Transition écologique  : la solution viendra du terrain !

OPINION. À l'aube du Sommet de l'Environnement qui se tiendra à Amiens du 20 au 22 janvier organisé dans le cadre de la présidence française de l'Union européenne, Roy Mahfouz, président-fondateur de l'entreprise amiénoise H2air réaffirme le rôle capital de l'échelon local dans la transition écologique.

4 mn

(Crédits : Mathieu Farcy)

À l'échelle mondiale, l'Union européenne a souvent été à la pointe des combats pour l'environnement et le climat.

Sans Europe, il y a fort à parier que les États européens n'auraient pas obtenu les avancées historiques du Sommet de Paris. Sans Europe, il y a fort à parier que le verdissement de notre économie aurait pris plus de temps, la concurrence favorisant naturellement le dumping environnemental.

Si l'éveil d'une conscience écologique grandit peu à peu, les ravages du dérèglement climatique et de l'épuisement des ressources, eux, s'intensifient. Les évènements climatiques violents deviennent de plus en plus réguliers sur le Vieux Continent et entraînent des conséquences de plus en plus marquées sur les écosystèmes, comme sur nos économies. Les crises à répétition sur les matières premières aboutissent à de fortes tensions sur les prix qui pèsent in fine sur les ménages.

Face à l'inévitable, la France a fait le choix de placer la transition écologique au cœur de sa présidence du conseil de l'Union européenne. Une forte responsabilité pèse donc sur les autorités françaises au lendemain d'une COP26 aux résultats timorés.

D'ici 2030, les objectifs de l'Europe sont très clairs : nous devrons réduire les émissions de gaz à effet de serre d'au moins 55% par rapport aux niveaux de 1990, accroître la part des énergies renouvelables pour la faire passer à 40% de notre mix énergétique, améliorer l'efficacité énergétique d'au moins 39%, convertir 25% de notre agriculture à la bio. En 2035, les énergies fossiles ne pourront plus être utilisées dans nos véhicules individuels, les secteurs aéronautique et maritime devront davantage recourir aux biocarburants et carburants de synthèse.

L'engagement local, fer de lance de la transition écologique

En moins de dix ans, des changements, cruciaux pour l'Union européenne, vont venir bousculer notre vision de la croissance économique et du progrès. Dans cette nouvelle étape de verdissement de nos sociétés, les préoccupations économiques devront aller de pair avec des objectifs environnementaux.

Qu'ils accompagnent les citoyens dans leur quotidien pour les sensibiliser aux actes individuels qui permettent de limiter leur empreinte environnementale ou qu'ils requestionnent les politiques publiques et les pratiques des acteurs économiques pour davantage d'ambition environnementale, les acteurs de la société civile sont indispensables pour faire bouger les lignes.

Qu'elles installent, fabriquent ou exploitent des éoliennes, des panneaux solaires, des méthaniseurs, qu'elles conçoivent ou construisent des solutions pour améliorer l'efficacité thermique des bâtiments ou l'empreinte écologique des transports individuels ou collectifs, qu'elles produisent ou transforment des produits issus d'une agriculture respectueuse de l'environnement, les entreprises sont incontournables pour impulser la transition écologique sur le terrain.

Seuls leur savoir-faire et leur connaissance du terroir et des territoires permettent de concrétiser les transitions vers des modes de production plus sobres. Ces acteurs doivent donc être davantage soutenus par les pouvoirs publics, sans quoi les objectifs de l'Union européenne resteront mort-nés. Encore aujourd'hui, de trop nombreuses réticences persistent pour prendre la voie des énergies renouvelables et de la transition agroécologique, il y a pourtant urgence à agir !

Faire évoluer notre modèle économique vers la sobriété

La crise sanitaire et les nombreux bouleversements qui en découlent ont ravivé chez les citoyens européens le désir de voir leurs enfants grandir dans une Union respectueuse de l'environnement. Pour autant, les mutations de notre économie vers des modes de production plus écologiques ne rimeront pas avec déclin économique dans les territoires : bien au contraire.

L'évolution actuelle du modèle agricole vers plus de diversité dans les cultures, davantage de circuits courts et un plus grand respect de l'environnement permettent une montée en gamme, une plus juste rémunération pour les agriculteurs et nécessitent l'emploi de plus de main-d'œuvre. De la même manière, l'installation de méthaniseurs ou le développement de l'agrivoltaisme procurent aussi une diversification de leurs débouchés.

Pour le secteur énergétique, des filières entières se structurent dans les territoires pour concevoir, produire, installer, exploiter et recycler les sites de production renouvelables, produire les véhicules de demain, accélérer la rénovation thermique des bâtiments pour lutter contre la précarité énergétique. Elles défendent souvent une vision renouvelée du monde du travail, respectueux de leurs salariés et offrant des carrières attractives.

Au-delà d'apporter des réponses sur le terrain écologique, les acteurs de la transition écologique créent donc de la valeur pour et dans nos territoires !

L'urgence écologique s'impose à l'agenda politique. Chaque salarié, chaque entreprise, chaque citoyen, chaque territoire a un rôle à jouer pour relever le plus grand défi du XXIe siècle. De Bruxelles à la Tour Perret, engageons-nous donc vers plus de sobriété !

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 20/01/2022 à 10:44
Signaler
En effet mais ça sent la défaite, ça me fait penser aux perturbateurs endocriniens, origine numéro une des cancers, formation d'état reposant sur du bénévolat, déjà, dans laquelle on leur dit"On compte sur vous pour diffuser ces vérités car les média...

à écrit le 20/01/2022 à 6:00
Signaler
La transition écologique n'existe pas, il n'y aura pas de solution

à écrit le 19/01/2022 à 17:38
Signaler
Ne rêvons pas! Tant que nous serons dans "une politique de l'offre" et son indispensable stimulation publicitaire, il n'y aura que des avancés a coup de déclaration et de coercition!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.