démocratie, hélas.
a écrit le 19/05/2015 à 15:13 :
Grande pianiste classique ukrainienne de renommée mondiale, interditie de jouer au Canada pour avoir oser critiquer le régime de Kiev.
a écrit le 19/05/2015 à 13:31 :
Je vousdrais juste rappeler à ce qui ont la mémoire courte, qu'avant mittérant la France a été gouvernée par la droite de Pompidou et surtout Giscard (excluons De gaulle qui est un personnage à part), au total pendant 11 ans et que celle-ci avait commencé à fleurter avec les E.U. Dès 1974: arrêt de la planche à billet et début du financement payant pour l'Etat, début de la crise du pétrole, fin du plein emploi. Mittérand arrive à l'Elysée et trouve des valises bourrées de dynamites qu'il n'a certes pas réussit à désarmorcer. Après-lui, 17 de droite.
Réponse de le 20/05/2015 à 9:12 :
et , pour aussi , rafraichir la votre , regardez donc le niveau de la dette ...
en 1973 , la dette etait quasiment nulle !
alors facile , la theorie de dire que , ensuite , ce sont les interets qui ont fait monter la dette ...!
est ce que ce ne serait pas plustot : les deficits qui eux ont generés des emprunts ?
a écrit le 19/05/2015 à 12:36 :
C'est lui qui a commencé à mettre le pays dans un état lamentable, suivi en cela par chirac .
Réponse de le 19/05/2015 à 16:47 :
Comme toujours, on retient plus les mauvais points que les bons points.
Je vous rappelle néanmoins qu'à l'époque le plus gros problème de l'économie c'était l'inflation, qui a atteint je crois me souvenir 15%. A cette époque le " meilleur économiste de France" le pontife R. Barre, promettait régulièrement une inflation qui ne serait plus à deux chiffres mais à un. A chaque période écoulée c'était une augmentation et non une réduction de l'inflation qui était constatée.
Il a fallu que l'on change de doctrine économique pour qu'en moins d'un an l'inflation revienne en dessous des 5% puis soit régulièrement vers 2 %.
Tout n'a pas été réussi sous Mitterrand, certes, mais si l'on veut avoir un discours honnête il convient d'être plus nuancé.
J'ajouterai que cette période à vu aussi l'implication du gouvernement dans la promotion des exportations et que ce n'est qu'à cette époque que l'on a eu un balance excédentaire.
L'objectivité identifie la qualité de la remarque
a écrit le 19/05/2015 à 12:21 :
que reste t-il du passage du SOCIALISME ? pas grand chose sinon que mon cher pays la FRANCE EST DEVENUE UN PAYS EN VOIE DE DISPARITION...... depuis 1981 la solution aux problèmes économiques que nous connaissons devaient être qu'un lointain souvenir!!!! et le résultat malheureusement est catastrophique.... une suggestion que je propose c'est que les personnalités qui briguent l'investiture suprême s'abstiennent de faire des propositions démagogiques trompeuses!!!! et que les MÉDIAS soient respectueux de l’électeur.........
a écrit le 19/05/2015 à 11:53 :
Cet homme a bousillé la France par la promotion d'illusions et d'idées fausses. On lui doit un étatisme extrême, des dépenses publiques délirantes, la force du FN, et la dérive migratoire. Un grand homme sur le mode négatif. La France crève de son passage encore aujourd'hui... Il a structuré la société française et ces structures sont encore là, hélas...
a écrit le 19/05/2015 à 9:38 :
Un pays en ruines, à la dérive, au fond du trou.....Sauf pour la classe dirigeante, qui elle, s'est mise à l'abri de tous besoins.
Mais après tout, on a que ce que l'on mérite...!!
Réponse de le 19/05/2015 à 10:20 :
Là on parle des années Mitterrand et non des 17 ans de Chirac puis Sarkozy...
Réponse de le 19/05/2015 à 11:57 :
Non il a raison. C'est bien à cuse de Mitterrand que nous avons autant de fonctionnaires. L'Etat n'est pas censé créer des emplois, c'est aux entreprises de le faire. Et comment les entreprises peuvent-ils embaucher si l'Etat les martèle à coup de TAXES !!!
Réponse de le 19/05/2015 à 12:45 :
Oui, oui, vous avez bien compris. Tonton2 parle bien des Attali et autres proches du pouvoir qui ont des situations bien aisées actuellement. Sans parler des mises en examen étouffées ou classées sans suite d'une partie de ces fossoyeurs.
Je vous rejoins sur le fait que si la droite avait fait son boulot avec autant de zèle que le fait le gouvernement actuel dans la chasse aux sorcières, la classe politique serait mieux considérée de nos jours.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :