Poutine, réélu président : un colosse au pieds d’argile ?

 |   |  135  mots
[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, Poutine, réélu président, un colosse au pieds d’argile ?

Réélu à 76,7% des voix pour un quatrième mandat, Vladimir Poutine entend profiter de ces six années au Kremlin pour mener à bien le « sursaut économique » du pays. Avec une participation électorale supérieure à la présidentielle de 2012, l'ancien officier du KGB au pouvoir depuis dix-huit ans, semble plébiscité par les Russes. Cependant, l'homme fort de la République fédérale peut montrer quelques faiblesses, notamment pour museler l'opposition menée par Alexeï Navalny. De même, ses relations avec les Occidentaux se compliquent et sa stratégie géopolitique revêt parfois des allures d'impasse. Vladimir Poutine est-il aussi puissant qu'il en a l'air ?

Pour en débattre, nous recevons la directrice du centre Russie à l'IFRI, Tatiana Kastouéva-Jean, l'écrivain Pierre Lorrain et Elena Gabrielian, journaliste au service russe de RFI.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/03/2018 à 11:52 :
"MBDA voit une concurrence US beaucoup plus agressive sous Trump" https://www.latribune.fr/depeches/reuters/KBN1H314L/mbda-voit-une-concurrence-us-beaucoup-plus-agressive-sous-trump.html

Vu que nous sommes dans le sujet de la montée des puissances militaire je trouve cette dépêché afp particulièrement intéressante pour l'information bien entendu et pas pour ce qui l'enrobe l'édulcorant au maximum finalement.

"et compte sur la montée en puissance de l'Europe de la défense"

Autant dire que si l'entreprise compte là dessus elle est déjà morte vu que ça fait 20 ans que l'on en parle comme urgence.

Nous sommes en train de nous faire laminer par les états unis, du coup avant l'impuissance et la faiblesse de l'europe était dissimulée par la stratégie des présidents américains, actuellement ils ne prennent même plus la peine d'épargner au moins notre image.

La Russie qui est une minuscule puissance économique comparée à l'UE, elle a réussi un peu à résister grâce à Poutine oui, grâce au seul pouvoir politique dont Mike le poulet sans tête, notre UE, est dénué.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :