Chanel, la bonne fée des Tanneries Haas

 |  | 765 mots
Jean-Christophe Muller, directeur général des Tanneries Haas à Mittelbergheim (Bas-Rhin)
Jean-Christophe Muller, directeur général des Tanneries Haas à Mittelbergheim (Bas-Rhin) (Crédits : Olivier Mirguet)
SÉRIE D'ÉTÉ - Les métiers du luxe en Alsace (5/5). Rachetée en 2018 par l'un de ses fidèles clients, la maison de luxe Chanel, la tannerie alsacienne va augmenter ses capacités de production.

Peau brute, tripe, wet-blue, crust, fini : à chaque étape de la transformation en cuir de la peau d'animaux, la tannerie impose son vocabulaire et ses techniques immuables. Les méthodes des tanneurs évoluent rarement et quand elles se modernisent, c'est en douceur. Les Tanneries Haas, installées depuis 1842 au bord du même ruisseau à Mittelbergheim (Bas-Rhin), s'apprêtent à connaître une révolution avec l'appui de la maison Chanel, client de référence et actionnaire depuis 2018. "Nous allons construire une nouvelle installation de 15 000 mètres carrés sur un terrain de six hectares, voisin immédiat de notre tannerie", confirme Jean-Christophe Muller, directeur général de cette entreprise de 110 salariés. Après six générations en 176 ans, faute de succession dans la famille, c'est lui qui a décidé de céder l'entreprise à Chanel, l'un de ses clients de référence depuis 1985.

ÉPISODE 4 :

Lire aussi : La corderie Meyer-Sansboeuf, un Alsacien...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/08/2020 à 14:01 :
Il y a beaucoup de recrutements dans les métiers de la mode en ce moment, mais manque de de piqueuses, de monitrices, la plupart des formations ont disparu, une des dernières par l'afpa niveau bac pro de très bon niveau se trouve dans la Loire, logement dispo, ma fille y a fait sa formation, elle trouve du boulot n'importe ou. cdi en vue malgré le covid.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :