L'openspace est mort, vive le multi-space !

L'Open space est souvent source de stress et de "mal travail", de faible productivité. A quoi doit ressembler le bureau de demain? Par Jérôme Malet, Président de Quadrilatère

3 mn

(Crédits : DR)

L'Open-Space a eu son moment de gloire. Dans un monde hyper connecté, où les exigences en matière de bien-être au travail sont étroitement liées au développement personnel, l'Open-Space est une espèce en voie de désintégration. Il doit être repensé. Il y a urgence !
Les nombreuses études sur le sujet sont sans appel : l'open-space favoriserait les nuisances sonores et le stress, dégradant ainsi la santé et la performance individuelle des collaborateurs. Il est générateur d'absentéisme. Un phénomène nouveau fait même son apparition : le présentéisme. Ce vocable désigne une situation où un salarié présent au travail connaît une forte baisse de productivité, soit parce qu'il est malade, en mal-être psychologique ou complètement démotivé. Le présentéisme coûterait aux entreprises françaises environ 14 milliards d'euros par an, deux fois plus que l'absentéisme.


L'environnement de travail, une exigence plébiscitée par les salariés

Et les collaborateurs, qu'en pensent-ils ? Interrogés par le Baromètre Actinéo-CSA 2013 sur les éléments les plus importants au travail, ils mentionnent en premier lieu, et avant même le salaire, « l'intérêt du travail » et « la qualité de vie au travail ». Quant à ce qui contribue le plus à leur qualité de vie au travail, ils évoquent l'espace de travail dont ils disposent pour 48% d'entre eux, puis la qualité d'aménagement du bureau.
L'espace de travail est devenu au fil des années une ligne de coût à rationaliser au détriment de l'épanouissement des collaborateurs. Confier l'aménagement de l'espace de travail à des professionnels est très peu ancré dans la culture des entreprises. De ce fait l'open-space est devenu un modèle d'aménagement standard qui a proliféré dans toutes les entreprises. Et c'est justement la mauvaise conception de ces espaces ouverts, motivée par le seul critère du coût, qui a mené à la situation catastrophique actuelle en matière de stress au travail et des pathologies associées.
Il est donc temps de sortir de cette logique comptable et de réfléchir aux nouveaux espaces de travail adaptés aux nombreux défis de l'entreprise du 21ème siècle. La France est très en retard quand on compare les modèles néerlandais et nordiques. Il est encore temps de changer les règles.

Aménagement d'espace de travail, une affaire d'experts

Alors que la restauration ou les enseignes ont souvent recours à des experts de l'aménagement, très peu d'entreprises ont ce réflexe. Pourtant ils sont les mieux placés pour rationaliser intelligemment l'espace de travail, optimiser le mieux-travailler et le mieux-être, avec le concours d'architectes, d'ergonomes et de spécialistes. Et cela ne coûte pas plus cher de mieux aménager ses mètres carrés de bureaux. Ramené aux coûts d'un bail de neuf ans et de la masse salariale, l'investissement dans l'aménagement des espaces de travail est faible au regard des conséquences économiques engendrées au long terme par l'absentéisme et le turn-over des compétences.

L'Open-Space mal conçu est mort, naissance du Multi-Space

Il est donc urgent d'inventer un nouvel espace qui reflète les nouveaux modes de travail, collaboratifs et connectés.

Le Multi-Space doit devenir le nouvel espace de travail du 21ème siècle. Il rationalise certes les mètres carrés, privilégie la fonctionnalité, tout en déclinant des espaces plus intimes pour réfléchir et se concentrer, comme des salles de réunion ou des bulles de travail, des lieux de partage et de détente qui valorisent la cohésion des équipes. L'espace de travail évoluerait ainsi selon les besoins des équipes. Il doit incarner le mouvement et la créativité de l'entreprise. La richesse des entreprises réside avant tout dans ses collaborateurs. La réussite dépendra non seulement de l'agilité des entreprises, mais aussi de leur capacité à investir dans un environnement de travail optimal. C'est ainsi qu'elles pourront mobiliser l'intelligence collective et la capacité d'innovation de l'ensemble des talents pour se différencier.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 29/03/2015 à 22:21
Signaler
J'adore comment recycler les mêmes arguments infondés pour renier ce qu'on a jadis imposé au nom des mêmes et promouvoir l'étape suivante. En gros, on collectivise. Les salariés (comment les appeler est de plus en plus vague) ne sont plus "propriétai...

à écrit le 28/03/2015 à 21:26
Signaler
Il suffit de voir le nombre de personnes qui mettent des écouteurs pour se rendre à quel point ,c'est insupportable tout juste adapté aux personnes qui ne réfléchissent pas ... et comme d'habitude , en france, on importe le concept des USA en oublian...

à écrit le 27/03/2015 à 18:25
Signaler
Le multispace est la suite logique de l'openspace. On transforme le salarié en nomade, sans aucune attache. Normal puisqu'il sera précaire. Il deviendra totalement interchangeable et n'aura plus son nom lié à son poste. C'est une pure dépersonnalisat...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.