Avec Huawei, la Chine pourrait espionner le monde ?

REPLAY 28'. La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, la Chine pourrait espionner du monde avec Huawei ?

1 mn

La célèbre marque chinoise Huawei est au centre d'un scandale. Le premier équipementier mondial de télécommunications est accusé d'être une menace sécuritaire par Donald Trump, qui soupçonne la Chine d'espionnage. Mais l'Union européenne s'interroge sur le fait d'écarter le géant technologique chinois des marchés européens d'infrastructures 5G. Certains pays ont déjà pris les devants et ont restreint à Huawei l'accès au marché de la construction de leurs réseaux. C'est le cas des États-Unis, de la Nouvelle-Zélande mais aussi de l'Australie.

Cependant, une telle exclusion est risquée pour la compétitivité européenne sur le plan technologique. Huawei a l'ambition d'être leader sur les nouvelles technologies comme les voitures autonomes, l'intelligence artificielle ou encore les usines automatisées. Le géant allemand Deutsche Telekom estime à deux ans le retard sur ses projets de déploiement si Huawei est écarté du marché. L'Europe et les États-Unis peuvent-ils se permettre de tourner le dos au progrès technologique chinois ?

On en débat avec Amaelle Guiton, journaliste à "Libération", spécialiste du numérique, Pierre Grosser, historien et professeur à Sciences Po, et Jean-Paul Tchang, économiste.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 05/02/2019 à 15:10
Signaler
Quand il s'agit des Américains, c'est très bien, on le voit bien au cinéma qu'à fait leur gouvernement quand Apple voulait sortir un iphone hyper protégé des taupes. Quand ce sont les Chinois "supposés seulement" de le faire, c'est pas bien du tout!...

à écrit le 05/02/2019 à 9:32
Signaler
" Le géant allemand Deutsche Telekom estime à deux ans le retard sur ses projets de déploiement si Huawei est écarté du marché." Avant TRump l’Union Européenne faisait tambour battant des affaires avec la Chine et l’Iran sans se poser le moindre ...

à écrit le 05/02/2019 à 9:31
Signaler
On s'émeut des risques d'espionnage avec cette boite chinoise, c'est très bien. Mais que fait-on des espionnages avérés pratiqués par Facebook et Apple ? Et que sait-on des données gentiment collectées sur nos ordinateurs au quotidien, au motif...

le 07/02/2019 à 16:18
Signaler
il est curieux que l europe et la france ne se soit pas saisies du problème plus tôt le vrai risque est la maitrise du réseau.......pour l espionnage, soyons serein, c 'est déjà fait...... macron a même ouvert grand la porte aux Gafa.... ce qui ne m...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.