Coronavirus : la Chine gagne la bataille mais peut perdre la guerre

 |   |  748  mots
(Crédits : Reuters)
IDÉE. Du fait de la récession économique causée par le confinement dans plusieurs pays, les Etats doivent intervenir pour éviter un écroulement de l'activité, selon le modèle dirigiste de la Chine. Mais, paradoxalement, si tout le monde adopte ce modèle, c'est la fin de la mondialisation qui a tant participé au succès de la Chine. Par Cedomir Nestorovic, professeur de géopolitique a l'ESSEC Asia Pacific, Singapour.

La pandémie du coronavirus pousse les dirigeants des pays occidentaux à céder aux sirènes du dirigisme et ce pour des raisons tout à fait compréhensibles. La forte dépendance de l'étranger pour les produits considérés de nécessité comme des médicaments ou matériels médicaux s'est avérée désastreuse dans la lutte contre le coronavirus. Le confinement dont on ne voit pas la fin aura pour conséquence une augmentation de faillites qui seront inéluctables à la sortie de celui-ci. Ce qui incite l'État à considérer une aide qui se chiffre en milliards.

Pour l'instant les Etats-Unis ont chiffré à 2.200 milliards de dollars l'aide que le pays devra accorder aux entreprises et relancer l'économie, tandis que le Japon doit mettre de côté 1.000 milliards de dollars pour les mêmes fins. Les prêts garantis par l'Etat en France se montaient à 50 milliards d'euros au 30 avril 2020. Il est à craindre que ce montant sera largement dépassé après le déconfinement lorsque toutes les demandes d'aide auront été enregistrées. Et ce ne sont pas les seules interventions décidées par l'Etat. Il peut y avoir des prises de participation dans les entreprises privées si besoin est. C'est ici que la Chine rentre en jeu.

Le modèle de l'économie semi-étatisée

Il fut un temps lorsque les pays occidentaux voyaient les entreprises d'Etat et les entreprises liées à l'Etat en Chine comme un anachronisme communiste voué à disparaître. Les reproches étaient légion pour pourfendre l'inefficacité du dirigisme a la chinoise. Ce qui n'empêchait pas les entreprises des pays occidentaux de se bousculer pour produire dans le même pays. Tant que cette dichotomie fonctionnait (critique des dirigeants mais engouement des entreprises), il n'y avait pas de problème pour la Chine. Mais maintenant que les pays occidentaux vont aider et prendre des participations dans les entreprises privées, il y aura forcément une contrepartie : le dirigisme si décrié en Chine deviendra une tentation difficile à écarter en Occident. La Chine semble donc avoir gagné car son modèle d'économie semi-étatisée deviendra un modèle pour certains pays occidentaux.

Là où la Chine pourrait perdre la guerre c'est que les pays occidentaux iront jusqu'au bout de la démarche et vont suivre l'exemple chinois dans la sauvegarde des intérêts nationaux. Les indicateurs de performance pour les entreprises où l'Etat aura pris des participations seront redéfinis et ce ne sera plus systématiquement une recherche de profit mais la sauvegarde des intérêts nationaux qui primeront. Les pays occidentaux ne voudront pas dépendre d'un pays qui pour des raisons politiques peut décider ou bien n'est pas en capacité d'approvisionner les autres pays. Il faut donc produire chez soi et cette tendance au repli initiée par les Etats-Unis depuis l'élection de Trump en 2016 ne va pas s'arrêter, quel que soit le locataire de la Maison Blanche.

L'Asie est en train de montrer l'exemple. Alors que l'Australie et la Nouvelle Zélande hésitaient entre la Chine (leur plus gros partenaire commercial) et les Etats-Unis (leur allié stratégique et militaire), les derniers jours ont montré qu'ils ont basculé du côté des Etats-Unis. Les deux voisins se sont unis pour demander une enquête indépendante en Chine sur l'origine et la gestion du coronavirus et ceci en dépit d'une menace voilée de boycott de la part de la Chine. L'Inde de son côté a durci les conditions d'acquisition des entreprises indiennes par des pays limitrophes (par pays limitrophe on vise clairement la Chine), tandis que le Japon vient de consacrer une somme de 2 milliards de dollars pour inciter les entreprises japonaises à sortir de Chine. Les pays de l'ASEAN sont en train de compter les coups pour l'instant mais si la Chine continue à avancer ses pions en Mer de Chine méridionale, le basculement ne va pas tarder.

La Chine a donc gagné en imposant son modèle étatique qui dans des circonstances exceptionnelles comme la pandémie s'est avéré plus efficace, mais c'est une victoire à la Pyrrhus car si tout le monde adopte le même modèle il n'y a plus de mondialisation, ni de croissance pour la Chine. C'est pourquoi loin de crier victoire, la Chine voudrait plus que tout que la mondialisation continue comme avant, ce qui n'est pas acquis dans les conditions actuelles.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/05/2020 à 21:52 :
La supériorité des démocraties sur les pays totalitaires ou autoritaire consiste en la circulation plus libre des informations, la liberté des critiques. Pas de science sans liberté d'opinion, pas de science sans liberté d'expression. Les démocraties sont bavardes mais elles corrigent vite leurs erreurs. A chaque élection on peut garder ou chasser des dirigeants. Pas en Chine, pas en Corée du Nord. Les Chinois ont oublié l'opinion publique mondiale . Si jamais ils refusent l'enquête, cela vaudra aveu de mensonge ils vont le payer très très cher. A la une de chaque journal il faudra publier les noms des disparus : Li Zehua, 25 ans, ancien présentateur à la télévision CCTV, a été poursuivi par la police pour avoir fait un reportage sur le coronavirus et a disparu. Pareil pour Ouyang Hongliang, Huang Zhijie, disparus !
Un journaliste chinois, Jia Jia, a été interpellé à l'aéroport de Pékin avant d'embarquer à bord d'un vol pour Hong Kong.Où sont-ils ? Où sont-ils ? ça finira par se savoir!
Réponse de le 06/05/2020 à 0:19 :
Votre nom ne serait t-il pas Jia Hua ?
a écrit le 05/05/2020 à 8:06 :
Il y a juste un juste un gros mais: les dirigeants chinois sont des gens déterminés et pour lesquels "casser des oeufs pour faire l'omelette" n'est surement pas un problème. Nos dirigeants sont des faibles , tiraillés par le en même temps , et la peur des tribunaux qu'ils soient mediatiques ou juridiques.
Réponse de le 05/05/2020 à 18:11 :
Non mon ami ce sont les démocraties qui sont fortes, relisez Machiavel! Toute dictature ne peut que s'enfoncer dans son mensonge par plus de violence pour couvrir les mensonges antérieurs! Les démocraties se corrigent plus vite que les dictatures. Personne à Wuhan ne croit aux chiffres officiels, personne. croyez vous que les Chinois aiment la dictature, non monsieur, nous ne sommes pas des fourmis, nous aussi on veut les "Droits de l'Homme" , oui monsieur. Taïwan et Hongkong sont des démocraties . La petite Corée du Sud montre qu'avec la liberté d'expression la science avance plus vite qu'en Chine 20 fois plus peuplée . Oui monsieur la dictature est inefficace, elle détruit son peuple!
Réponse de le 06/05/2020 à 16:52 :
Réponse à didou : la Chine est une dictature communiste, donc dure, à l'ancienne, sans asservissement volontaire (contrairement aux nôtres). Comme elle a votre préférence, je vous suggère d'y habiter et de changer de nationalité
a écrit le 05/05/2020 à 0:51 :
Si de nombreux pays suivent le modèle semi-étatique chinois, ça voudra dire deux choses: que la Chine perdra un avantage sur d'autres pays et que certains pays auront une posture plus défensive. Mais ça ce n'est pas forcément signe d'une victoire à la Pyrhus. Le jour où la Chine dépassera l'occident technologiquement, la Chine n'aura plus besoin de copier la technologie par contre elle sera en position d'être copiée . Comment réagira la Chine ce jour là? Elle arrêtera d'imposer des transferts de technologie aux entreprises étrangères sur son sol et elle fera en sorte que ces partenaires commerciaux fassent de même,or les partenaires commerciaux voudront le contraire.
D'un côté la Chine était promise a doubler les usa dans une décennie et là le coronavirus sort de nulle part et est en train d'affaiblir l'occident de manière stupéfiante, par ailleurs et c'est hautement symbolique, ce virus vient de Chine.
Alors non, ce n'est pas une victoire à la Pyrhus pour la Chine, la Chine est en train de doubler l'occident, là tout de suite et l'occident passe en mode défensif.
Est-ce que l'occident a dit son dernier mot? Je ne crois pas. La Chine est puissante mais isolée et le fait que ce virus vienne de Chine va être instrumentalisé par l'occident ce qui va certainement empêcher la Chine d'avancer ses pions.
a écrit le 05/05/2020 à 0:19 :
La Chine un pays menteur jamais il dit la vérité même les chiffres sont toujours falsifiés car c'est un pays dictateur qui respecte pas les droits de l'homme et aussi un pays fermé et n'oublions pas que la pauvreté tue ce peuple, et si y'en avait pas les investissements américains dans ce pays les situation économique sera catastrophique pire comme elle est aujourd'hui juste les médias qui sont achetés par la Chine qui masquent la réalité et présenter la Chine une grande puissance
Réponse de le 05/05/2020 à 8:17 :
Nous sommes sur un site économique, la Chine est clairement la deuxième puissance au monde. La plupart des principaux sites Web sont Chinois.
Le monde occidental a non seulement sous-traité massivement la production depuis 40 ans en Chine, mais le savoir-faire lui-même a été sous-traité.

Nous ne savons plus rien faire, conséquence de notre laissé-allez libéral.
Réponse de le 05/05/2020 à 9:12 :
Et avec des phrases en français, ça donne quoi ?
a écrit le 04/05/2020 à 21:02 :
La Chine est en guerre et, visiblement elle a décidé de passer à la vitesse supérieure. La planète est à genoux, principalement son premier rival, quasiment toutes les capacités de production sont chez elle avec une main d'oeuvre corvéable à mercie, sous payée et sous contrôle, et surtout la cupidité de la finance mondialisée ne changera pas ni le paradigme ni le système. Il n'y a pas grand chose à rapatrier en France, surtout après qu'elle aura racheté sociétés et brevets.
a écrit le 04/05/2020 à 19:50 :
en France il manque 2000 usines de 200 personnes installées au sein de la ruralite alors oublions la Chine.
Réponse de le 04/05/2020 à 20:42 :
D'accord avec vous,

le covid-1 vient de Chine, donc pour protéger la population française, il convient de réglementer les importations de produits chinois et de mettre en quanrantaine de plus de 40 jours l'intégralité des importations...

par ailleurs, il faut aussi interdire les jouets chinois qui peuvent être proteurs de vidrus divers et variés.
a écrit le 04/05/2020 à 18:37 :
La Chine pourrait par commencer à nous expliquer :
-comment un délais de 2 mois a été nécessaire entre le 1er cas de covid et l' alerte donné à l'international.(16 /11 -19/01)
-ses achats d' or en centaines de tonne et vente d' autant en dollar au dernier trimestre 2019
-pourquoi on lui ouvrirait nos marchés et nos entrepises alors qu' elle ferme le sienne par de prétexte administratif etc...
-pourquoi on devrait continuer à acheter ses produits qui parfois ne réponde pas au standard de qualité occidentaux ( les 600 000 tests covid19 achetés parl' Espagne qui étaient déficients)
-pourquoi elle continue à dénigrer les pays occidentaux dans d' autres parties du monde, alors qu' elle prône un discours de coopération dans les instances internationale...
citoyen, consommateur, politique réveillez-vous de votre endormissement cette situation est aussi de votre responsabilité collective et individuelle: commerce et dialogue avec La Chine sur un pied d' égalité et de réciprocité évaluable...sinon les consommateurs/citoyens occidentaux boycooteront tout ce qui vient de ce côté là du monde.
Réponse de le 04/05/2020 à 22:06 :
Malheureusement, je crains que les humains (je laisse de côté les milliardaires et millionnaires), n'ayant plus de revenus, continuent à acheter à bas prix... à nos amis chinois. Ils sont forts les chinois ! Et ils ont pensé à tout, avant de déclencher ce qui apparaît comme une guerre ! La preuve par les masques. Et parce qu'on nous explique à longueur de décennies que produire en France c'est pas bien et surtout ça coûte cher, qu'il faut payer les gens qui travaillent, si possible décemment (c'est balot quand même !), que l'industrie c'est cracra et démodé, que l'avenir c'est le tertiaire, les robots , les IA, etc, etc...
Réponse de le 05/05/2020 à 18:35 :
- La Chine a avertit l'OMS le 31/12 puis a contacté directement les autres pays le 04/01.
- Le 1er cas que vous citez n'était pas connu à ce moment là. Il n'a été connu que rétrospectivement. C'est pareil en France avec le cas du 27 décembre qui vient à peine d'être découvert.
- Pour la grippe A originaire d'Amérique du Nord, il avait fallu attendre entre 6 et 11 mois entre la première contamination probable à l'humain et la première annonce de l'OMS.
- les tests achetés par l'Espagne n'étaient pas déficients contrairement à ce qu'on a pu lire. De plus, pour les cas de produits "ne respectant pas les normes", les autorités avaient acheté directement à des entreprises privées sans certification et non recommandées par le gouvernement chinois.

Par contre, ce que l'on pourrait commencer à nous expliquer est pourquoi la Chine est parvenue à détecter relativement rapidement une épidémie d'origine inconnue, mais les autres pays ont échoué à détecter celle-ci pendant plusieurs mois, alors qu'ils savaient déjà qu'une épidémie avait lieu en Chine.
Réponse de le 06/05/2020 à 16:45 :
Réponse à taherb : Vous êtes chinois ?
a écrit le 04/05/2020 à 18:28 :
J'espère que le coronavirus est une erreur de manipulation par les Chinois ce qui expliquerai beaucoup cette contagion à multiple facettes . Une création en laboratoire de plusieurs virus affectant l'homme a permi au covid 19 de ce répliquer différemment me semblerait plosible, pour obtenir un sérum vaccin à multiple usages.
Réponse de le 04/05/2020 à 21:00 :
Donald ? Is it you ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :