Ecran, si tu savais... Tous à la maison

CHRONIQUE - Qu’il soit de cinéma, de télé, de smartphone, d’ordinateur ou de tablette, l’écran est partout. Révélateur des transformations de notre société, il en est parfois à l’origine. Un double rôle que décrypte Jonathan Curiel* pour T La Revue. (Cet article est issu de T La Revue de La Tribune - N°12 « Habitat : Sommes-nous prêts à (dé)construire ? », actuellement en kiosque)
(Crédits : Astrid di Crollalanza)

Les maisons iconiques ont marqué le cinéma : l'impressionnante villa Malaparte dans Le Mépris de Godard, la villa somptueuse dans La Piscine de Deray, la maison de famille boisée dans Le Parrain, ou plus léger, la maison piégée de Maman, j'ai raté l'avion !. Dans les séries également, de La petite maison dans la prairie aux deux appartements cosy de Friends... À chaque fois, des lieux emblématiques qui campent le décor et impriment nos souvenirs. Habitat, personnages et histoires sont inextricablement liés.

À la télévision, l'habitat foisonne d'enseignements sociologiques.

Les audiences des magazines autour de la maison et de l'intérieur sont élevées. On entre par effraction chez les gens, ce qui procure toujours un plaisir contagieux. L'habitat, lieu du quant-à-soi, de la vie familiale, nous passionne. La construction de la maison est aussi toujours très bankable en télévision : on y voit des bâtisses sortir des sables, de la phase d'élaboration à l'inauguration finale. Les résidences secondaires, elles, fascinent, et représentent un rêve pour de nombreux Français. Avec leur piscine, qui fait l'objet d'un culte national : la France est le deuxième pays au monde le plus équipé en piscines domestiques !

L'habitat et la décoration sont au cœur d'émissions de divertissement comme celles de Stéphane Plaza sur M6. Dans leur essai stimulant et radiographique, La France sous nos yeux, Jérôme Fourquet et Jean-Laurent Cassely, y voient, pour la classe moyenne, le moteur du « système Plaza majoritaire ». Adopté par un peu plus de la moitié des ménages français, le choix de la maison individuelle est plébiscité. Elle représente aujourd'hui un véritable idéal résidentiel dans toutes les régions françaises. « Nous baptiserons ce mode de vie "Plaza majoritaire", clin d'œil à l'agent immobilier le plus célèbre de France, Stéphane Plaza, dont les émissions mettent en scène l'un des aspects les plus cruciaux de la vie des Français : la recherche, l'acquisition et l'embellissement de leur logement. »

Le Covid et les confinements successifs sont aussi passés par là. L'habitat est devenu le dernier lieu de la sphère familiale, de la détente et du partage. On y a rapatrié toutes sortes de loisirs, autrefois extérieurs à la maison, pour les faire entrer dans la sphère domestique : du barbecue au trampoline pour les enfants en passant par la tireuse à bière.

Civilisation du cocon rappelée par Vincent Coquebert dans son livre paru en mars 2021 : l'habitat nous protégerait du fracas du monde et nous mettrait à l'abri. La maison vécue comme le dernier rempart à l'hystérisation rampante. Protectrice, rassurante et bienveillante. Lieu de notre retranchement et de notre retrait du monde. Inquiétant. Il n'est d'ailleurs pas anodin que des films patrimoniaux, vus et revus, aient été particulièrement attractifs à la télévision pendant les confinements : besoin de nostalgie, de connu, de réassurance pour toute la famille, sous le même toit.

..................................................................................

* Ecrivain et directeur général adjoint des programmes du Groupe M6, Jonathan Curiel est l'auteur de Génération CV (Favard, 2012), Le Club des pauvres types (Fayard, 2015), Vite ! - Les nouvelles tyrannies de l'immédiat ou l'urgence de ralentir (Plon, 2020) et de La société hystérisée (L'Aube, 2021).

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 05/11/2022 à 8:57
Signaler
On ne peut pas tous les mettre dans le même panier d'un point de vue conséquences sur le cerveau. Le cinéma est un art mineur car lié à la technologie, un.business d'abord et avant tout il faut connaître l'histoire de Hollywood, la télévision est un ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.