Les "bobos" ont-ils lâché la gauche ?

 |   |  121  mots
Electorat bobo, où es-tu ? / Reuters
Electorat bobo, où es-tu ? / Reuters (Crédits : reuters.com)
La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, Thomas Legrand et Laure Watrin, les bobos ont-ils lâché François Hollande ?

 « Des velléitaires individualistes et superficiels », « des apatrides, les idiots utiles de l'immigration et de la globalisation », « des gogos privilégiés qui singent la révolte », « des inquisiteurs du bon goût et de la pensée unique »…

En un mot « des bobos ». C'est à cette catégorie sociale, tant moquée et décriée depuis sa naissance en 2000 sous la plume de l'éditorialiste du New York Times David Brooks, que l'éditorialiste Thomas Legrand et la journaliste Laure Watrin rendent aujourd'hui hommage dans un livre intitulé « La République bobo ». Rencontre dans 28' avec des bobos, des vrais !

28 minutes

EXPRESSO
Par Thibaut Nolte

 

>>> Suivez 28 minutes sur le site de l'émission
sur Twitter @28minutes
 et sur Facebook

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/04/2014 à 12:55 :
A mon avis non. Les Bobos sont toujours de gauche et la gauche (y compris Mélenchon) est complètement bobo-compatible.
a écrit le 07/04/2014 à 14:36 :
C'est simple , les "bobos" sont une classe sociale aisée de gauche et la "bourgeoisie" ,la classe sociale aisée de droite, celle-ci est moins voyante plus discrète mais aime tout autant le pouvoir et l'argent.
a écrit le 07/04/2014 à 13:22 :
non, car on nous a caché ou menti et.. ce sont tous les jeunes des HLM des années 60-70, issus du baby-boom, qui ont quasi-tous lâchés la "gauche" franco-française, démagogique, car en retraite ils ont tout appris de notre Histoire récente, les glorieuses et.. surtout qui était vraiment ce Monsieur grand et glorieux, et ça.. c'est irréversible.
Réponse de le 07/04/2014 à 14:29 :
"Des jeunes des années 60:70 en retraite ! "

Euh , ce sont ceux des années 45/55 qui partent ou sont en retraite voir pré-retraite.Ce sont eux les vrais baby-boomers, enfin du moins ceux qui ont profités le plus de cette période .Pour les autres nés en 60/70 , la presse les nomme déja "les déclassés".
a écrit le 07/04/2014 à 10:51 :
C'est comme les bobos , plus ça devient vieux , plus ça devient bête !!!
Les bobos , c'est comme les bourgeois , plus ça devient vieux , plus ça devient...Et Pouet-Pouet Tatata !!!
a écrit le 05/04/2014 à 21:08 :
Le bobo parisien est tout de même une espèce particulière dans le genre bobo.
Il vit dans la capitale desservie par toutes les voies de communication financées historiquement par l' effort de tout le pays, mais il trouve normal de mettre des parcmètres partout, rendre la circulation atroce pour les vilains envahisseurs pollueurs exterieurs à SA ville, obligés d' y aller en raison de la centralisation historique de maints services.
Il se déplace en vélo , mais fait livrer ses courses à domicile : la voiture est superflue pour lui et l' est donc pour tous.
"Il aime bien" son mode de vie, il est le BIEN même qui ne saurait être contesté .
Tout y passe...les ploucs qui manifestent sur son pavé le dégoûtent pour ses copains étrangers et bobos de passage quel navrant spectacle !
Il est si doux de ronronner dans ses certitudes, quel est ce desordre dehors ? Mais enfin que veulent ils ? Ne regardent ils pas la Ruqui-télé ?
Le peuple souverain ne va plus tarder à leur expliquer son point de vue.
Il faut espérer qu' ils se ressaisissent avant et reprennent contact avec leurs concitoyens des champs
Réponse de le 06/04/2014 à 11:26 :
Juste pour rendre votre commentaire plus pertinent.. L'île de France créée environ 40 % des richesse du pays.. Mais ne reçois que environ 30 % du budget... Donc la province ne paye pas pour Paris.. Mais plutôt l'inverse..
Réponse de le 06/04/2014 à 22:26 :
Ah oui, vous l'avez mis au carré son raisonnement
ça va MIEUX Agora ?
Réponse de le 06/04/2014 à 23:05 :
40% Vouiii bien sur...
le lait, le beurre, les œufs toutes ces choses qui comme les cours le disent ne valent pas tripette , ne pèsent pas bien lourd dans la balance.
Mais un changement dans le mode de calcul du PIB est si vite arrivé, un bonnet coloré par ci , une aléa climatique par là, et soudain le cours du Cabillaud remonte, le smartphone carré ou pas n' étant pas commestible ...
Mais il ne faut pas caricaturer , car le billet concerne avant tout le bobo non identifié, pas nécessairement le bobo de Paris, ni tous les parisiens heureusement.
a écrit le 05/04/2014 à 15:05 :
Hollande à mal à ses bobos,le pauvre,il a surement du les égratigner au porte monnaie
a écrit le 05/04/2014 à 14:39 :
Aux européennes et à la Présidentielle.
Vous valez toutes et tous d'avoir un Président tel que lui.
Réponse de le 06/04/2014 à 22:27 :
Nous Valets ?
Réponse de le 07/04/2014 à 10:53 :
Oui , toi y'en a être un gueux !!!
a écrit le 05/04/2014 à 13:35 :
Le Bobo prend toujours la Direction du Train en marche.
Il suffit de se rappeler les nominations d'ouverture à gauche de Nicolas Sarkozy.
a écrit le 04/04/2014 à 23:00 :
Les bobos vont toujours dans le sens du vent, surtout lorsque cela sert leurs intérêts.
Superficiels, ayant plus un vernis culturel qu'une culture, ils ne surfent que sur la surface des choses et des êtres. Ils sont le prototype même de la mondialisation; ils ont perdu leurs racines au profit d'une société de consommation, d'un monde de chimères et de paillettes. Ce sont des étoiles filantes, des arbres sans fruit, des êtres factices et inintéressants. Selon les modes de pensée d'une société, ils sont tantôt à gauche, tantôt à droite. Ils sont constamment non pas dans l'être mais dans le paraître et l'avoir. Ils sont comme l'herbe des champs qui un jour disparaît sans laisser de traces.
Réponse de le 05/04/2014 à 14:41 :
@ Un avis
Excellent !!!
Réponse de le 05/04/2014 à 16:47 :
Un avis Dans ce joli tableau peint par vos soins avec justesse et talent,j'ajoute nos amis de droite qui ne s'en dénotent aucunement.En gros on n'est dans le foutage de gueule permanent.Elle est jaunit note élite ,pardon elle est jolie notre élite.
a écrit le 04/04/2014 à 19:38 :
Les bobos ont été très très bien décrits , dans l'article.
En réalité , ces gens ne peuvent adhérer à aucun parti...Pour la droite , ce sont des nuls , incapables de faire quoi que ce soit.
Pour la gauche , ce sont des gens qui méprisent la réalité des autres.
Bref , tout ce qu'il fallait pour une société hyper-individualiste.
Bon débarras...!!! Et pour la gauche , et pour la droite.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :