Quelles tendances régiront le marché des Télécoms en 2022 ?

OPINION. Quatre tendances devraient se développer dans les télécoms cette année. Elles illustrent le dynamisme du secteur en matière d'innovation et de solutions à destination des entreprises. Par Alexis de Goriainoff, co-fondateur et CEO de Sewan.

5 mn

(Crédits : Reuters)

Le marché des télécoms paie encore le prix d'une image quelque peu froide, figée, « ancien monde ». Les progrès qui l'animent illustrent pourtant tout le contraire ! Ce secteur sait innover : il est imprégné de technologies pointues, et porté par des talents inspirés et concernés par l'entreprise du « monde d'après ». La R&D y est puissante et les produits sont chaque jour rendus plus accessibles aux entreprises de toute taille. Zoom sur les grandes tendances qui devraient encore faire bouger les lignes en 2022 !

Déploiement des réseaux fibre optique et 5G

Le nouveau réseau en fibre optique remplace progressivement son prédécesseur, en cuivre, qui a vocation à être démonté. D'ici à 2030, il aura disparu de France et de la plupart des pays européens. Son gestionnaire a d'ores et déjà démarré ce chantier d'envergure et va le poursuivre tout au long de l'année 2022. De quoi pousser les dernières entreprises fonctionnant encore via l'ADSL à étudier leur passage en fibre optique, d'autant plus que la quasi-totalité du territoire français y est maintenant éligible.

Autre réseau qui va assurément poursuivre son développement en 2022 : celui de la 5G. Mais, outre le fait de permettre des débits Internet jusqu'à dix fois plus rapides et performants que la 4G, ce déploiement devrait rester un non-événement pour le secteur Telco. En effet, bien que très utile en complément d'une liaison filaire ou en mobilité, la 5G utilise un support - l'air - qui est par nature partagé avec les autres utilisateurs à proximité.

Dématérialisation et montée en puissance du Cloud

L'année à venir sera évidemment marquée par la poursuite du processus de dématérialisation des télécommunications en entreprise, et ce, via le Cloud. Mais ce phénomène s'accompagne désormais d'une véritable prise de conscience de la part des entreprises - induite notamment par l'incendie survenu en mars dernier dans un bâtiment strasbourgeois d'OVH - concernant le lieu où sont physiquement hébergées leurs données. Ainsi, alors que l'inconscient collectif avait presque oublié qu'il existait une machine tangible derrière le nuage, la réalité nous a brutalement rappelé le rôle essentiel du respect des règles de sauvegardes, trop souvent négligées par les entreprises. Face à la hausse des demandes d'options de back-up ou de redondance multi-datacenter, on peut ainsi s'attendre à ce que les hébergeurs fassent évoluer leurs offres, en intégrant en standard la double sauvegarde des données, ce même si cela augmente le coût du service.

Par ailleurs, alors que la tendance actuelle est orientée vers la virtualisation des serveurs Cloud, qui permet notamment à plusieurs entreprises de se partager une même machine physique, on observe un regain d'intérêt pour les serveurs dédiés. Si l'usage de ces derniers nécessite plus de travail pour la redondance et la sauvegarde, ils présentent un intérêt en termes de coûts, et surtout de performances. Pour des applications de bases de données, de calcul intensif, de Big Data, ou encore pour des applications en temps réel, ils s'avèrent même incontournables. De là à que ce de plus en plus d'acteurs du marché se (re)lancent dans la commercialisation de serveurs dédiés, il n'y a qu'un pas.

Enfin, la question de la localisation des données, notamment de leur souveraineté, prend de l'importance. Si le discours politique autour du Cloud souverain - insistant pour que les données des entreprises françaises ne puissent être consultées par les autorités américaines sur simple demande - est parfaitement fondée, rares étaient jusque-là les entreprises à réellement s'intéresser à cette problématique. Une situation de marché qui pourrait peu à peu être remise en cause en 2022. Les hébergeurs français, proposant des solutions extrêmement pertinentes qui n'ont pas à rougir face à celles des GAFAM, devraient ainsi trouver leur place parmi les leaders européens.

Unifiée, intégrée... le (re)nouveau de la téléphonie d'entreprise

La montée en puissance du télétravail est par ailleurs rendue possible par l'avènement des outils de visioconférence. Alors que ces derniers ont connu un véritable boom avec la crise, leur généralisation devrait se poursuivre dans la sphère professionnelle, remplaçant progressivement l'ensemble des échanges téléphoniques, même en one-to-one. Une accélération d'usage qui devrait également accélérer le déploiement des solutions de communications unifiées. Plus encore, en 2022, on peut s'attendre à ce que la téléphonie soit considérée par les entreprises comme une application parmi d'autres, et donc parfaitement intégrée avec les autres applications de l'entreprise, à commencer par le CRM. En effet, les échanges téléphoniques regorgent d'informations clés pour les différents départements de l'entreprises et peuvent être exploités dans le détail, notamment via des outils IA analysant jusqu'à la nature des conversations.

Connectivité & Sécurité : avènement du SD-WAN

Le SD-WAN, technologie innovante de connectivité Internet professionnelle amorcée dès 2018, devrait encore poursuivre sa montée en puissance en 2022. Cette nouvelle approche des réseaux professionnels, remplaçante du VPN, donne aux entreprises la possibilité d'utiliser plusieurs liaisons pour équilibrer les débits selon les usages et besoins (fibre, ADSL, 4G...). Reste bien sûr à s'assurer de la sécurité de leur architecture SD-WAN, permise notamment par l'agrégation de plusieurs liens initialement peu fiables.

Plus globalement, en 2022 plus que jamais, il sera parfaitement inconcevable de connecter son entreprise et ses collaborateurs à Internet sans prendre en compte les questions de sécurité informatique. À l'heure où la data est le nouvel or noir, le cas contraire reviendrait à une faute grave de la part de l'entreprise et entrainerait inévitablement intrusions, virus et autres ransomwares. Nous pouvons ainsi nous attendre à ce que toutes les offres d'accès à Internet intègrent, dès la formule standard, les fonctionnalités de sécurité.

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.