Merkel, la fin d'un règne ?

 |   |  148  mots
[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui : Merkel, la fin d'un règne ?

Déconvenue, madame Merkel. Les élections régionales en Bavière n'ont pas été en mesure de conforter la position de la chancelière allemande, ni de consolider la « grande coalition » au pouvoir à Berlin, bien au contraire. L'échec de la CSU bavaroise, alliée des instances gouvernementales chrétiens-démocrates (CDU), sonne comme un avertissement. La poussée des écologistes d'une part, le maintien des populistes (AfD) de l'autre, dans une région pourtant réputée pour sa stabilité électorale, semble refléter une tendance de fond. Après treize années au pouvoir, malgré et à cause de politiques ambitieuses, notamment en matière d'immigration, Angela Merkel paraît plus que jamais sans boussole.

Pour en discuter, nous recevons Michaela Wiegel, correspondante à Paris du Frankfurter Allgemeine ZeitungMarion Gaillard, historienne, spécialiste des questions européennes, et Nicolas Offenstadt, historien, professeur à l'université Paris I Panthéon-Sorbonne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/10/2018 à 12:29 :
Si on regarde bien le changement démographique de la Bavière aussi bien que le report de voix depuis la dernière élection bavaroise, cette élection-ci fait moins preuve d‘un affaiblissement de Mme. Merkel que du fait que la Bavière est devenue plus allemende et un peu moins bavaroise qu‘autrefois. Finalement, la fin de la majorité absolue de la CSU après tant d‘année est une bonne chose pour la démocratie en Bavière.
a écrit le 17/10/2018 à 8:43 :
Il est marrant que même sur arte on distingue aussi nettement la CSU de l'afd alors que pourtant leur histoire est commune.

UN peu de recul permet de mieux comprendre les phénomènes.

Ah mais c'est vrai vous dépendez de financements franco-allemands... -_-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :