A Davos, il est temps d'endiguer la fragmentation du monde

La réponse aux problèmes mondiaux n'est pas un jeu à somme nulle. En nous unissant, nous pouvons traverser l'année compliquée qui s'annonce tout en investissant dans notre avenir, estime le directeur général du Forum économique mondial, dans une tribune publiée à la veille de l'ouverture de la première édition du WEF à Davos depuis le Covid.
(Crédits : DENIS BALIBOUSE)

Dans un monde assailli par des défis complexes et interconnectés, une tendance inquiétante à la division se dessine. Ces dernières années, les niveaux de collaboration mondiale ont diminué, et le double choc de la pandémie de COVID-19 et de la crise ukrainienne a accéléré cette tendance. Selon le rapport 2023 du Forum Économique Mondial sur les risques mondiaux, quatre experts sur cinq appartenant à un réseau international diversifié ont déclaré s'attendre à une volatilité constante au cours des deux prochaines années.

Que pouvons-nous faire pour endiguer cette vague de fragmentation ? Nous devons nous mettre au travail. Maintenant.

Lors de la réunion annuelle 2023 du Forum Économique Mondial en janvier, plus de 2 500 dirigeants de gouvernements, d'entreprises et de la société civile se réuniront pour partager des idées, définir des plans et former des partenariats visant à relever les défis les plus pressants auxquels le monde est confronté. Cette année, le besoin d'une double vision se fait clairement sentir : premièrement, comment répondre aux crises immédiates aux quatre coins de la Terre ? Et, parallèlement, comment jeter les bases d'un monde plus durable et plus résilient d'ici la fin de la décennie ?

Plus important encore, nous devons trouver des solutions efficaces pour faire face aux crises mondiales des ressources énergétiques et alimentaires, ainsi qu'aux mauvaises perspectives économiques. Il est urgent de prendre les devants et de trouver comment relancer la croissance, le commerce et les investissements face à ces vents contraires.

La crise énergétique actuelle fait peser de lourdes menaces sur les ménages, les entreprises, la politique et l'économie. Les dirigeants du monde entier sont confrontés à des décisions difficiles. Ils doivent garder les gens au chaud et permettre aux usines de continuer à fonctionner à court terme, tout en redoublant d'efforts pour atteindre l'objectif « zéro émission nette » sans compromettre la compétitivité de leurs économies à long terme. La hausse des prix de l'énergie menace également la sécurité alimentaire. En effet, le nombre de personnes confrontées à une insécurité alimentaire aiguë a plus que doublé depuis 2019, ce qui reflète l'interconnexion de nos systèmes internationaux.

Le monde sera également confronté à un parcours du combattant sur le plan économique dans les mois à venir, car une inflation élevée, une faible croissance et une dette importante menacent les emplois et les entreprises. D'après un récent rapport du Forum, plus de deux tiers des PME et des entreprises de taille intermédiaire luttent pour leur survie. Parallèlement, la crise du coût de la vie plonge des millions de personnes dans la pauvreté partout dans le monde entier.

À mesure que les crises se multiplient, des solutions doivent également émerger. Nous devons maintenir la dynamique de la transition énergétique, créer des systèmes alimentaires durables qui répondront aux besoins de notre population croissante et veiller à ce que les personnes les plus vulnérables aux chocs économiques soient protégées. À cette fin, les décideurs politiques devraient poursuivre une réforme politique visant à renforcer la résilience et la durabilité de l'économie tout en remédiant aux faiblesses systémiques mises à nu par les crises actuelles.

Pour cela, il est essentiel d'identifier les innovations prometteuses et de développer les technologies émergentes. Ces dernières années, les progrès technologiques ont fait naître l'espoir de relever de nombreux défis mondiaux, mais leur développement et leur adoption n'ont pas suivi le rythme de la demande. Des communautés comme les Nouveaux champions, les Pionniers de la technologie et UpLink proposent des modèles pour faire connaître et progresser ces innovations dans une communauté collaborative.

De même, jusqu'à présent, le leadership systémique a été un concept plus facile à expliquer qu'à appliquer. Mettre en relation plusieurs secteurs d'activité et plusieurs régions du monde est un défi complexe, qui doit souvent être relevé dans des conditions de stress intense et avec des exigences contradictoires. Mais c'est cette complexité qui nécessite une action immédiate. Nous devons adopter une approche inclusive pour identifier et développer des solutions, et créer des espaces pour que les dirigeants puissent partager leurs bonnes pratiques et apprendre les uns des autres à travers un débat constructif.

Cela inclut, par exemple, de se tourner vers la création d'emplois qui soutiennent une économie socialement inclusive, comme dans le domaine des soins et de la santé, ainsi que d'emplois qui favorisent le passage à une économie plus verte, comme les ingénieurs en environnement. De plus, à mesure que les technologies transforment les secteurs d'activité, un effort mondial doit être entrepris pour investir dans la reconversion des travailleurs afin de tirer pleinement parti des nouvelles opportunités économiques et de répondre à l'évolution de la demande du marché.

En complément de ces efforts, nous devons créer et renforcer les partenariats public-privé. Les gouvernements se tournent de plus en plus vers les entreprises pour obtenir une expertise, des idées et des initiatives permettant de concrétiser de grandes idées de manière rapide et inclusive. Par exemple, la First Movers Coalition, lancée en partenariat avec le président américain Joe Biden en 2021, réunit des entreprises travaillant dans sept secteurs « hard-to-abate », c'est-à-dire dans lesquels la décarbonisation est difficile : l'aluminium, l'aviation, la chimie, le béton, le transport maritime, l'acier et le transport routier. Elle s'efforce de faire progresser et de sécuriser les technologies à faible émission de carbone d'ici 2030.

La réponse aux problèmes mondiaux n'est pas un jeu à somme nulle. En nous unissant, nous pouvons traverser l'année compliquée qui s'annonce tout en investissant dans notre avenir.

Cet article s'inscrit dans le cadre de la réunion annuelle du Forum Économique Mondial 2023.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 16/01/2023 à 12:27
Signaler
Cela sent les "réformes" a plein nez type "union européenne" ! Rien ne mieux que la fragmentation pour éviter que tous ne fassent les mêmes erreurs et puissent ainsi s'adapter, sans une administration hors sol... a l'exemple de Bruxelles !

à écrit le 16/01/2023 à 9:32
Signaler
Cela sent les réformes a plein nez type "union européenne" ! Rien ne mieux que la fragmentation pour éviter que tout le monde fassent les mêmes erreurs, et puissent ainsi s'adapter, sans une administration hors sol a l'exemple de Bruxelles !

à écrit le 16/01/2023 à 9:25
Signaler
"tout en investissant dans notre avenir" Ah là pour ça on vous fait confiance !

à écrit le 16/01/2023 à 9:24
Signaler
"Dans un monde assailli par des défis complexes et interconnectés" Emballer c'est peser ! Faut vraiment leur dire qu'avec internet on est vraiment très bien informés.

à écrit le 16/01/2023 à 9:07
Signaler
"Nous devons nous mettre au travail. Maintenant." Ben depuis le temps que le le dis qu'il serait temps que vous mettiez au travail ! Serons nous la génération qui enfin va pouvoir voir les dragons célestes travailler ?

à écrit le 16/01/2023 à 8:54
Signaler
"quatre experts sur cinq appartenant à un réseau international diversifié ont déclaré s'attendre à une volatilité constante au cours des deux prochaines années" Jamais l'économie n'a été autant chahutée qu'en ce moment et le CAC est à 7000 points ! L...

à écrit le 16/01/2023 à 8:50
Signaler
"une tendance inquiétante à la division se dessine" Et merci Audiard ! ^^ Bon ben moi j'ai mon article hein, je vous laisse les autres ! :-)

à écrit le 16/01/2023 à 8:49
Signaler
Amen.

à écrit le 16/01/2023 à 8:48
Signaler
Heu... c'est bien ici les toilettes ?

à écrit le 16/01/2023 à 8:48
Signaler
Non non désolé pour mon idée de Schubert c'est pas la mieux adaptée, "La marche de l'empereur" de Star Wars plutôt ! TAM TAM TAM TAM TA TAM TAM TA TAM ! Au moins on se marre.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.