Ça chauffe ! Les données météorologiques au secours des organisations

 |   |  1063  mots
Jacques Padioleau.
Jacques Padioleau. (Crédits : DR)
OPINION. De l’importance des données météorologiques pour les organisations en charge de la sécurité civile ou de la santé, et des entreprises des secteurs de l’assurance, de l'énergie, des transports ou de l'agriculture. Par Jacques Padioleau vice-président des ventes France chez Talend.

Alors qu'une grande partie de l'Hexagone est déjà éprouvée par la sécheresse, l'épisode caniculaire qui a traversé la France est là pour nous le rappeler, le changement climatique est en œuvre. Un rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) datant de 2018, estimé d'ailleurs une hausse probable des températures de 5,5°C d'ici à 2100 si aucune action d'envergure n'est prise pour infléchir les émissions de gaz à effet de serre. De même une récente étude de l'Organisation météorologique mondiale (OMM) montre que l'évolution du climat est préoccupante : la température moyenne continue d'augmenter, tout comme la chaleur des océans et du niveau des mers, et de plus en plus de personnes dans le monde sont touchées par des conditions météorologiques exceptionnelles.

Le climat devient donc de plus en plus imprévisible. En raison de la hausse des températures moyennes, les phénomènes météorologiques extrêmes comme les vagues de chaleur, les tempêtes, les sécheresses et les précipitations très localisées, sont plus fréquents.

Selon les Nations Unies, la température moyenne de la planète a augmenté de 0,85°C entre 1880 et 2012. Mais la technologie est aussi affectée par les caprices du temps. L'Agence européenne chargée de la sécurité des réseaux et de l'information (ENISA) signale que les phénomènes naturels sont de plus en plus souvent à l'origine de pannes de réseau. En 2014, les orages ont représenté 5 % des pannes de réseau et en 2017, ce chiffre avait déjà atteint 17,2 %.

Depuis des décennies, les humains tentent de trouver des solutions pour protéger les populations et les infrastructures contre les éléments naturels et mieux prévoir les changements et leurs conséquences. C'est pourquoi il est particulièrement important pour les entreprises de travailler avec des données fiables sur l'évolution du climat afin de pouvoir planifier leurs activités à court ou long terme.

Les données deviennent de plus en plus précieuses

Dans ce contexte, les prévisions météorologiques à court terme jusqu'aux modèles climatiques à long terme deviennent de plus en plus importantes. Les bénéficiaires de ces prévisions ne sont pas seulement les personnes qui planifient leur week-end ou leurs vacances, mais aussi des organisations en charge de la sécurité civile ou de la santé, et des entreprises des secteurs de l'assurance, de l'énergie, des transports ou de l'agriculture. L'information agro-météorologique aide les agriculteurs à s'assurer d'une meilleure qualité de leurs produits ainsi qu'un meilleur rendement. A l'avenir, les véhicules autonomes pourront également utiliser les données météorologiques pour déterminer l'état des routes et redonner le contrôle au conducteur en cas de conditions très dégradées.

En outre, pour prendre des décisions d'investissement à long terme, il faut pouvoir se reposer sur des données fiables et actualisées. Un autre exemple est fourni par le secteur de l'assurance : dans le cadre de son analyse des risques, le réassureur Munich Re a recours au cloud computing pour traiter de grandes quantités de données provenant de modèles climatiques, aidant ainsi ses clients à amortir le risque financier des pertes dues aux catastrophes naturelles.

Rendre les données météorologiques ouvertes

Les gouvernements à travers le monde ont mis en place plusieurs initiatives pour rendre les données météorologiques et climatiques accessibles à tous, en open data, afin que les entreprises puissent les utiliser gratuitement ou dans certains cas, via abonnement. En France, une partie des données produites par Météo France dans le cadre de ses missions de service public (observations, satellites, radars, climatologiques et différents modèles) sont accessibles gratuitement via son portail de données publiques. Au Royaume-Uni, les données sont disponibles dans le cadre du réseau HadUK-Grid lancé fin 2018. Depuis 2017, le service météorologique allemand (DWD) fournit gratuitement de nombreuses données météorologiques et climatiques actualisées. Des initiatives similaires existent également aux États-Unis ou en Australie. Ces jeux de données accessibles sous différents formats et facilement exploitables sont donc parfaitement adaptées à un traitement dans les propres projets des entreprises. De plus, il existe de nombreux fournisseurs commerciaux de données météorologiques.

Augmenter votre efficacité avec le climat

Avec des données météorologiques actualisées, de nouvelles possibilités d'optimisation des processus et de commercialisation des produits, de manière plus ciblée, se présentent. Ainsi, une plateforme e-commerce peut proposer automatiquement à ses clients des recommandations d'achat en fonction de la température et de la météo, et ce jusqu'à un ciblage géographique très précis. Bien entendu ces recommandations sont également transposables dans un magasin physique. Les brasseurs se fient déjà aux prévisions météorologiques, car l'expérience montre que les ventes de bière augmentent en fonction des températures. Évidemment, les données météorologiques sont déjà extrêmement importantes pour les agriculteurs lors de la planification des semis et des récoltes : les solutions pour l'agriculture numérique intègrent les données météorologiques et les modèles climatiques, augmentant ainsi la fiabilité de la planification. En outre, sur la base des prévisions actuelles, les entreprises de transport peuvent décider automatiquement si un véhicule frigorifique est nécessaire parce que les températures sur une partie du trajet dépassent une valeur limite pour la sécurité d'alimentaire d'un produit.

Les nouvelles possibilités d'intégrer des données météorologiques dans son propre business model sont pratiquement infinies. Sur le plan technologique, le cloud fournit rapidement et facilement les ressources informatiques nécessaires. En tant que point de convergence central pour l'intégration des données, une seule solution de gestion des données est nécessaire, avec laquelle les entreprises peuvent connecter différentes sources de données, assurer la qualité des données et cartographier les processus pour la gouvernance des données. Malgré la hausse des températures, les responsables doivent garder la tête froide et analyser comment l'intégration des données météorologiques peut optimiser les processus dans leur propre entreprise.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/08/2019 à 16:07 :
sur le papier c'est bien
dans la pratique, proposez ca aux boites, et vous verrez leurs reactions
vous aurez droit a ' ah ben ca on fait deja', ou ' on a deja un erp ou un aps'
ou ' ca sert a rien' ( eventuellement ' si c'etait possible on l'aurait deja fait')
bref, les francais veulent des bc, bac-2 qui maitrisent catia et parlent poldomoldave pour faire de la prevision sous python numpy au smic a paris a temps partiel
pour le reste, certains pays sont largement plus en vaance, effectivement
quant a la meteo, elle est dite ' du chaos' a cause de ses proprietes mathematiques, et ses incidences sur les supplychains peuvent etre variables ( bon, comme une grosse partie des boites marchent en flux tires, ca n'a aucune incidence, sauf des ruptures de stocks et des surstocks)
pour la meteo a plus long terme, c'est a voir, on a des idees
quant au ciblage, voir point ' erp aps' et remplacer par ' datamining', ' base de donnees clients', etc
les raisonnements sont a peu pres aussi idiots
cela dit en theorie vous avez raison, ca se developpe pas mal hors de france, mais pas avec une telle mentalite!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :