Mode écoresponsable : la Gentle Factory lève 1 million d'euros

 |   |  251  mots
(Crédits : DR)
LILLE / HAUTS-DE-FRANCE. Depuis 2012, la marque recrée peu à peu une chaîne de fabrication française afin de constituer un écosystème complet autour du vêtement "made in France" et écoresponsable.

Le 28 février dernier, la Gentle Factory, née au sein du groupe Happychic, prenait son envol. Depuis 2012, la marque recrée peu à peu une chaîne de fabrication française afin de constituer un écosystème complet autour du vêtement made in France et écoresponsable. La dirigeante de cette startup du textile, Christèle Merter, ex-cadre du groupe, a levé près d'un million d'euros auprès de quatre business angels (dont un des fabricants), deux experts digitaux et le fonds d'investissement Finorpa.

Premier objectif, "poursuivre le développement en B to B"

« Notre premier défi est de poursuivre le développement en B to B, avec l'extension de notre réseau de concepts stores indépendants qui revendent nos produits, à l'image de Front de mode à Paris, Les Curieux à Lyon ou Léon & Augustine à Périgueux », explique la dirigeante, qui travaille avec une dizaine de collaborateurs.

« Le deuxième enjeu est de performer l'omnicanalité de notre site marchand, qui promeut la marque en présentant l'ensemble des collections capsules, mais rend aussi service aux réseaux d'indépendants en indiquant la disponibilité de tel ou tel produit », précise-t-elle.

La boutique à Lille a été fermée, « mais elle a constitué pour nous un formidable laboratoire pour avoir un retour sur les typologies de vêtements, le positionnement, les matières, les finitions, mais aussi le sens de notre message : c'est grâce à cela que nous connaissons aujourd'hui une croissance à deux chiffres », se réjouit Christèle Merter.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :