Des municipales « normales », un enjeu « normal »

 |   |  849  mots
(Crédits : DR)
Parler de raz de marée FN est exagéré: il a fait de bons score face à des maires usés par le pouvoir. Au delà, le PS est sanctionné pour sa pratique du pouvoir. L'UMP aura vraiment gagné ce scrutin si elle emporte Toulouse et Strasbourg. par Arnaud Lacheret, enseignant chercheur à Idra Business School et chercheur associé à Pacte-CNRS

Evidemment, qualifier le premier tour des municipales de « normal » parait choquant, mais en fait, pas tant que ça. Les commentaires soulignent le score important du FN et un PS qui peine à conserver ses municipalités et ce n'est qu'un reflet mathématique des résultats. Soyons toutefois un peu plus observateur.

Dans quelle configuration le FN fait-il de gros scores ?

On parle de villes comme Henin Baumont, Carpentras, Béziers, Perpignan, Forbach, Avignon que le FN pourrait ravir au maire sortant. Outre leur emplacement géographique dans des zones où le FN fait traditionnellement des scores supérieurs à sa moyenne nationale, il s'agit de villes où le maire sortant est rongé par l'usure du pouvoir, a fait le « mandat de trop » et n'a souvent pas su passer la main à temps. On pourrait ajouter, dans une moindre mesure la Ville de Marseille où l'opposition municipale a envoyé au combat un socialiste ancré depuis longtemps dans le paysage et très lié aux affaires locales face à un maire sortant qui n'est pas de première jeunesse.

C'est l'usure du pouvoir et la faiblesse de l'opposition qui sont sanctionnées par le vote FN. Lorsque le maire se représentait et n'était pas en bout de course ou quand l'opposition envoyait quelqu'un de combatif, le FN n'a pas fait des scores si importants. Le vote FN, s'il comprend une large part d'adhésion à quelques-unes des idées de l'extrême droite populiste, se développe souvent sur le terreau d'une classe politique vieillissante incapable de se renouveler et de candidats des partis traditionnels « bombardés » tête de liste par des états-majors peu au contact des réalités territoriales.

Lorsque le travail de renouvellement ou d'évaluation de l'impact de la candidature du maire sortant a été fait correctement, le FN n'a pas réalisé de score extraordinaire, même si plusieurs maires seront élus lors de triangulaires et profiterons indirectement de sa présence au second tour.

Le PS souffre-t-il ?

Le PS prend une gifle logique qui est une véritable sanction de sa gestion nationale. Cette sanction permet d'apprécier la qualité et l'implantation du maire socialiste sortant : parfois, son bilan lui permet de résister à une reconquête et souligne peut être un choix insuffisamment audacieux de l'opposition comme à Metz où le Maire parvient à conserver une avance au premier tour, d'autres fois, un bilan moins vaillant et un choix plus intelligent permettent d'assister à de véritables camouflets locaux. C'est le cas dans plusieurs villes moyennes comme Chambéry ou Valence où l'opposition municipale renouvelée met à mal un maire sortant au bilan perçu comme peu brillant.

Le PS plie au premier tour sans rompre réellement, les triangulaires avec le FN sauveront plusieurs maires au bilan mitigé et la conservation de grandes villes masquera peut-être la perte de nombreuses villes moyennes.

Qui va gagner dans les grandes villes ? La victoire se jouera sur Strasbourg et Toulouse

La victoire se jouera principalement sur deux villes géographiquement opposées. Les candidats UMP sont arrivés en tête du premier tour à Strasbourg et Toulouse. Dans les deux cas, les maires sortants ont des bilans assez maigres et se voient opposés leurs adversaires vaincus de 2008. Un vieil adage électoral veut que jamais un maire de grande ville ne retrouve son siège après une défaite. Jean-Luc Moudenc et Fabienne Keller pourraient bien faire briser le signe indien et donner deux belles victoires à l'UMP.

Plus de voix pour NKM que pour Hidalgo?

De même, Nathalie Kosciusko-Morizet va peut-être prouver l'inanité du scrutin par arrondissement en obtenant plus de voix que sa concurrente qui, malgré tout, sera en toute logique élue Maire de Paris. Tout comme Bush avait battu Gore en 2000 en réalisant un moins bon score national, il est tout à fait envisageable qu'Anne Hidalgo soit la future maire de Paris en réalisant un moins bon score que sa concurrente UMP.

Un tel résultat constituerait, malgré la défaite, une victoire pour l'UMP et, pourquoi pas, un nouveau leader d'envergure national qui ne serait pas sali par les soupçons et les affaires.

La deuxième agglomération de France pourrait être dirigée par l'UMP

De même à Lyon où le sortant Gérard Collomb conservera sans grand suspens sa mairie mais voit de nombreux bastions socialistes dans la banlieue basculer, parfois dès le premier tour, dans le giron de l'UMP. La capitale des gaules étant amenée à devenir la première « métropole » de France, l'enjeu de l'étiquette des futurs conseillers métropolitains et donc de celle du futur président est importante : la deuxième agglomération de France pourrait être dirigée par l'UMP et laisser le maire de sa ville centre sans grand pouvoir…

Malgré le caractère local du scrutin, il y a beaucoup plus que quelques mairies à gagner ou à perdre. Le deuxième tour sera essentiel et décidera du vainqueur symbolique des municipales, lui donnant une dynamique décisive pour les échéances européennes, sénatoriales, régionales de 2014-2015.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/03/2014 à 10:46 :
perso je ne suis ni de droite ni de gauche .... je reconnais que les bourdes gouvernementales vont renchérir le vote FN !
a écrit le 28/03/2014 à 10:15 :
Le monde politique est vraiment déconnecté de la réalité !
a écrit le 28/03/2014 à 10:07 :
Ce je trouve assez fendard .... J’entends C.DUFLOT qu'il faut allez encore plus à gauche patati patata .... chat échaudé craint l'eau froide ! ....
a écrit le 27/03/2014 à 18:08 :
Voyons si Grenoble deviendra le bronx d'il y'a 40 ans ! affaire à suivre !!!!!!!!!
a écrit le 27/03/2014 à 17:18 :
Les Français ne vont pas chercher à comprendre pourquoi les fururs maires FN ne réussiront pas à gerer leur ville, la chose est pourtant très simple, les conseils généraux vont attribuer les subventions qu' aux parties de Gauche, ou éventuellement à ' UMP, mais il bloqueront les subventions aux villes FN !!! Alors dans ce cas aucun maires ne pourra mener à bien les projets de ce partie qui ne sont pas plus mauvaises que les projets des socialistes et des vertsaux gouvernement , même certainement meilleurs !!!! Alors la meilleur élections ce sera les conseils généraux, ils faut virer tous ces inutiles, et coûteux politiques de gauche, vert ou UMP !!!! Après nous ils pourront appliquer à la lettre leur projet moins coûteux pour les citoyens !!!!! Et surtout ne plus donner de subventions aux villes qui gachent en permanence l' argent des contribuables !!!!!!!!!
Réponse de le 27/03/2014 à 17:23 :
Ce serait pas mal que les journalistes puissent descendre de leur banche ... et voir ce qui ce passe en France !.... avec les politiques bien-sur !!!!!!!
Réponse de le 27/03/2014 à 17:39 :
Vous en êtes déjà à expliquer pourquoi le FN a échoué... ca promet.
En 1986 le FN avait 35 députés à l'assemblée, pourquoi n'ont t'ils pas été réélus avec les mêmes règles que les autres? Idem pour les maires de 1995. Les règles d'élections sont les mêmes pour tout le monde, donc si A n'est pas réélu, c'est que les électeurs n'ont pas voulu répéter l'expérience et il n'est pas utile d'aller inventer des prétextes bidons.
Réponse de le 27/03/2014 à 18:04 :
Le FN est venu au jour grâce à Mitterrand .... histoire de faire un croche pied à la droite à l'époque .... (je reconnais ... ce que ça marché à l'époque) ... maintenant c'est une autre histoire !!!!!!!!!!
a écrit le 27/03/2014 à 17:16 :
Tout est normal avec président normal et un FN normal .... c'est ça ?????
a écrit le 27/03/2014 à 16:02 :
Noyer l'ensemble des résultats dans un global national,n'a aucun sens.
Les banlieues des grandes villes,sont en désespérances ,mais personne ne considère que Vaux en Velin,Trappes,Argenteuil,etc toutes ces villes dortoirs ont un potentiel de compréhension pour la chose politique.
Nous avons un concert de désinformation,qui finalement met l'électeur dans l'incompréhension la plus totale .Bilan Il s'abstient à plus de 60%;
alors les beaux parleurs,experts,allez dans ces ghettos,et vous raisonnerez autrement.
a écrit le 27/03/2014 à 14:42 :
Enjeux dire la verité aux français !
http://www.lesobservateurs.ch/2014/03/26/xavier-kemlin-anne-hidlago-candidate-mere/
Réponse de le 27/03/2014 à 22:29 :
Quelle importance ? Pour ma part, la vie privée des hommes politiques devrait le rester. C'est très bien comme ça. Votons en fonction de leur bilan plutôt...
a écrit le 27/03/2014 à 14:24 :
Le FN était présent dans 600 communes, c'est à dire qu'il était absent dans 35 400 communes. Il faut donc faire attention à ne pas minimiser leur score au vue du peu d'implantation locale. Les Européennes seront le vrai test au niveau national...
a écrit le 27/03/2014 à 12:48 :
Bien sûr il faut arrêter d'en faire toute une histoire. Le PS va se prendre une raclée comme l'UMP il y a 6 ans. C'est le jeu. Le parti au pouvoir nationalement se prend une gifle aux élections locales. Rien de nouveau et ça va continuer....
Réponse de le 27/03/2014 à 14:02 :
oui ça va s'accentuer aux Européennes ! car c'est la politique de Bruxelles
qu ' ''Hollande nous impose et que la plupart des gens de gauche y compris les socialos ne veulent pas !!!! la Rigueur toujours aux mêmes , le blocage des retraites ça c'est trop !!!!
Réponse de le 27/03/2014 à 17:20 :
Tous à virer le plus vite possible !!!!!!!!!!!!!!!!! Vivement les européennes !!!!!!!!!!
a écrit le 27/03/2014 à 12:21 :
Avec les 50 milliards de réduction de dépenses prévues, les collectivités locales et les mairies notamment vont être bien sollicitées. il risque d'y avoir beaucoup de cocus dans les prochains mois avec des promesses intenables qu'elles soient de droite ou de gauche !!!
Réponse de le 27/03/2014 à 14:04 :
Sarko a doublé le déficit de l'état ! les financiers réclament des mesures qu'hollande
propose ! ce n'est ni la droite ni la gauche qui décide mais les Créanciers !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :