« La Familia grande », une bombe à fragmentation au sein du pouvoir

 |  | 1140 mots
Lecture 6 min.
(Crédits : Reuters)
CHRONIQUE LITTÉRAIRE. Au coeur de ce triste hiver, le récit glaçant de Camille Kouchner (La Familia grande, Le Seuil), paru le 7 janvier 2021, raconte l'inceste subi par son frère par un beau-père sûr de son emprise et de son impunité. Véritable bombe à fragmentation, le livre ne touche pas qu'Olivier Duhamel et son réseau de pouvoir. Il libère la parole et suscite un mouvement comparable à la déflagration #meetoo. Face à la prescription des faits, « il remplace l'action lente et aseptisée de la justice », écrit notre chroniqueuse littéraire Tamara Magaram.

« Les familles heureuses se ressemblent toutes ; les familles malheureuses sont malheureuses chacune à sa façon. » Ainsi commençait Anna Karénine (1), grande épopée sur l'amour, la trahison, les idéaux, parue deux siècles auparavant. Les temps changent mais les romans restent nourris par les mêmes passions de l'âme humaine : la vengeance, l'amour, la trahison...

L'époque laisse place à un nouveau registre, comme une vérité voilée devenue libre, le sordide dans les familles prend place dans l'espace littéraire français. L'humain n'a pas pu changer, se pervertir en quelques siècles, c'est la vérité nue qui apparait, ces choses cachées depuis la nuit des temps se révèlent, se libèrent.

« La Familia grande », œuvre de Camille Kouchner, en est l'incarnation du début de l'année 2021, après la révélation 2020 de Vanessa Springora avec « Le consentement » (2), le monde littéraire est touché par un réalisme devenu clinique, où le réel sert la littérature sans fiction. Du romantisme au naturalisme il n'y avait qu'un pas, et du réalisme au sordide il n'y en a eu qu'un seul. Ces nouveaux textes, appelés roman ou récit, laissent place au judiciaire, ils remplacent la justice et servent la cause des victimes. La prescription extinctive étant acquise (même...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/01/2021 à 4:14 :
"Nul n'est censé ignorer la loi" est un scandale .Mohwali Awamar.
a écrit le 24/01/2021 à 11:29 :
Le 11 septembre 1599 Beatrix CENCI était décapitée à Rome après avoir été torturée.
Au motif qu'elle avait assassiné son père qui la violait. Le Pape Clement VIII avait refusé sa grâce. Voir son sublime portrait peint par Guido RENI.
a écrit le 24/01/2021 à 11:28 :
Le 11 septembre 1599 Beatrix CENCI était décapitée à Rome après avoir été torturée.
Au motif qu'elle avait assassiné son père qui la violait. Le Pape Clement VIII avait refusé sa grâce. Voir son sublime portrait peint par Guido RENI.
a écrit le 24/01/2021 à 9:25 :
Juin 2020 :

Un magistrat face à la justice. Un juge de Dijon a été mis en examen à Besançon pour avoir proposé à des internautes d'un site libertin des relations sexuelles avec sa fille de 12 ans, a annoncé ce vendredi le procureur de Besançon, Étienne Manteaux, confirmant une information de Europe 1. L'enquête a été confiée à l'Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP), basé à Nanterre, compétent pour les affaires de pédocriminalité en ligne.Les premières investigations déterminent que le compte à l'origine de l'annonce appartient… à un couple de magistrats dijonnais. Les deux individus seraient alors friands des soirées libertines. Selon des informations de France Inter, l'homme est actuellement premier vice-président du tribunal judiciaire de Dijon.La garde des Sceaux, Nicole Belloubet, « a saisi le CSM [Conseil supérieur de la magistrature] afin qu'il y ait une interdiction temporaire d'exercice » prononcée à l'encontre de ce magistrat.
a écrit le 23/01/2021 à 23:30 :
" .. une bombe à fragmentation au sein du pouvoir" : faut quand même pas exagérer ! Les élites se protègent entre elles. Elles n'ont rien à craindre, surtout dans notre pays où la séparation des pouvoirs n'existe plus et la justice fait preuve de mansuétude avec les plus riches et les puissants (cf. La CJR pour le monde politique).
a écrit le 23/01/2021 à 17:38 :
Cela me conforte la France n’est pas gouvernée directement à l’Elysée à Matignon encore moins à l’assemblée ou au sénat mais par ces officines qui ont un pouvoir de conseils, de lobbies au service des politique. Cela montre également l’entre soi ou pour être plus le copinage du politique, des intellectuels, de certains grands patrons, d’avocats…. et bien sur nos inamovibles ENA et IEP En fait la France est gouvernée par ces officines en plus des très influents Think tank. Je pense que l’évènement du Capitole dont la France a eu un aperçu par les gilets jaunes à l’Arc de Triomphe viendra dans notre pays car toutes ces officines obscures sont en fait le conseil gouvernemental de notre pays. Les politiques par ces copinages malsains car en conseil du « soir » seront responsables d’évènements qui pourraient être pour certains de nos concitoyens la seule issue à leur ras le bol. Je pense que l’ensemble de la classe politique devrait méditer sur le pouvoir de ces officines sur leur décision à gouverner notre pays. Le gouvernement devrait imposer la dissolution du Siècle comme il peut le faire pour toute association ou similaire. Qui peut répondre à cette question Le Siècle reçoit il des subventions directes ou indirectes de l'état?????
a écrit le 23/01/2021 à 14:20 :
C'est le genre de parisianisme dont le reste se fiche éperdument.
a écrit le 23/01/2021 à 9:44 :
Ça ne passera jamais ce que je vais écrire mais la pédophilie est le crime le plus détesté des français et pourtant c'est un des moins pourchassé. Pourquoi ? Parce que pratique courante au sein de nos vieilles oligarchies en déclin qui protègent donc tacitement les pédophiles du bas qui eux tombent parfois.

Mais ça commence enfin à bouger, merci à Camille Kouchner pour ce courage immense dont elle a fait preuve, espérons que cela fera boule de neige et qu'on ira chercher tous les coupables que l'on connait. Il faut se détacher de ces pratiques abjectes tout comme la violence sur les femmes et les enfants plus du ressort de la classe productrice cette fois.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :