Composites : un secteur dominé par le nautisme et la voile de compétition

 |   |  245  mots
(Crédits : DR)
La filière des composites en Bretagne se concentre dans les agglomérations de Lorient, Vannes, Brest, Rennes, Saint-Brieuc et Saint-Malo dans les secteurs du nautisme et la voile de compétition.

En 2017, la filière des composites en Bretagne représentait 2.047 emplois directs (dont 737 associés exclusivement à l'activité), pour un chiffre d'affaires global de 367 millions d'euros, dont 180 millions d'euros pour l'activité des composites. Ces chiffres proviennent d'une étude produite par l'agence économique Bretagne Développement Innovation avec le réseau Composite Bretagne.

Ils se concentrent sur les 86 structures ayant répondu à une enquête menée fin 2018 auprès de 147 entités (dont 113 PME) du secteur. Si l'activité économique de cet écosystème complet se répartit sur l'ensemble du territoire, l'étude note une concentration dans les agglomérations de Lorient, Vannes, Brest, Rennes, Saint-Brieuc et Saint-Malo. 50 % des entreprises sont plutôt spécialisées dans les activités de moulage, de fabrication (61 % d'entre elles) et de mise en oeuvre de matériaux « haute performante » (epoxy, carbone).

Sur 86 structures répondantes, 46 PME travaillent pour les secteurs du nautisme et la voile de compétition, 40 pour l'industrie et l'aéronautique/aérospatiale, 10 pour le naval. La filière innove pour créer des pièces composites légères, résistantes et à coût maîtrisé : 58 % des entreprises disposent d'un budget R&D, 6 sur 10 ont déjà collaboré avec des laboratoires de recherche. Les écomatériaux, la recyclabilité, l'amélioration des procédés de fabrication font partie des pistes d'avenir pour des structures telles qu'Avel Robotics, CDK Technologies ou Heol Composites. La croissance passe aussi par l'export, qui concerne déjà 60 % de ses acteurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/04/2019 à 12:14 :
Le titre est trompeur : l'article ne concerne que la Bretagne, ce qui explique que le secteur du nautisme soit prépondérant. La part des composites de l'aéronautique (voire de l'automobile) dans toute la France est probablement beaucoup plus importante.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :