La technologie et l'homme au centre des défis de l'industrie française d'aujourd'hui et de demain

OPINION. Depuis la crise sanitaire, produire en France est devenu plus qu'une tendance, presque un label ! Mais comment le faire dans un pays aux coûts de production dits « high cost » ? La réponse se trouve dans la technologie, avec la robotisation et l'automatisation, et une nouvelle évaluation du rapport entre l'homme et la technologie. (*) Par Pascal Laurin, Directeur Industrie 4.0 Bosch France, Directeur division Techniques d'Assemblage Bosch Rexroth France.

3 mn

(Crédits : Reuters)

Comment relocaliser des usines en France ? Comment lancer une modernisation de son appareil productif ? Les industriels français sont souvent tiraillés entre leurs propres convictions et leurs contraintes économiques. Le changement de paradigme ne se fait pas en un jour, mais des solutions existent, encore faut-il oser !

Pour éviter que l'industrie française ne s'effondre sous l'effet de la pandémie mondiale, le gouvernement misait en septembre 2020 sur un plan de relance de l'économie de 100 milliards d'euros en soutien à l'investissement et à la modernisation de l'industrie. Le 6 septembre dernier, le Premier ministre Jean Castex s'est rendu à Lyon au salon Global Industrie pour faire un bilan d'étape un an après le lancement de ce plan et les résultats sont encourageants.

Le plan France Relance, la ligne de départ tracée par le gouvernement

L'objectif premier était de retrouver la compétitivité des industries françaises. Depuis son déploiement, près de 50 milliards d'euros ont été dépensés et 70% le seront d'ici la fin de l'année. Les industriels ont su saisir cette réelle opportunité de business puisque près de 9.000 entreprises du secteur ont bénéficié des fonds publics pour supporter la crise et surtout moderniser leur outil de production et améliorer l'indépendance et la souveraineté de notre économie.

Relocalisation et modernisation du tissu industriel français

Après avoir longtemps délocalisé nos usines au profit d'une main d'œuvre à moindre coût, changement de cap : produire en France est devenu plus qu'une tendance, presque un label ! Mais comment produire en Europe de l'Ouest à des prix acceptables pour le marché dans un pays aux coûts de production dits « high cost » ? La technologie est le pilier de cette transformation vers le chemin de la relocalisation. La robotisation, l'automatisation... sont autant de leviers permettant de repenser ses lignes de production au profit d'une réduction de ses coûts, mais aussi de meilleures conditions de travail pour l'opérateur qui gagne en efficacité et productivité sans le faire au détriment de sa santé.

En incluant des briques technologiques innovantes dans son usine, l'industriel augmente également la flexibilité de sa production et surtout il la rend personnalisable. Elle répond ainsi à une consommation différente puisqu'aujourd'hui l'enjeu n'est plus de produire massivement mais d'adapter sa production aux fluctuations des besoins du marché.

La technologie est l'alliée d'une mutation du tissu industriel réussie pour à la fois répondre aux nouveaux enjeux de consommation, mais aussi aux contraintes économiques de production, tout en remettant l'humain au centre des décisions.

L'homme, pilote de l'industrie de demain

Sur le terrain, on le constate, l'industrie française n'est pas encore celle du 4.0. Le plan France Relance a le mérite de mettre les industriels français face à leurs responsabilités en leur donnant les moyens d'accéder à la technologie. Cette accessibilité doit amener les industriels à se poser des questions qui changeront intrinsèquement leur activité : la cohabitation homme-technologie - quels bénéfices, quels risques ?

A l'image d'un agriculteur conventionnel qui se convertirait au bio, alors qu'il a utilisé durant des années des OGM pour booster sa production et optimiser ses prix de vente. Sa conversion va provoquer une rupture avec son activité traditionnelle nécessitant la mise en place de changements techniques, organisationnels et commerciaux. Il en sera de même pour l'industriel qui va devoir investir pour améliorer son appareil productif en misant sur des technologies de pointe rendues de plus en plus accessibles, mais qui nécessitent une période de conversion parfois incompressible.

Certains dirigeants le verront comme une prise de risque trop importante, d'autres comme une opportunité de transformer profondément leur entreprise au profit d'une nouvelle industrie plus respectueuse de l'environnement et capable de créer de l'emploi sur son territoire. Car prendre le pari d'implanter de la technologie sur ses lignes de production, c'est avant tout répondre aux enjeux économiques et sociétaux de demain.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 24/09/2021 à 12:44
Signaler
pour rappel, un nombre record de robots ont été installés en France ces dernières années (Fédération Internationale de Robotique, 09/2020) : "la France réalise une incroyable réussite sur la production intelligente avec des robots industriels", décla...

à écrit le 24/09/2021 à 11:37
Signaler
Nous sommes confrontés avec de véritables délires de personnes censées être sérieuse et occupant des postes de responsabilité . Comment expliquer que la FRANCE, qui possède soi-disant un coût du travail élevé, qui possédait soi-disant un code contra...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.