Une époque formidable : laissez bousculer et stimuler votre conscience !

RENCONTRES. Lundi 27 septembre, le Théâtre des Célestins de Lyon accueille pendant toute la journée quinze penseurs et acteurs clés de notre époque, témoignant que cette dernière est formidable… dans tous les sens du terme. Un moment d'échanges exceptionnel, pour comprendre et agir dans un monde en ébullition. Venez partager « en vrai » - aucun d’eux ne sera en visio ! - leurs expertises, leurs convictions, leurs combats.

5 mn

Le 27 septembre de 8h30 à 18h30, ils seront tous sur la scène, majestueuse, du Théâtre des Célestins de Lyon.
Le 27 septembre de 8h30 à 18h30, ils seront tous sur la scène, majestueuse, du Théâtre des Célestins de Lyon. (Crédits : La Tribune)

J-3 pour le 7e édition d'Une époque formidable (organisé par La Tribune, programme et inscriptions https://une-epoque-formidable.fr/ ) : cette année, le 27 septembre de 8h30 à 18h30, ils seront tous sur la scène, majestueuse, du Théâtre des Célestins de Lyon, pour partager avec le public expertises, convictions, combats. Et pour investiguer, autour d'une même interrogation : Aujourd'hui, ça veut dire quoi ?..., des sujets cardinaux de notre époque : être innovant, manager, s'engager, témoigner, bâtir, être juste, croire et rêver - thématiques que la linguiste Julie Neveux introduira au début de chaque débat - ?

De l'innovation à la Syrie...

Qui sont-ils, et de quoi débattront-ils ? Le matin, l'artiste Priscille Deborah (l'une des premières femmes « bioniques ») et le paléoanthropologue Pascal Picq feront jaillir le sens de l'innovation ; l'historien Johann Chapoutot mettra le management et l'organisation du travail modernes au révélateur des théories élaborées sous le régime nazi ; le mathématicien et député Cédric Villani et le philosophe Charles Pépin s'engageront ; la magistrate Catherine Marchi-Uhel (Nations-Unies) mettra en perspective judiciaire et géopolitique le témoignage, bouleversant, de l'artiste Najah Albukaï, torturé et rescapé des geôles de Bachar Al-Assad.

...et de la justice au rêve

L'après-midi, le président de Renault Jean-Dominique Senard exposera sa vision éthique du verbe bâtir. Nathalie Roret, directrice de l'Ecole nationale de la magistrature, et le magistrat Renaud Van Ruymbeke porteront haut et loin le sens du mot justice. Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique, et le philosophe des sciences Etienne Klein dissèqueront les poisons qui anéantissent la confiance et les remèdes qui la réparent. Enfin, qui de mieux, pour rêver, que l'alpiniste Catherine Destivelle et le directeur des festivals de Cannes et Lumière Thierry Frémaux ?

Cerner les voies de l'action

« Maintenant, on fait quoi ? » résume l'esprit et l'exigence qui fondent la raison d'être d'Une époque formidable. Comprendre « ce qui se passe », se laisser bousculer par les débats, exposer sa conscience à la surprise, à la découverte, à l'information, à l'inconfort aussi, afin de mieux cerner les voies de l'action : voilà le processus auquel ces rencontres inviteront les spectateurs.

Bien sûr, les débats n'occulteront pas les singularités du « moment » que nous éprouvons depuis l'apparition de la crise pandémique. Mais « confiner » l'enjeu du débat public au Sars-Cov-2, laisser le virus phagocyter notre horizon, serait inadéquat. Car ce dernier ne doit pas détourner nos consciences d'une situation économique, sociale, climatique, environnementale, géopolitique planétaire autrement plus critique, il ne doit pas brouiller notre clairvoyance et nos responsabilités face au constat d'une planète qui tremblait bien avant qu'il ne fasse irruption : la nature, l'atmosphère, la biodiversité, mais aussi notre vivre-ensemble et même notre espérance se consument. Et notre humanité, l'humanité que nous composons ensemble et celle qui nous constitue intrinsèquement, chacun dans son intimité, vacille.

Ne pas abdiquer

Le Covid est simplement venu bouleverser, dans une infime parenthèse de l'Histoire, le sens de la trajectoire, à bien des égards spectrale, qu'emprunte notre civilisation. Nombreux espéraient, à l'acmé de la crise sanitaire et des périodes de confinements, qu'il détourne cette trajectoire de l'orbite indicible qu'elle poursuit aveuglément. Voeu pour l'heure bien illusoire. Or la gravité de l'enjeu civilisationnel est immense.

Et c'est justement parce que l'horizon est pour partie obstrué que nous avons, comme jamais, le devoir de ne pas abdiquer. De ne pas renoncer. A cette fin, nous avons la responsabilité d'innover, de manager, d'être juste, de bâtir autrement. Et pour cela de témoigner, de croire, de s'engager. Alors, nous nous donnerons la possibilité de rêver. Ainsi sera structurée Une époque formidable, autour de ces huit sujets qui questionnent, remuent et convoquent nos consciences et nos actes.

« Réveiller les vivants »

Dans son - remarquable - essai, Vivre avec nos morts (Gallimard, 2021), Delphine Horvilleur évoquant le Premier ministre israélien Yitzhak Rabin quelques instants avant qu'il ne soit assassiné, invite à « réveiller les vivants ». Réveiller les vivants, réveiller ou éveiller cette part de nous-mêmes grâce à laquelle nous pensons et agissons en vivants, grâce à laquelle nous pouvons assurer que demain et surtout qu'après-demain, c'est-à-dire après nous-mêmes, sera vivant. Grâce à laquelle, du terme « formidable » nous nous concentrons « en même temps » à faire grandir l'extraordinaire et à conjurer le redoutable. Faire de nos colères qu'elles ne soient pas seulement indignations, faire de nos désirs qu'ils ne s'éteignent pas dans la frustration. Et puis stimuler l'esprit critique, favoriser l'individuation chère à Cynthia Fleury, nourrir l'autonomie, l'épanouissement et la réalisation de soi : voilà ce que nous devons faire fructifier, voilà le vœu que poursuit Une époque formidable.

Alors, maintenant, on fait quoi ? A nous de jouer.

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.