Logement et transport : l’Île-de-France est-elle encore attractive ?

 |   |  1202  mots
(Crédits : iStock)
La région la plus riche de France et d'Europe, l'Île-de-France, héberge plus de 12 millions de résidents, sans compter les voisins des territoires limitrophes qui viennent y travailler. Si elle veut rester, voire redevenir, attractive tant pour ses habitants que pour ses visiteurs, elle se doit de prendre à bras-le-corps les problématiques du logement et du transport.

« Ma conviction est que le prochain mouvement de révolte dans l'espace métropolitain sera sur la question du logement. » En plein débat sur les attentes des habitants des quartiers, le maire (DVG) de Nanterre interpelle le président de la République. « Toutes les lois prises en matière de logement ne vont pas conduire à une amélioration », s'alarme Patrick Jarry auprès d'Emmanuel Macron.

La loi sur l'évolution du logement, de l'aménagement et du numérique (Élan), promulguée l'hiver dernier, a-t-elle justement provoqué le fameux « choc d'offre » promis par le gouvernement à l'unisson ? Il est sans doute trop tôt pour le dire, mais le ministre de la Ville et du Logement admet auprès de La Tribune que la cherté de l'habitat constitue « l'une des raisons qui ont amené à la colère exprimée par les "Gilets jaunes" ».

« Lorsque des Français ne peuvent accéder à un travail car il est trop éloigné de chez eux, ou que les loyers des logements sont trop élevés, là où il s'en trouve, ils le ressentent comme un frein à la maîtrise de leur destin », relève Julien Denormandie.

La maîtrise des loyers et la construction de logements sociaux figurent effectivement en tête des revendications...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/04/2019 à 17:37 :
Disons que si on aime les bouchons ou plus exactement la saturation totale de la circulation automobile, les transports bondés, sales et en retard, l’immobilier et la nourriture chers grace à air bnb et la politique tournée vers le seul tourisme, alors la région est attractive. Parole d’un initié qui la connait depuis des décennies et qui constate jour après jour sa descente aux enfers. Et ce désormais même en tant que piéton...
a écrit le 16/04/2019 à 2:54 :
Vivre a Paris et autour, faut vraiment en avoir.
C'est sale, pollue, dangereux cette aglo de banlieues toutes plus laides les une que les autres.
Les transports y sont totalement satures et hors d'age.
Nein dank...
a écrit le 15/04/2019 à 11:28 :
l'Ile de France n'a jamais été attractive : hors de prix, peu sûre, faible qualité de vie, climat médiocre. On n'y vit que contraint et forcé en raison de la concentration des lieux de pouvoir, de décision donc de l'emploi.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :