Motoréducteurs : le groupe allemand SEW Usocome investit 70 millions d'euros en Alsace

Présent en France depuis 1961, le fabricant allemand de motoréducteurs SEW Usocome va accroître les capacités de stockage de son usine à Brumath, en périphérie de Strasbourg. Les nouvelles installations seront opérationnelles en 2024.

3 mn

L'usine de Brumath (550 salariés) est spécialisée dans l'assemblage de systèmes d'entraînement et d'automatisation.
L'usine de Brumath (550 salariés) est spécialisée dans l'assemblage de systèmes d'entraînement et d'automatisation. (Crédits : DR)

Inaugurée en 2015 sur 32.000 mètres carrés, l'usine SEW Usocome se trouve déjà à l'étroit à Brumath. Le site spécialisé dans l'assemblage de systèmes d'entraînement et d'automatisation va connaître une augmentation significative de ses capacités, au terme d'un investissement de 70 millions d'euros annoncé le 7 juin. L'extension porte sur 24.500 mètres carrés. Au terme du chantier, en 2024, les surfaces gagnées permettront de renforcer la logistique avec l'ajout de 120.000 emplacements de stockage. Les stocks des autres sites français de production, à Haguenau (Bas-Rhin) et Forbach (Moselle), seront centralisés à Brumath.

"Nous libérons des surfaces pour produire davantage dans nos autres usines et créons un magasin à haute dynamique, car nous souhaitons réduire nos délais", explique Jean-Claude Reverdell, directeur général de SEW Usocome.

Fondée en 1931 sous le patronyme Südwestdeutsche Elektromotoren Werke et présente en France depuis 1961, l'entreprise familiale SEW Usocome compte 19.000 salariés dans le monde pour un chiffre d'affaires de 3,1 milliards d'euros en 2020. Ses produits s'adressent à de multiples secteurs d'activité dans l'ensemble des industries de process. Ils trouvent des applications variées dans la manutention, la logistique ou différents types de convoyeurs. Certaines références de motoréducteurs permettent ainsi de ramener la vitesse de rotation d'un moteur électrique de 1500 tours/minute à une dizaine de tours/minute, par le jeu de boîtes à engrenages dont SEW Usocome vante le faible niveau de friction interne.

"Notre croissance est portée par les nouvelles exigences réglementaires qui imposent des rendements des moteurs de plus en plus élevés", confirme Jean-Claude Reverdell.

"Les méthodes de production chez SEW Usocome nécessitent encore une importante intervention manuelle. Nous traitons quotidiennement 2.000 commandes clients. Mais nous n'investissons pas dans les pays low-cost. Notre maison mère ne souhaite pas s'engager dans cette course en avant. Nous préférons viser l'excellence industrielle et mettre en place des processus les plus efficients possibles", explique Jean-Claude Reverdell.

La courbe des investissements dépasse celle des emplois

Cet investissement de 70 millions d'euros ne créera pas d'emplois à court terme.

"Nous sécurisons les 550 emplois existants à Brumath", annonce Patrick Kolb, directeur d'établissement dans ce groupe qui compte, au total, 2.000 salariés en France.

SEW Usocome s'inscrit dans le top 10 des investissements internationaux annoncés depuis quatre ans dans le Grand-Est. Avec 70 millions d'euros investis, cette filiale française d'une ETI allemande s'inscrit à la suite de l'allemand Knauf Insulation à Illange (110 millions d'euros, 120 emplois), du laboratoire pharmaceutique suisse Novartis à Huningue (100 millions d'euros, 100 à 150 emplois créés) et du brasseur danois Carlsberg à Obernai (100 millions d'euros chez Kronenbourg, 700 emplois confortés mais pas de création d'emplois).

La commune de Brumath, qui dispose encore de réserves foncières au nord de Strasbourg, s'apprête aussi à accueillir le géant chinois des télécoms Huawei, qui a annoncé en décembre 2020 son projet d'investissement de 200 millions d'euros dans sa première usine française dédiée à la fabrication d'équipements pour les réseaux mobiles 5G. Huawei promet la création de 500 emplois directs dans sa future usine, qui sera mitoyenne du site de SEW Usocome.

3 mn

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.