Candidat à Paris, Cédric Villani se voit déjà champion du monde de l'écologie

 |   |  518  mots
L'écologie est au cœur de notre projet d'avenir dans une démarche rigoureuse et cohérente, a déclaré Cédric Villani.
"L'écologie est au cœur de notre projet d'avenir dans une démarche rigoureuse et cohérente", a déclaré Cédric Villani. (Crédits : Regis Duvignau)
REPORTAGE. Après deux mois de vrai-faux suspense, le député (LREM) de l'Essonne s'est déclaré le 4 septembre candidat à la mairie de Paris, avec des rêves de transition écologique et de Grand Paris. Ses soutiens le voient déjà en rassembleur du paysage politique local, mais d'aucuns regrettent que la dimension économique soit passée à la trappe.

Hier soir, le président de son comité de soutien en 2014 a dû faire siffler les oreilles d'Anne Hidalgo. Dans le café "La Gaité" (XIVe arrondissement), le député (LREM) de la 5e circonscription de l'Essonne Cédric Villani a en effet déclaré vouloir "être le premier maire véritablement écologiste de Paris". Rien de moins.

Le nouveau candidat "marcheur" à l'assaut de l'Hôtel de Ville entend en "faire la métropole internationale de référence du XXIe siècle" ainsi que "la capitale d'un nouveau mode de développement écologique". De même qu'il rêve de renouer avec le "Paris de la COP21" pour "prendre la mesure de la menace environnementale" et faire face à "l'effondrement de la biodiversité" et à "la chute des ressources naturelles".

"Villani peut recomposer" de Bournazel à Gantzer

"L'écologie est au cœur de notre projet d'avenir dans une démarche rigoureuse et cohérente", a également déclaré Cédric Villani. "Une écologie de proximité et de l'action où nous ferons beaucoup plus pour répondre à l'urgence. Une écologie résolument moderne et solidaire", citant les politiques du logement, des mobilités ou de l'urbanisme.

Soutien de la première heure, l'écologiste Matthieu Orphelin, député (ex-LREM) de la première circonscription de Maine-et-Loire, estime que "si on veut accélérer sur l'écologie, il faut une recomposition de Pierre-Yves Bournazel (candidat Agir, parti du ministre de la Culture Franck Riester, Ndlr) aux écologistes en passant par Gaspard Gantzer-Isabelle Saporta (candidats des Parisiennes, Parisiens, Ndlr). Cédric Villani peut être celui qui la permet."

Le Grand Paris comme levier de la transition écologique

Le mathématicien n'en pas oublié le Grand Paris, thème déjà évoqué pendant la joute interne à la République en marche. Il est question de "renouer avec notre grande histoire en projetant Paris hors de ses frontières au service du plus grand nombre" ou encore de "construire un Paris élargi (...) avec le plus de constance, de rigueur et de détermination".

Ce sera une "dimension importante" de la campagne, confirme à La Tribune l'ex-maire-adjoint (ex-PS) à la propreté et candidat (LREM) aux européennes Mao Peninou. "Sur l'environnement et la qualité de vie, c'est majeur", assure-t-il. "Avec une certaine humilité, Cédric est capable de réunir des acteurs pour travailler sur son projet au-delà du périphérique, notamment sur les questions écologiques", abonde la députée marcheuse de la 10e circonscription de Paris Anne-Christine Lang et conseillère anciennement socialiste de Paris.

La dimension économique passée à la trappe

Dans la foule compacte réunie rue de la Gaité, faute de places suffisantes à l'intérieur, figuraient aussi, entre autres, l'ex-conseiller parlementaire du président Hollande, Bernard Rullier, "animé par la curiosité" ou le coordonnateur national de la stratégie d'intelligence artificielle, Bertrand Pailhès, "venu en voisin".

D'autres encore, comme un membre du Conseil économique, social et environnemental (CESE), regrettaient que la dimension économique soit passée à la trappe, outre une question - "Comment se loger dans les années qui viennent ?" - et une référence à "la spéculation".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/09/2019 à 18:18 :
Grivaux est le candidat naturel por Paris.Il a de la gueule,du bagout ,et un discours simple qui plaisent aux gens.Villani sera obligé de s'allier avec Hidalgo,mais ils perdront quand meme,car ils n'ont rien a proposer,et ils font peur aux gens.
a écrit le 06/09/2019 à 11:22 :
Je suis stupéfait par la couverture médiatique qu'à eu l'annonce de Villani. On ne voyait ou n'entendait plus que lui...C'est certes un évènement, mais là les média en font trop. Il y a d'autres actualités en France.
a écrit le 06/09/2019 à 7:13 :
Il retourne donc à son néant politique....
a écrit le 05/09/2019 à 21:44 :
Si la barbe fait foin le gros du cheptel villanien est sauvé.
a écrit le 05/09/2019 à 17:26 :
Il faut remplacer tous les bâtiments administratifs par des fermes et les jardins publics par des prés pour les animaux.
a écrit le 05/09/2019 à 16:31 :
Bah, c'est certain que dans la barbe, la moustache et la tignasse la biodiversité doit être au top !
a écrit le 05/09/2019 à 16:30 :
A Paris il peut se permettre cette transition, l'attrait de la ville est éternel et à voir la flambée des prix de l'immobilier, Paris n'a pas de prix.
a écrit le 05/09/2019 à 14:51 :
Écologie, ils n'ont que ce mot à la bouche et l'insécurité croissante, la saleté, les rues squattées par les delinquants, les familles de la classe moyenne qui quittent Paris... personne n'en parle. Pauvre Paris, qu'as tu fais pour mériter un tel traitement?
a écrit le 05/09/2019 à 14:45 :
Plus des taxes, des contributions, des redevances, des droits... pour la multitude.

Des droits pour tous et pour toutes. Que des droits et rien que des droits.

Ha il fera bon vivre dans ce Grand Paris.

Préparez vous à l'euthanasie financière car la limite de la fonction Fiscalité tend vers plus l'infini avec les élus français.
a écrit le 05/09/2019 à 14:29 :
Très étonnant, pour l'anecdote, mon député de l'Essonne, un certain Cédric V. mange du foie gras aux voeux des maires et étrangement après s'être prononcé pour enterrer la ligne 18 du métro n'a STRICTEMENT RIEN FAIT dans ce sens.
a écrit le 05/09/2019 à 12:45 :
Je me demande s 'il n'est pas en train de prendre la grosse tête. Attention, le parcours est encore long !
a écrit le 05/09/2019 à 11:34 :
Mais pourquoi il a arrêté de faire des maths ?
a écrit le 05/09/2019 à 11:16 :
On peut-être un Nobel de maths et une nouille politicienne
a écrit le 05/09/2019 à 11:00 :
La candidature de Cedric Villani est une aubaine pour LREM et les Marcheurs de Paris. Villani avec son prestige international comme medaillé Fields il y a 10 ans, montre qu'un scientifique mathématicien peut se lancer en politique et mettre en oeuvre une politique cohérente pour la ville de Paris. Même s'il n'est pas le "candidat designé" par LREM, le fait qu'il se présente à la candidature et pour le poste de maire de Paris prouve qu'il a de l'ambition pour la ville de Paris. Villani peut paraitre un candidat atypique et romantique , un non professionnel de la politique mais sa candidature à tout du panache blanc d'Henri IV. Oui la democratie chez LREM à besoin de réspirations et de candidats diversifiés : Villani est l'un d'entre eux. LREM ne doit pas être un parti comme le PS ou LR ou l'on fait la course à la candidature permanent à la présidence : oui il faut de l'engagement, de l'envie et de l'allant pour Paris pour 2020, 2022 et 2024 (Jeux Olympiques). Si je votais à Paris ce qui n'est pas le cas, je voterai symboliquement pour Villani pour son engagement et sa vision nouvelle de la politique à Paris. Oui on est plus dans la politique du vieux système comme un renouveau de la Veme République : il faut quela France avance et que LREM soit réelllement un parti d'avenir
Réponse de le 05/09/2019 à 14:30 :
ça démontre surtout qu'un bébé Macron ça ose tout et c'est à celà qu'on les reconnait
Réponse de le 05/09/2019 à 20:57 :
Le candidat LREM c'est Griveaux pas Villani.
Griveaux ne gagnera pas sans Villani, et Villani ne se présente pas pour faire la courte échelle à Griveaux. C'est une question personnelle entre eux depuis les insultes de Griveaux à son égard.

Au second tours (conseillers d'arrondissement et de Paris) et pour l'élection du maire, Villani fera plutôt alliance avec les verts et Hidalgo sur un programme commun. Villani (et Gantzer) sont socialo et verts compatibles.

Il 'y a pas d"aubaine pour LREM, juste la chronique d'une défaite annoncée à Paris (comme à Bordeaux, Lyon, Montpellier...).
Le tout par bêtise et arrogance.
a écrit le 05/09/2019 à 10:40 :
Il peut être le Chirac de 2020 et battre au premier tour le candidat de son camp, en tout cas s'il parvient au second tour face à Hidalgo, il a vraiment toute ses chances.
a écrit le 05/09/2019 à 10:32 :
Pas facile la position de la pravda européenne puisque LREM n'a pas osé virer un candidat aussi populaire...

Bienvenu en UERSS, empire prévu pour durer mille ans.

Et si je ne peux pas répondre au multipseudo ou faire supprimer son trollage vous ne valisez pas mon commentaire vous ne l'instrumentalisez pas.
Réponse de le 05/09/2019 à 14:36 :
Vous n'avez pas honte avec votre UERSS. Vous êtes en train de comparer l'UE avec un état ayant pratiqué la détention concentrationnaire de grande échelle (goulag), la famine organisée (holodomor), le fichage policier de l'ensemble de la population, la détention arbitraire, l'interdiction du multipartisme, l'extermination des élites (Katyn)... Et je ne parle pas de votre référence à 'un empire prévu durer 1000 ans'', rappelant un autre état arbitraire ayant pratiqué des horreurs supérieures...
Réponse de le 05/09/2019 à 16:37 :
Non je n'ai pas honte, la nature profondément antidémocratique de l'UE le justifiant parfaitement par contre il est évident que pour que nous soyons dans des régimes similaires aux deux dictatures mentionnées il faudrait une volonté politique, c'est peut-être là que cette phrase est fausse.

Et je me suis fait troller des dizaine de fois sur celle-ci et pas un ne m'a émis l'idée bon sang !? Vous servez à quoi ? Encore une fois c'est moi tout seul avec mon formidable cerveau me direz vous certes du coup c'est plus facile, qui doit trouver, mais quand même !

Faites un effort que diable !
a écrit le 05/09/2019 à 10:19 :
Enfin un candidat qui n'est pas un politicien de métier! Je lui souhaite bon vent.
a écrit le 05/09/2019 à 10:03 :
vient il de faire le constat suivant ( les français ne veulent pas etre gouverné par un clan tres fermé qui représente a peine 20%. ,,? politique de com sans concertation echec
a écrit le 05/09/2019 à 9:55 :
Il est plutôt sympa, intelligent surement, mais completement déjanté.
Réponse de le 05/09/2019 à 20:42 :
Vous commettez la même erreur que LREM en ne le calculant pas.

Ce n'est pas une oie blanche, il a déjà participé à une élection de maire de paris en étant dans la liste des soutiens de Hidalgo en 2014 et selon l"avis des spécialistes il est extrêmement bien organisé.

LREM va se mordre les doigts longtemps de l'avoir humilié en organisant cette version électorale du diner de con (candidat choisi avant la primaire) et Griveaux d'avoir insulté les ex -candidats.

Même si Villani l'emporte, ce ne sera pas une victoire LREM et quand on a eu 90% des votes à la présidentielle dans une ville, ne pas réussir à remporter la mairie c'est un échec retentissant.
a écrit le 05/09/2019 à 9:50 :
Ce type est un exalte. Sans doute la compagnie des araignees. des rem ?
A la remorque de divers courants, je doute de sa sincerite politique.
A l'instar des autres candidats. L'ancienne inspectrice sera reelue.
a écrit le 05/09/2019 à 9:35 :
"être le premier maire véritablement écologiste de Paris".

Il ne s'est pas mouillé sur le vote du CETA en tout cas,il était absent dans l'hemicycle.
a écrit le 05/09/2019 à 8:51 :
Il va être très intéressant de voir un élu intelligent, pragmatique, s'occuper d'écologie, d'amélioration de nos environnements, le tout sans tabous, et sans fake news: une nouvelle ère s'ouvre. Les croyances des "écolos" risquent d'être bousculées.
Réponse de le 05/09/2019 à 9:33 :
Paris est une ville ultra-dense où il n'y a pratiquement rien qui ne soit artificialisé. Y parler écologie est une vaste foutaise.
Réponse de le 05/09/2019 à 22:51 :
C'est bien cela qui va être intéressant, quand Villani va se mettre à parler raison et efficacité en lieu et place des niaiseries généralement distillées par les écolos bobos, qui au prétexte d'avoir juste sur le constat, ne présentent que de très mauvaises solutions qu'il importe de ne pas suivre.. mais on peut certainement améliorer la qualité de vie à Paris sans tomber dans les imbécilités type cultiver des poivrons en haut de la tour Eiffel..
Réponse de le 06/09/2019 à 4:25 :
N'allez pas trop vite en besogne. Spider man n'est pas elu. Loin de la.
a écrit le 05/09/2019 à 8:35 :
Pas facile la position de la pravda européenne puisque LREM n'a pas osé virer un candidat aussi populaire...

Bienvenu en UERSS, empire prévu pour durer mille ans.
Réponse de le 05/09/2019 à 10:33 :
@ moulin à vent

je t'ai répondu et si je je ne le peux pas j'exige la suppression de mon commentaire de base...

Merci d'illustrer l'UERSS empire prévu pour durer mille ans mais tout le monde le voit !!!
a écrit le 05/09/2019 à 7:58 :
L'art de passer des grandes équations abstraites aux petits calculs politiques.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :