Au nom du climat, faut-il interdire le "Black Friday" ?

 |   |  111  mots
(Crédits : Benoit Tessier)
REPLAY 28'. La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, faut-il restreindre notre consommation au nom du climat ?

Vendredi 29 novembre, c'était le "Black Friday" ("Vendredi noir"), un événement commercial issu des États-Unis qui marque le coup d'envoi de la période des achats de fin d'année. Une journée dans la ligne de mire du gouvernement, au point que des députés français demandent son interdiction en dénonçant la célébration d'« un modèle de consommation anti-écologique ». Cela intervient dans un contexte très alarmiste de la part de l'ONU juste avant l'ouverture de la COP 25. Au nom du climat, faut-il interdire le "Black Friday" ? Faut-il nécessairement en passer par la contrainte ? On en débat dans "28 Minutes".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/12/2019 à 19:07 :
Au nom du climat, il n'y a plus rien à interdire parce que rien ne changera. En ce qui concerne les pratiques commerciales, en principe tout le monde devrait savoir que "hors soldes" (et encore...), toute promotion, rabais est généralement une mauvaise affaire et plus souvent une arnaque. Pour acheter au prix qui se rapproche le plus du "vrai" prix, il ne faut pas se précipiter, négocier, mettre en concurrence, c'est le temps qui fait le prix.
a écrit le 01/12/2019 à 10:55 :
Le Black Friday pose problème en France et on a l'impression que ce n'est qu'en France que celà pose problème. je ne pense pas qu'il faille interdire le Back Friday pour des raisons ecologiques. L'ecologie ce n'est pas la dictature du "rester chez soi et ne pas dépenser"! Oui il faut reduire notre empreinte carbone globale mais pour celà il faut inventer et developper des solutions de transports et d'energie ne dispensant pas de CO2 dans l'atmosphère donc n'utilisant pas de chaine carbonée comme les carburant à base de pétrole ! Le commerce mondial pose problème car il génère beaucoup d'emission de Co2 dans l'atmosphère. Le transport aérien aussi. Il faut trouver d'autres solutions hormis les solutions purement ecologique ( tout le monde à vélo ou à pied).
non je ne pense qu'il faille interdire ces journées de commercialisation des produits pour de purs critères ecologiques mais plus chercher à raisonnner les consommateurs!
Les traditions commerciales américaines ou anglo-saxonne ne sont pas l'apanage du commerce français et pour celà il faut reguler les prix des produits et eviter toute surconsommation ! pour autant il faut laisser une certaine marge de manoeuvre pour la commerce qui crée de la croissance et des emplois ! Oui à un Black friday régulé !
Réponse de le 01/12/2019 à 12:42 :
Bonjour ,

Ça «  annonce » le «  glas » pour les livraisons et «  l’explosions de points de relay «  et des machines- robotisés de livraison( machine numérisés à code pour livraison automatique sans utilisation d’essence « 
au sein des espaces commerciaux

Le problème écologique ( pollution de l’air) est le résultat des actions des hommes ( déforestation , émissions toxiques ,vous savez le nombre de baril de pétrole qu’il faut pour lancer une fusée ?, renseignez vous et vous comprendrez que l’effort doit venir aussi de beaucoup plus haut »

Chacun peut faire de «  l’écologie «  avec les «  moyens » qu’ils disposent , hors les populations ne peuvent pas s’arrêter de «  travailler » pour éviter de prendre la voiture beaucoup de villes appliquent zéro voiture - ça cré une révolution dans l’industrie automobile.

Ce qui n’est pas normal , avant les idées il faut mettre en place les moyens , bien sûr arrêter la production des voitures nocives mais de l’autre côté donner les moyens aux populations de pallier l’ évolution de notre Ère , en facilitant la transition d’une voiture nocive à une voiture écologique et «  un plan pour tous et toutes sans exclusion »
Car l’Air qu’on respire
ça nous «  concerne tous « 

Cordialement ,
a écrit le 30/11/2019 à 19:11 :
Moi, je valide ! Et sur la même idée, il faut interdire les soldes, la saint-valentin, pâques, Noël,... et les départs en vacances.
a écrit le 30/11/2019 à 17:36 :
Chacun est libre d’acheter ou ne pas acheter et comme il veut en ligne ou pas : c’est quoi cette mentalité «  de restrictions « 
Si l’écolo veut acheter aux puces il a le droit comme quelqu’un qui bosse plus de 45 heures à le droit d’acheter en ligne

Ou est le problème ?
Avant d’interdire , il faudrait faire le point sur la déforestation , la géothermie , l’industrie du pétrole , le transport du pétrole en mer , le lancement d’armes nucléaires sous la mer , la pollution du ciel ( débris de satellite )....,
a écrit le 30/11/2019 à 17:20 :
Messieurs les députés vous n'avez pas mieux a faire ?
Interdire interdire interdire foutez nous la paix il y en marre de tous ces ayatollah
a écrit le 30/11/2019 à 17:10 :
Je trouve cette idée un peu absurde. Une camionnette livrant 200 colis est-elle plus polluante que 200 automobilistes allant faire leurs courses ?
a écrit le 30/11/2019 à 16:43 :
Ce n'est pas parce que certaines personnes sont stupides que les médias doivent se faire l'écho de tous leurs délires.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :