Le 17 mai, agissons collectivement pour un monde plus inclusif

TRIBUNE. À l’occasion de la journée mondiale contre l’homophobie, la lesbophobie, la biphobie et la transphobie, les signataires de la Charte de L’Autre Cercle réaffirment leur engagement et appellent les dirigeantes et dirigeants des organisations publiques et privées à les rejoindre afin d’œuvrer pour l’inclusion des personnes LGBT+ dans le monde du travail. Par L’Autre Cercle et les signataires de la Charte d’Engagement LGBT+.(*)

6 mn

(Crédits : Regis Duvignau)

Nous, L'Autre Cercle et les signataires de la Charte d'Engagement LGBT+*,
Nous, entreprises du CAC40-SBF120, ETI, PME, cabinets d'avocats, collectivités,
Nous, les réseaux Pride, associations LGBT+,
... sommes collectivement engagés à défendre un monde plus inclusif.
 
Le monde dans lequel nous vivons est secoué par une crise sanitaire sans précédent. Les pratiques quotidiennes, les collectifs de travail, les équilibres économiques sont bousculés. Mais nos valeurs demeurent. Nos engagements sont tout aussi importants aujourd'hui que lorsque la Charte de L'Autre Cercle a été créée.

Plus que jamais, nous garantissons une égalité des droits et de traitement entre les collaboratrices et collaborateurs dans toutes leurs diversités et quelles que soient leur orientation sexuelle et identité de genre. Plus que jamais, nous veillons à ce que nos collaboratrices et collaborateurs ne soient confrontés à des propos ou actes discriminatoires.

Plus que jamais, nous offrons un environnement inclusif à nos collaboratrices et collaborateurs LGBT+.

À l'occasion de la Journée mondiale contre l'homophobie, la lesbophobie, la biphobie et la transphobie, les signataires de la Charte de L'Autre Cercle réaffirment leur engagement et appellent les dirigeantes et dirigeants des organisations publiques et privées à les rejoindre afin d'œuvrer pour l'inclusion des personnes LGBT+ dans le monde du travail.

___

(*) LGBT+ : Lesbienne, Gay, Bisexuel.le, Transgenre et toutes les personnes ne se reconnaissant pas comme hétérosexuelle et/ou cisgenre.

___

LES SIGNATAIRES

Accenture, Olivier GIRARD, président France et Benelux

AFMD, Anne-Laure THOMAS-BRIAND & Johan TITREN, co-présidents

AG2R La Mondiale, Claire SILVA, membre du Codir Groupe en charge des RH

Airbus Opérations, Donald FRATY, DRH

Air France, Anne RIGAIL, DG

Allen & Overy, Hervé EKUE, Managing Partner

Anim&Com consultant, Franck et Olivier SALVANO-LUBESPERE, co-fondateurs

Groupe Apicil, Philippe BARRET, DG

Atos, Jean-Michel ESTRADE, DRH Southern Europe

Audencia, Christophe GERMAIN, DG

Audiens, Frédéric OLIVENNES, DG

Aviva France, Patrick DIXNEUF, DG

Axa France, Patrick COHEN, DG

Barilla, Miloud BENAOUDA, DG

BCG France, Guillaume CHARLIN, DG

Bird & Bird, Boris MARTOR, associé, administrateur du fonds de dotation

BNP Paribas, Thierry LABORDE, DGA

Capgemini, Aiman EZZAT, CEO

Centrale Nantes, Jean-Baptiste AVRILLIER, directeur

Coface, Xavier DURAND, DG

Collégien - Ville, Marc PINOTEAU, maire

CSA, Guillaume BLANCHOT, DG

DELL Technologies, Pierre JOLY, DRH

Dijon - Ville, Christophe BERTHIER, adjoint au maire délégué au personnel et au dialogue social

EDF, Christophe CARVAL, directeur Exécutif Groupe en charge des RH

Elogie-Siemp, Valérie de BREM, DG

Engie, Jean-Sébastien BLANC, DGA en charge des RH

Eversheds Sutherland, Rémi KLEIMAN, Managing Partner

EY France, Eric FOUREL, président

FACE Fondation, Laurence DRAKE, déléguée générale

FACE Hérault, Michèle TISSEYRE, présidente

France Télévisions, Laurence MAYERFELD, DRH

Freshfields Bruckhaus Deringer, Hervé PISANI, managing partner

GE France, Hugh BAILEY, DG

Google, Sébastien MISSOFFE, DG

Heineken France, Pascal GILET, président

Hogan Lovells, Xenia LEGENDRE, Managing Partner

IBM France, Béatrice KOSOWSKI, présidente

Ile-de-France Région, Fabienne CHOL, DGA en charge des RH

Groupe JLO, Jean-Luc ODEYER, président

Korian Groupe, Rémi BOYER, DRH et RSE groupe

KPMG, Marie GUILLEMOT, présidente du directoire

La Poste, Valérie DECAUX, DGA et DRH Groupe

Legrand, Benoit COQUART, DG

Linklaters, Bernard ANDRIANI, Managing Partner

L'Oréal, Nicolas HIERONIMUS, CEO

Mastercard France, Brice VAN DE WALLE, DG

Microsoft, Ronette LAUWRENCE, general Manager Customer Success

Modis, Laurent GRACIANI, président France et Northern Europe

Nestlé, Aadil BEZZA, DG en charge des RH

Nokia France, Thierry BOISNON, président

Observatoire de la QVT, Jérôme BALLARIN, président

Oliver Wyman, Hanna MOUKANAS, Managing Partner

Orange, Gervais PELISSIER, DG Délégué people & transformation, président d'OBS

Page Group, Isabelle BASTIDE, présidente France, Espagne et Portugal

Paris - Ville, Anne HIDALGO, maire

Pfizer France, Henriette ROSENQUIST, présidente

PWC France, Bernard GAINNIER, président

QBE, Renaud de PRESSIGNY, DG

Quadient, Geoffrey GODET, DG groupe

Radio France, Bruno LAFORESTRIE, président du Comité égalité 360°

Randstad, Aline CREPIN, présidente de l'Institut

Renault Group, François ROGER, DRH Groupe, membre du Board of management

Sanofi France, Olivier BOGILLOT, président

Schneider Electric, Dominique LAURENT, Senior VP RH France

Société Générale, Diony LEBOT, DG Déléguée

Sodexo France, Majda VINCENT, DRH

TF1, Gilles PELISSON, PDG

Thales, Clément de VILLEPIN, DRH groupe

Total Marketing France DR Ouest, Philippe PIGNON, directeur Régional

Utopies, Elisabeth LAVILLE, fondatrice

Vinci Autoroutes, Pierre COPPEY, président

Wavestone, Pascal IMBERT, CEO

6 mn

Paris Air Forum

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 22/05/2021 à 1:41
Signaler
Merce de cette liste qui me permettra de les exclure de mes portefeuilles titres.

à écrit le 19/05/2021 à 9:30
Signaler
Moi je vis en Thaïlande alors ici, il y a de tout! Cela ne pose apparemment pas de problèmes sauf que le katois sont très agressifs envers les hommes, les vrais. Chacun vit dans son monde, les tom boys, les travs, les homos, les trans etc etc et +. C...

à écrit le 17/05/2021 à 17:50
Signaler
Deux jeunes femmes transgenres viennent d'être lourdement condamnées à de la prison ferme au Cameroun, seulement parce qu'elles sont trans…dans la plus grande indifférence internationale.

le 18/05/2021 à 9:01
Signaler
Seuls, les Etats Unis d'Amérique par la voie de leur ambassadeur sur Tweeter affichent leur préoccupation par rapport à cette lourde sanction et appellent aux les gouvernements à agir en faveur du respect des droits de l'homme et des libertés fondame...

à écrit le 17/05/2021 à 16:03
Signaler
Sur son lieu de travail, il est plus facile de consommer à la cantine un plat préparé xxx que d'utiliser les toilettes correspondant à son genre…

à écrit le 17/05/2021 à 15:32
Signaler
La biphobie, est un mot-valise formé sur le modèle du mot homophobie[note 1], désignant les manifestations de mépris, rejet, et haine envers des personnes ou des pratiques bisexuelles ou apparentées (pansexualité ou omnisexualité). L'une des manifest...

à écrit le 17/05/2021 à 11:47
Signaler
Ce n'est pas en médiatisant, mais en banalisant le sujet, quel qu'il soit, que l'on évite les apartheid!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.